Ma mère a traumatisé ma fille de bientôt 6 ans

Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 17 mars 2017
Dernière intervention
21 mars 2017
-

Bonjour,

 

Je viens chercher des conseils et des situations similaires sur le forum et surtout, ça me fait du bien d'en parler. Voilà, j'ai 37 ans, maman d'une petite fille précoce (autant sur le plan relationnel qu'intellectuel) de presque 6 ans.

C'est une enfant pleine de vie, toujours invitée chez les copains (ou bien c'est elle qui invite) qui aime tout le monde, très sociale, toujours partante pour sortir, bouger, voir du monde. Super à l'école, elle lit déjà bien, bref, rien à dire, c'est une enfant stable, équilibrée. En couple depuis 10 ans avec son papa, tout va bien entre nous, pas de souci. Les parents de mon mari sont à l'étranger, retraités depuis 2 ans. Nous partons chaque été les rejoindre, tout va pour le mieux avec eux, que ce soit notre fille ou nous.

Le problème est que j'ai une mère pas facile du tout. Dépressive depuis 25 ans à cause de son mari alcoolique (elle est divorcée et il est décédé entre temps) et donc sous anti-dépresseurs pendant plus de 25 ans. Depuis 2 ans, elle vit seule dans son appart acheté grâce à un héritage et peut enfin profiter de la vie. Le problème est qu'il n'y a jamais rien qui va. Elle aime son chat plus que sa petite-fille, pourtant tant désirée (elle souhaitait plus que  tout être grand-mère) et je précise que c'est le seul petit-enfant de la famille, ma soeur ne voulant pas d'enfant et mon beau-frère étant trop jeune pour le moment. Elle gardait ma fille de temps à autre le mercredi et fin février, elle a fait une crise d'hystérie devant elle, quand je suis arrivée pour chercher la petite, ma mère se cognait la tête dans la fenêtre en pleurant, hurlant, elle parlait de suicide, de ne plus se réveiller, etc. Elle est violente en parole et en geste mais je précise qu'elle n'a jamais touché un cheveu de la petite. Comme ma fille comprend tout, elle a compris la notion de ne plus se réveiller, etc. Elle en est profondément choquée. Depuis, elle ne veut plus voir sa grand-mère (même passer sous son immeuble en allant à l'école, elle ne veut plus) - ma mère habite à 2 mn de l'école. Elle a fait plusieurs crises de terreurs nocturnes (depuis bébé, elle n'a jamais eu de problèmes de sommeil et a toujours domi seule dans sa chambre et son lit), très impressionnantes, des cauchemars bien entendu (elle dit qu'elle voit le visage de sa grand-mère et a peur) et a du mal certains soirs à vouloir aller au lit. La journée, son comprotement n'a pas du tout bougé, toujours enjouée, drôle, sociable et pas de changement à l'école non plus.

C'est le soir que les angoisses arrivent. 3 crises de terreurs noctures depuis le 22 février et 3 soirs à avoir peur de se coucher. Jeudi, nous l'emmenons voir une homéopathe un peu psychologue, qui m'avait très bien soignée moi-même quand j'étais petite car moi, ce n'était pas la grand-mère mais ma mère donc dépressive et mon père alcoolique qui me pourrissaient la vie. Cette homéopathe m'a tirée d'affaire, j'espère qu'il en sera de même pour ma puce. voilà, je me suis étalée mais ça fait du bien.

 

Merci à tous pour vos soutiens.

Flomatou

Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
80
Date d'inscription
lundi 2 mars 2015
Dernière intervention
22 mars 2017
1
Merci

Bonjour Flomatou,

 

En attendant que des parents vous donnent leurs conseils, lisez cet article "Mon enfant fait des terreurs nocturnes, comment réagir ?" réalisé avec le psychologue Stephan Valentin. Il conseille notamment de conserver son calme et de ne pas aborder le sujet avec l'enfant le lendemain.

N'hésitez pas à nous tenir au courant.

 

A bientôt,

 

Laura

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 163 internautes ce mois-ci

-

Un conseil, et un seul , pour le moment , gardez vos distance !!! Car la maladie dont souffre votre mam, est très destructrice et déstabilisante pour l'entourage ( je sais de quoi je parle ma mère en souffre également. Préservez vous , le danger est réel . 

Bon courage et ... respirez!

Marie Christine.

> Marie Christine -

Merci Marie Christine. Début avril, nous partons quelques jours en bord de mer histoire de changer d'air et de casser le quotidien. Merci pour votre réponse et bon courage à vous aussi car effectivement, ce genre de maladie n'est pas simple à gérer.

Commenter la réponse de Laura_redacJDF
0
Merci

Bonjour Laura,

 

Merci, j'ai regardé l'article que vous me conseillé et il s'avère que je l'ai déjà lu ainsi que beaucoup d'autres à ce sujet ! c'est pour cela que je sais exactement que ce sont des terreurs nocturnes que fait ma fille. Nous la laissons effectivement se calmer mais c'est vrai que c'est très impressionnant et très dur pour nous, parents. Nous lisons toujours une histoire le soir après le rituel pipi-dents. En ce moment, elle s'accroche à mon cou quand je lui dit "bonne nuit" et certaines fois, elle demande à ce que je reste près d'elle dans son lit jusqu'à ce qu'elle s'endorme (généralement, elle s'endors vite). J'espère qu'elle sera vite soulagée de ses problèmes, je vois l'homéopathe ce soir. De plus, je me sens un peu coupable car c'est à cause de MA mère tout ça, par rapport à mon mari, à ma louloute, ça me met mal à l'aise. J'ai oublié de préciser que ma mère vient d'être diagnostiquer "psycho maniaco dépressive à tendance bipolaire, rien que ça ! Merci en tout cas

Flomatou

Bonjour,

 

déjà faite un travail sur vous meme car votre enfant ressent surement votre crainte à vous.

Ensuite, aller effectivement voir un specialiste est une excellente chose.

Mais je pense que le mieux c'est de faire attention à votre attitude à vous : car ses évènements ont surement génerés sur vous des reactions que vous ne controlez pas et meme que vous ne devinez pas mais que votre enfant ressent. Notament le soir pour aller la coucher. peut etre que pour un temps le mieux c'est quelle vous fasse un calin dans le salon et que ce soit papa qui la couche ...

bon courage,

> Fliana -

Oui, je suis d'accord. C'est vrai que lorsque je la couche, j'ai peur qu'elle fasse une terreur, qu'elle ne se repose pas correctement...et je pense qu'elle doit effectivement ressentir ma peur oui. J'appréhende son comportement tous les jours et j'ai tellement hâte que cela passe que j'ai du mal à être "normale". Il faut donc que je fasse "comme si de rien n'était" et que surtout je me retire cette culpabilité, car ça aussi elle doit le ressentir. merci pour vos conseils

Si je peux me permettre, "maniaco-dépressive" et "bipolaire", c'est la même chose. Maintenant, on qualifie de bipolarité tous les troubles autrefois appelés "maniaco-dépressifs". Ma maman en souffre depuis plus de 30 ans aussi, je sais donc bien ce qu'il en est. Elle n'a fait qu'une seule T.S. beaucoup moins spectaculaire que çà, et Dieu merci, elle ne s'est jamais donnée en spectacle de la sorte devant mes enfants. Mais elle a eu des moments très difficiles aussi, où le "matériel" l'emportait sur le l'affect... Plusieurs séjours en institut psychiatrique l'ont grandement aidée à se retrouver, et à faire face plus sereinement à sa pathologie. Je m'excuse, je ne parle pas de votre petite fille : ce n'est pas que je ne m'y interesse pas, mais je vois que vous faites déjà tout ce qui est en votre pouvoir pour elle. Je crois qu'il faut aussi penser à votre maman car on n'en a qu'une, et ce serait bien aussi qu'un jour la relation entre vous 3 s'apaise... Je vous souhaite beuacoup de courage et des jours meilleurs avec votre petite merveille ! 

> choco2 -

Bonjour Choco2,

 

Merci beaucoup pour votre message que me rassure sur ma louloute. Hier, nous avons consulté l'homéopathe/psy et elle m'a dit la même chose : que nous en avions déjà bien parlé avec ma fille car au début, elle voulait en parler et mettre des mots dessus pour évacuer. Nous sommes à l'écoute et nous faisons ce qu'il faut apparemment pour qu'elle aille mieux. Le médecin a dit que les problèmes nocturnes allaient s'estomper avec le temps et le fait qu'elle ne soit pas braquée (ma fille) aide beaucoup pour aller mieux. Concernant ma mère, c'est une autre histoire, elle ne veut pas se soigner au délà des anti dépresseurs (qui ne servent plus à grand chose dans son cas) et refuse de vois qu'elle est très malade. Pour elle, c'est nous tous qui avons un problème, elle va même jusqu'à "diaboliser" mon mari et notre entourage lors de ses rdv chez son médecin. Nous sommes tous mauvais, ma fille y compris à part moi...pour l'instant ! elle a l'air de très bien vivre le fait de ne plus voir ma fille. Elle n'acceptera pas d'aller en institut ou autre car elle a déjà du mal à aller à 2 rdv dans la semaine si besoin, étant débordée par tout et n'importe. Je parle dans le vide et vais me faire insulter, ce n'est pas facile de parler du sujet. De plus, elle voue une telle passion à son chat qu'elle ne voudra jamais le laisser en garde quelques jours pour se soigner. Elle refuse de sortir même certaines fois (pour restau ou autre, avant la grosse crise !) car elle dit que son chat a demandé à jouer et qu'elle ne peut donc pas sortir car elle doit jouer avec lui. Elle a déjà refusé de s'occuper de ma fille car le "chat n'était pas bien" ou bien refusé d'aller la chercher à 16h30 à l'école car elle avait une émission de télé à 21 h à regarder le soir ! je vous laisse imaginer... mais malheureusement, vous connaissez bien le problème et je vous souhaite moi aussi plein de courage

Bonjour Flo,

En effet, je conçois que ce ne soit pas simple. Votre récit me ramène à des situations connues : Ma maman avait un chat aussi, qui était son centre principal d'intérêt. Le chat est mort (paix à ses cendres) et petit à petit, la raison l'a emporté sur frustration... Ce que vous évoquez de votre maman semble très pathologique, je pense qu'il serait vraiement bénéfique pour elle de faire un" break" en maison spécialisée... Mais pour celà, il faut être volontaire, sinon çà ne fonctionne pas. La question est là : serait-elle partante pour çà, ou pas ? Je crois sincèrement que çà pourrait l'aider à aller mieux, et vous aussi par voie de conséquences... Perséverez !!! et bonne continuation à vous tous ! 

 

 

Commenter la réponse de flomatou