Ma fille de 16 ans a fugué pendant 4 ans

Estmam - 1 juil. 2016 à 19:22 - Dernière réponse :  kate03
- 7 juil. 2016 à 10:31
Bonjour,

Pour ma part, je n'ai jamais lu une histoire semblable à la mienne.
En 2011, ma fille de 16 ans a fugué chez sa tante suite à une altercation en rapport à son petit ami. Sa tante a pris le parti de ma fille et l'a montée contre moi à tel point que ma fille n'a plus voulu revenir à la maison. Je suis allée la chercher plusieurs fois mais elle repartait. J'ai dû faire intervenir la police mais rien n'y a fait car ces derniers sont "désarmés" face à ce genre de situation. Cette histoire s'est terminée devant la juge des enfants qui a juste pris en compte les demandes de ma fille. Ma fille est revenue me voir en 2015 pour me présenter mon petit-fils et je l'ai accueilli ainsi que son petit-ami. Pour la tante (ma sœur aînée), c'est hors de question, je ne lui pardonnerai jamais. Eux, c'était des enfants, elle non.
Ma mère me dit que je suis trop bonne d'avoir pardonné aussi facilement après toute la souffrance endurée. Elle n'a pas tort mais je n'ai pas su faire autrement. Depuis que l'on a repris contact, ça va entre nous mais le lien affectif est rompu et on n'a jamais reparlé de cette histoire. Personnellement, je n'y arrive pas car j'ai tellement souffert que je sens que je ne supporterais pas d'en parler.

Merci de me conseiller surtout si vous avez vécu une situation similaire.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

imagine7 13433 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscription 18 octobre 2018 Dernière intervention - Modifié par imagine7 le 5/07/2016 à 10:46
0
Merci
Bonjour,

Vous citez:
"c'est hors de question je ne lui pardonnerai jamais. Eux c'était des enfants elle non.
Ma mère me dit que je suis trop bonne d'avoir pardonné aussi facilement après toute la souffrance endurée"

Ce n'est pas clair, vous en conviendrez.

Votre souffrance vient du fait que votre fille et vous, n'ayez pas pris le temps de parler de toute cette période conflictuelle. Cela est pourtant nécessaire pour chacune de vous.
Vous tirez derrière vous un poids considérable qui vous empêche d'être apaisée.
Invitez votre fille à dialoguer avec vous. Ecoutez-la, puis elle entendra votre souffrance.
Avez-vous pu reprendre des contacts avec votre soeur, la tante à votre
fille ?
Faire le deuil de ses souffrances, passera par là.

Vous pouvez demander un soutien psychologique auprès d'un(e) professionnel(e) de la santé. Cette personne saura vous entendre et vous guider dans votre démarche. Parlez-en à votre médecin traitant.

Pardonner est toujours possible alors que l'oubli, ne l'est pas forcément.
Commenter la réponse de imagine7
0
Merci
Il vaut mieux pardonner et aller de l'avant, même si c'est dur, sinon vous trainerez toujours ce boulet entre vous et cela ne fera qu'empirer.

Votre fille (et votre sœur quoi qu'on en pense) a peut être aussi souffert de la situation.

En tout cas, moi je ferais tout pour déjà arranger les choses avec ma fille.

Imagine7 a raison, il faut faire le deuil de ses souffrances. Gardez à l'esprit que tout le monde a du souffrir de la situation.

courage.
Commenter la réponse de kate03