Le destin est très cruel, la mort des enfants c'est trop [Résolu]

Utilisateur anonyme - 2 oct. 2010 à 23:29 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 22 déc. 2010 à 01:00
J'ai déjà tout dit et que faire bien sûr, je suis vivante (hélas) à 61 ans mais eux ne sont plus là pour partager les nouveaux bonheurs qui me comblent pour mes enfants et petits-enfants, eux Dieu merci ils ne sont pas restés sur le quai. Pour moi plus de train, Paul, David, Marc, 32 ans, 28 jours, 17 jours et leur papa de 34 ans après une enfance d'horreur. j'y croyais à mon mariage
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 22 nov. 2010 à 16:58
1
Merci
Comme je vous comprends et vous trouve très courageuse. La mort d'un enfant pour une mère est le plus cruel des destins car on ne guérit jamais. Aucun enfant ne peut en remplacer un autre. On survit avec ce souvenir qui parfois se fait plus ressentir que d'autres jours, mais les autres sont la. J'ai perdu un bébé de 14 mois par la faute d'un médecin qui n'a rien connu. Il est mort dans mes bres d'une laryngite souglodyque (j'ignore l'orthographe de ce mot et je n'ai jamais été voir dans le dictionnaire). C'étati en 1972 l'année où il ya eu tant de cas de laryngitye de décès. Il était né le même jour à la même heure que moi avec des années de différence. Cela a été mon plus bel anniversaire. Mon fils de 6 ans en a toujours souffert et cela me l'a tyraumatisé à vie. J'ose vous dire courage, car il en faut et souvent je me donne des grands coups pour me remettre d'aplomb. HELENE

Merci Utilisateur anonyme 1

a aidé 189 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 5 oct. 2010 à 07:15
0
Merci
bonjour, dans votre épreuve, je lis que vous avez des enfants et petits enfants, il est certains que les personnes vivantes ne peuvent remplacer les disparus, d'autant plus si le lien était très fort, il n'y a pas vraiment de remèdes miracles à cette douleur,mais de voir tout de même des personnes proches qui vous aiment, et vice versa, c'est toujours un baume, pas une guérison certes, c'est toujours ça de pris, il faut plus qu'un certain temps pour accepter (si on arrive) les aléas de la vie. je vous envoie tout mon réconfor virtuel. cordiales amitiés
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 30 nov. 2010 à 12:22
0
Merci
oui, c'est ce qu'il y a de plus cruel que de perdre un enfant- j'ai les deux miens et tous les jours je bénis le ciel!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 22 déc. 2010 à 01:00
0
Merci
la mort d'un enfant est la chose la plus horrible 2 de ma famille ont connu cette terrible épreuve dont un enfant de 17ans.j'aimerai trouver les mots pour vous aider parler à une amie ou quelqu'un de proche peut vous donner de la force.pour ma part je vous souhaite du courage et du meilleur dans votre vie
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme