Signaler

Mes petits enfants ne veulent pas venir chez moi [Résolu/Fermé]

Posez votre question gabrielle - Dernière réponse le 28 oct. 2015 à 13:20 par muriel-b48
Bonjour,

Je ne sais si d'autres grand mères seules vivent le même problème !

Deux '6ans)de mes 4 petits enfants m'ont dit récemment, ne pas aimer venir chez moi.

La première parce que je ne prends pas son frère en même temps qu'elle. Quand je la vois, elle ne dit jamais ni bonjour, ni au revoir, et encore moins merci ! Parfois elle ne réponds pas quand je lui parle ! Elle fait cela avec d'autres membres de la famille !

L'autre parce qu'elle est viscéralement attachée à son autre grand mère qui la garde depuis sa naissance ou presque et qui habite tout à côté de chez elle.

Elles ne viennent chez moi, disent-elles, que parce qu'on les y oblige et qu'on leur fait miroiter un cinéma ou une ballade quelconque !

Quant au frère( 8 ans) de la première, à Noël dernier, il a jeté par terre tous ses cadeaux en disant froidement " que c'était de la merde". Résultat, je ne lui ai pas fait de cadeau pour son anniversaire.

La dernière des quatre vit à l'étranger et voit à chaque vacance scolaire, donc très très souvent les parents du nouveau compagnon de ma fille. Ces personnes ont beaucoup plus de facilités avec les liaisons ferrovières que moi, habitant dans le même pays.J'ai beaucoup de mal à m'insérer dans cette sorte d'agenda établi par la famille de ce " beau fils".
Du coup, celui-çi me dit que si je vois peu cette petite fille, c'est de ma faute parce que " je ne me positionne pas comme une demandeuse explicite" de ma petite fille !!! Je lui ai dit que je ne pensais pas m'inscrire de si tôt sur une sorte de liste d'attente pour avoir le droit de la voir ...parce que la grand mère, c'était moi, et que je n'étais pas une vague amie de la famille ! ( encore moins une pièce rapportée, mais je ne l'ai pas dit ).

Mes filles ont très régulièrement, dans leur enfance, été chez leurs grands parents à chaque vacances scolaires et si parfois elles allaient à gauche et à droite, c'était peu fréquent, surtout chez les grand parents plus âgés qui ne bougeaient pas sauf pour aller à la boulangerie !!! Et je n'ai jamais eu l'impression qu'elles ne voulaient par aller chez eux.

J'ai pris le parti de ne plus me manifester comme avant pour avoir ces petits chez moi, arguant du principe que je ne vais pas tendre la joue droite quand on m'a giflé la joue gauche ... Mais cela ne me satisfait pas du tout.

Bilan amer

Qu'en pensez-vous ?
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Bonjour Gabrielle,

Je comprends que ce soit douloureux pour vous ! Malheureusement, les enfants ne sont pas toujours "raisonnables" et il est normal qu'ils soient plus proches de leurs autres grands-parents qui habitent à côté car ils voient très souvent. Il faut essayer de trouver votre place et ne pas en tenir rigueur à vos petits enfants qui réagissent ainsi parce qu'ils sont petits !
Je suis sûre que vous allez réussir à créer un lien spécial avec eux avec le temps. Et plus ils grandiront, plus ils apprécieront de passer du temps avec vous.

Tenez-nous au courant.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Gabrielle- 8 oct. 2013 à 14:12
Merci pour vos encouragements, on verra ...
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
En effet ce doit être dur à vivre.
Je pense que vous pourriez clairement dire à vos enfants déjà que vous aimeriez voir vos petits-enfants régulièrement ; et en effet, je crois que, surtout encore petits, la responsabilité des petits-enfants est limitée, car ils se comportent souvent comme on le leur apprend à le faire, et comme on le leur montre. Pourquoi dire bonjour si on ne vous le demande pas (et qu'on vous explique pourquoi) ou si les personnes autour de vous ne le font pas?
Certes, ce n'est pas à vous de les éduquer ; cependant vous pouvez donner quelques "règles" qui s'appliquent dans votre maison, comme dire bonjour/merci/aurevoir, expliquer que vous vous êtes donné du mal pour les cadeaux et que vous comprenez que ça puisse ne pas plaire mais que les jeter ou répondre grossièrement n'est pas utile et est blessant.
Est-ce que vous, vous allez parfois chez vos enfants quelques jours? Sinon essayez de voir avec eux comment organiser votre prochaine rencontre avec les enfants, selon leur "planning" éventuellement, en montrant que vous faites un effort pour vous adapter à leur façon de vivre... Sans renier vos principes ni vous sacrifier.
J'espère de tout coeur que vous arriverez à trouver des arrangements avec chacun, même si cela ne ressemble pas à ce que vous avez vécu comme enfant ou comme parent.
Vous pouvez aussi, si vous avez du temps, essayer d'écrire des cartes régulièrement aux petits-enfants ; c'est typiquement quelquechose de rare de recevoir du courrier, et qu'en général les grands-parents ont le temps de faire. En trouvant des cartes qui plaisent à chacun : pour une fan de chat, châteaux ou monuments pour un passionné d'histoire, personnages de dessins animés, etc. Cela peut vous permettre de dire des choses à vos petits-enfants sans les "tensions du face à face".
Veronique- 10 oct. 2013 à 09:23
Tres bonne idee les cartes postales. Mes enfants en recoivent regulierement de leurs grands-parents qui vivent aux Etats-Unis. Cela maintient le lien. Et c'est d'autant plus sympa que c'est le seul courrier qu'ils recoivent a leurs noms et qu'en plus les cartes reprensentent toujours quelque chose qu'ils aiment. Ils ont ainsi une collection de cartes, qu'ils aiment regarder de temps a autre.
Utile
+0
plus moins
Ne plus vous manifester sans justifier ce choix vous mettrait d'emblée en position de fautive (confirmée).
Le plus logique serait d'avoir une explication avec vos filles ,ou du moins leur adresser un courrier explicitant ce que vous exprimez ici, en demandant qu'elles sont leurs intentions.

Quand vos petits-enfants affirment ne pas aimer venir chez vous,répondez-leur que vous avez des projets de sortie -avec ou sans eux - et pour l'inacceptable crise de Noël, il aurait été bien de lui faire ramasser ses cadeaux et de les lui faire offrir à une association.

Vous avez raison de ne pas vouloir vous positionner en "quémandeuse" au bon vouloir des uns et des autres mais essayez d'éviter les conflits de priorité, afin de ne pas inutilement compliquer la situation.

Bon courage!
i
Utile
+0
plus moins
Merci des réponses que vous m'avez envoyées.
Tout ce que vous proposez a déjà été essayé... mais j'ai un peu baissé les bras.

Les cadeaux de Noël étaient issus de toute la famille (12 adultes) mais personne n'a bougé pour ne pas mettre ma fille dans une situation difficile. La soeur de ce garçon de 9 ans, ne dit en fait bonjour, etc à personne. Ces 2 enfants ont vu leurs parents se séparer il y a un peu plus de 2 ans. Ils sont contraints d'aller chaque semaine chez un parent et passent leur WE entre leurs activités ( danse, scoutisme), et les bagages pour la semaine suivante.Le problème de communication et de respect vient plutôt de ma fille que de ses enfants, je le comprends.

La petite, très attachée à son autre Mamy, est une enfant unique qui souffre de cela et l'exprime. Sa Mamy qui est très âgée, presque 20 ans de plus que moi, vient de se voir obligée de déménager par son fils qui occupe sa maison. Dès qu'elle voit moins sa petite fille, elle pense qu'elle vient plus chez moi et moins chez elle ! Elle m'en veut et invente des trucs à dormir debout (d'après son fils) mais en attendant, je pense qu'elle manipule l'enfant qui se retourne contre moi !

Quant à la petite qui vit à l'étranger, je vais une fois ou deux par an, chez elle, pendant 1 semaine, et je sens bien que ma fille souffre d'être à l'étranger. Avant, elle vivait vraiment loin comme coopérant et revenait en Europe 1 ou même 2 mois. Donc finalement, on se voyait beaucoup plus car j'allais la voir 2 ou 3 semaines pa an. Son nouveau "papa" a des parents qui sont les seuls, au sein d'une énorme famille de cousins, a n'avoir pas de petits enfants. Je crois qu'ils se sont abattus sur ma petite fille comme la misère sur le monde, si on me permet l'expression !

Tout ceci pour dire que je comprends une partie des problèmes des autres mais que je me sens un peu conne de ne pas être entendue comme les autres arrivent à se faire entendre !!! C'est vrai que je devrais envoyer à mes filles,un copié collé de mes réflexions et des vôtres mais je crains vraiment d'envenimer les choses. Elles sont toutes tellement dans leurs difficultés de vie, qu'elles ne recevront pas mon message d'une façon sereine, je le crains! Alors le repli plutôt que la bagarre. C'est dans ma nature, même si parfois j'ai l'impression qu'on ne me respecte pas tellement.
Veronique- 10 oct. 2013 à 09:30
Tout ceci confirme justement que vos petits-enfants ont besoin de vous. Ne coupez pas le lien, il est si important. Pour vous aussi d'ailleurs. Ecrivez-leur des cartes postales par exemple. Et au risque de ne pas etre entendus, n'hesitez pas a leur dire que vous adorez les voir! Bon courage.
Utile
+1
plus moins
Il vous reste la perspective d'établir un contact (même épistolaire) plus maternel avec vos filles,sans nécessairement évoquer le problème des petits-enfants(du moins dans l'immédiat).
Montrez-leur une certaine disponibilité,intéressez-vous à leur vie et encouragez les échanges. Ce rapprochement sera peut-être bénéfique et portera ses fruits.
Si elles sont dans des situations difficiles,il est possible qu'elles n'arrivent tout simplement pas à gérer;ce serait dommage de"baisser les bras" alors qu'elles ont peut-être besoin de vous.
Ne vous enfermez pas dans l'amertume qui risquerait d'amplifier les malentendus,même dans le non dit.
Mettez en instance vos revendications et établissez vos relations sur un autre plan en leur laissant l'initiative de vous solliciter pour les petits-enfants...
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Merci pour vos propositions et vos compréhensions. Je m'y attelle dès ce WE...
Aquoibon- 26 oct. 2015 à 11:22
je ressens la même chose que Gabrielle et j'ai comme elle, décidé de prendre mes distances pour m'épargner la peine
C'est vrai que je ne suis pas assez chaleureuse avec eux et que je ne cède pas aux larmes de crocodile de la petite dernière qui fait marcher tout le monde et qui hurle dès qu'elle n'a pas ce qu'elle veut; du coup j'ai droit à des phrases blessantes de sa part qui m'en éloigne encore plus. Elle a 4 ans
Les 2 aînés sont tout simplement indifférents
.On verra plus tard. Je les gâte, je prends les 3 en vacances 1 semaine par an, c'est épuisant ils sont sans arrêt dans l'action et c'est bien normal mais c'est insuffisant.
Le lien ne s'est pas fait!
Ca vient peut-être de moi, sans doute
.Faut il se montrer différente? Surjouer la bonne grand-mère gateau-confiture sous prétexte que je les vois peu?
L'autre mamie les a souvent, elle ne fait rien de plus que moi au contraire et pourtant avec elle ca marche bien Ils ont droit à la TV et a l'ordi toute la journée alors ils disent qu'elle est cool! Je suis quand même dégoutée!
muriel-b48 36Messages postés dimanche 2 octobre 2005Date d'inscription 26 août 2016 Dernière intervention - 28 oct. 2015 à 13:20
C'est à vous de faire l'effort Aquoibon. C'est vous l'adulte. Si vous voulez une relation avec vos petits enfants, créez la.
Prendre une attitude de victime ne vous aidera pas. Prenez vos responsabilités. Les grand parents n'ont pas le même rôle que les parents. Ne juger pas ce que font vos enfants mais soutenez les. Acceptez que les enfants de maintenant ne sont pas comme ceux d'il y a 30 ou 40 ans. Le monde a beaucoup changé ces dernières années.
Si vous décidez de prendre vos distances, ne vous plaignez pas d'en souffrir. C'est votre décision.
Pourquoi ne pas être la grand-mère que vos petits enfants aimeraient avoir?

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !