Ghislaine

Créer une discussion Ghislaine L. Capbreton - Dernière réponse le 12 juin 2017 à 22:17 par Gigi
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.journaldesfemmes.com/prenoms/ghislaine/prenom-1425

Afficher la suite 
Ghislaine originaire des ODF- 30 mars 2017 à 15:41
Ghislaine: j'adore! Il a toujours été prononcé gui-laine par mes parents et ma famille. Toute petite, je comprenais pas trop lorsque je regardais son écriture sur un bol dans un placard. Mais bon, j'ai toujours défendu partout m'appeler Ghislaine écrit ainsi et prononcé gui-laine, quitte à expliquer. J'ai été élevée avec ce son, qui me plait beaucoup, et je respecte également son orthographe. Ceci dit, j'adore mon prénom, sa rareté suffit à signer ou me reconnaitre par mes amis. C'est très pratique. Merci à ma mère pour ce superbe cadeau dans lequel je me suis toujours sentie merveilleusement bien. J'espère que mes enfants auront autant de plaisir avec leurs prénoms que je l'ai été. Nhésitez pas à leur faire un beau cadeau d'une beau prénom agréable et facile à porter.
Répondre
loouve- 14 avril 2017 à 10:26
Je porte le prénom de Ghislaine, prononcé Gui... J'ai fini par l'aimer et l'accepter. C'est l'unique prénom à ma connaissance dont la prononciation marque la couche sociale, voir ci-dessous (extrait de wikipedia)
En français, Ghislain reste un prénom assez rare qui se prononce de deux façons : « Guilain » (prononciation normanno-picarde avec [g] dur, encore utilisée en Belgique et en France) et « Gisslain » (prononciation équivalente avec palatalisation de [g] caractéristique du sud de la Ligne Joret, répandue en France et au Canada). Cependant, la prononciation du [s] est moderne et d'après la graphie. À noter que la graphie du G suivi d'un H ou d'un U implique la prononciation du (g) dur, si bien que la prononciation (j) est le plus souvent le fait des couches populaires.

En Belgique, il est de coutume parmi les familles issues de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie de donner Ghislain ou Ghislaine comme dernier prénom à leurs enfants. Cette coutume est expliquée par le fait que Saint-Ghislain était réputé pour protéger de la rage, maladie à laquelle les aristocrates étaient particulièrement exposés du fait de leurs activités (chasse, chiens de cour, etc.).
Répondre
Par contre mon epoux, mes amis,et une cousine- 2 mai 2017 à 01:07
Mes parents voulaient m'appeler Guilaine,mais à la maternité la sage femme c'est trompée et à écrit Ghislaine. Donc enfant toute ma famille m'appelait Guilaine prénom que je n'aimais pas,c'est en allant au lycée que ma professeur de français qui me dit que,c'est Ghislaine, ,j'ai décidé que l'on m appellerai Ghislaine que je trouve plus féminin, Ma famille continue à m'appeler Guilaine
Répondre
Ghissa- 6 mai 2017 à 13:05
j'adore mon prénom "Ghislaine" prononcé Gi et non Gui, ainsi que mon nom de famille....je remercie mes parents de m'avoir offert ce tendre prénom, qui correspond au descriptif ci dessus ...sauf oublié de dire que j'adore, j'adore les animaux et j'ai d'ailleurs écrit 2 chansons sur "youtube" les concernant "les larmes de Paul Watson" et "Pardon"....mon surnom est Ghissa....que je me suis donnée quand j'avais 3 ans, et qui est ...resté.. et celui de mon toutou: Biscotte.....Ghislaine Miletto....
Répondre
Gigi- 12 juin 2017 à 22:17
Je déteste mon prénom tous le monde m appelle gigi que je prefere.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Une amie Marocaine, me disait que le prénom Ghislaine avait été "ramenée" lors des croisades par de preux Chevaliers. ce prénom voudrait dire "reine...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Orthographe et prononciation Je voudrais combler une erreur orthographique dûe à une lacune de l'apprentissage scolaire.En effet, la voyelle g se prononce comme dans gâteau devant : a, o, u ...et h.Exemple : Enghien, Ghana,ghildes, Ghisoni, ghetto,maghreb...cette prononciation provient sans doute de l'italien et des langues nordiques.Ghislaine est un prénom d'origine nordique est devrait normalement se prononcer Guilaine, le s étant muet. Mais bien sûr,les noms n'ont pas d'orthographe dit-on ! alors.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Ce prénom devrait revenir à la mode : il est sympa pour une petite fille. Seul problème, j'ai toujours été obligée d'expliquer où était le "h" et c'est pénible, surtout quand on est jeune.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je trouve ce prénom très dur à prononcer et de ce fait dur à porter. Commun et original en même temps il est déstabilisant !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'aime avoir un prénom peu courant, et j'aime l'entendre. Même si c'est assez énervant de rectifier souvent la prononciation.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je trouve dommage que peu de petites filles se prénomment Ghislaine, c'est tellement doux! Ca reviendra à la mode j'en suis sûre!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Graphie et double prononciation. J'ai changé le i en y pour faire plus joli, les lettres montent et descendent et j'aime bien la double prononciation.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Remarque Ce prénom peut s'écrire également "Ghyslaine", je trouve cela plus "chic".
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Un otage jamais prisonnier. Voici un prénom qui se décline à volonté (ce qui peut se révéler tantôt irritant tantôt agréable; selon l'humeur ou le caractère  de chacun): le "gigi" amical et privé, le très saillant  et professionnel "guylaine", et encore  les autres "ghislaine"...fortuits, inconnus ou accidentels...J'aime qu'un prénom se "personnalise", prenne "du caractère" autre que typographique, qu'il change, varie et se transforme selon les humeurs, tendances et interlocuteurs. Un vrai prénom vivant; jamais un carcan.Puis le prénom de ma chère mère: le plus beau du monde, évidemment.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je ne me suis jamais sentie bien avec ce prénom, que j'ai toujours détesté porter. Mais ce doit être dû à mon histoire personnelle. D'ailleurs cela ne s'arrange pas avec la caricature qui en est faite dans certains sketchs comiques. Comme je suis heureuse de savoir que beaucoup apprécient leur prénom :"Ghislaine"! C'est très réconfortant.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
On m'a fait plusieurs fois fait la remarque qu'avec cet orthographe, Ghislaine signifie "gazelle"en arabe.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est un prénom peu usuel, original et que l'on aime. Mais il ne fait pas dans "l'air du temps" pour un nouveau-né.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai toujours beaucoup aimé mon prénom, seule à le porter dans toute ma scolarité, où il fallait que j'explique le Y de mon nom et le H de mon prénom, dans la vie  je n'ai pas beaucoup connue d'autre Ghislaine, effectivement très souvent on m'appelle Guilaine, je corrige en disant Ghislaine. Maintenant mes petites filles me disent "guigui" et bien des adultes familiers me disent pareil ce qui fait un diminutif gentil que j'apprécie.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Pourquoi pas Ghislaine ? Une anecdote : à ma naissance, mon grand-père a été obligé de l'écrire sur une ardoise pour le retenir. Un prénom rare, "distinguant", pas toujours facile à porter bien qu'il favorise souvent le premier contact car il nécessite une rectification de la prononciation, parfois aussi chic qu'un vêtement de couturier, avec des variantes tant dans la graphie que dans la prononciation : quel bien rare !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Un prénom précieux Je trouve mon prénom hors du temps et en même temps assez précieux car on ne sait jamais comment le prononcer. Je pense qu'il précise bien la personnalité de qui le porte.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
En être fière Je m'appelle Ghislaine et je suis super heureuse de mon prénom car il a la classe. Quand on me demande mon prénom, on attend toujours qu'il soit suivi d'un "de". Mais non, il faut avoir la tête haute et en être fière.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Rare mais lourd à porter Difficile à vivre avec en tant que petite fille. La plupart des gens ne savent ni l'épeler, ni le prononcer. Sa variante "Gui(y)laine" m'a poursuivie et traumatisée toute ma jeunesse.... Désolée ! En plus, dans mon cas, il est suivi d'une malheureuse allitération en "s" et "ch" qui rend le tout assez indigeste. A l'adolescence, je me suis même fait appeler différemment. Bref, cela m'a pris du temps avant d'apprécier mon prénom. Cependant, comme j'aime les prénoms longs, j'ai fini par m'y faire et enfin à l'apprécier. Les Britanniques le trouvent chic, un tantinet snob et l'associent souvent à la fille d'un milliardaire. Enfin, la maturité aidant, je me suis rendue compte qu'il était  assez rare et le considère comme un atout, une sorte de distinction. A vrai dire, la version masculine est encore plus rare (sauf dans le Nord de la France) et me plaît davantage...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Orthographe et prononciation Tout comme le souligne Ghislaine Maillard, l'orthographe et la prononciation de ce prénom ne sont pas évidents pour tous et m'ont longtemps poursuivie ; j'ai passé beaucoup de mon énergie à reprendre les uns et les autres sur l'orthographe et la prononciation (difficile avec les adultes et les enseignants en particulier). Aujourd'hui tant que "Ghislaine" "sonne" à mes oreilles, je me contente de veiller aux écrits administratifs. Finalement j'entends bien plus souvent mon prénom que je ne le vois écrit ; mon frère aîné, malicieux et créatif en avait trouvé une rime : "Ghislaine-vilaine" ; et fait une charade : mon premier est un parasite, (gui)mon deuxième tient chaud, (laine)mon tout est un prénom. (Ghislaine).
loouve- 14 avril 2017 à 10:34

mon frère faisait pareil il me disait Vilaine Ghislaine (gui) et lui qui s'appelait Alain, avait droit à Vilain Alain....

 

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Souvent écorché Gh faisant gue en français, beaucoup écorchent ce prénom, par malice, par ignorance, c'est un manque de respect parfois de le détruire sciemment, quand une ghislaine reprend un interlocuteur qui insiste à le déformer à sa convenance. C'est un prénom qui surprend et met de longues années à être imposé. Il gagne en maturité parce qu'il n'est pas acquis d'avoir été offert par des parents qui recherchaient l'originalité et que les bambins entre eux ne se font pas de cadeaux, c'est l'apprentissage immédiat de l'entrée dans la jungle de la société dès le plus jeune âge, ça construit une petite fille. C'est chic. Merci à mes parents.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Faute de prononciation J'ai 69 ans. Depuis qu'un humoriste Jacques Chazot a fait son sketch Marie Chantal et Ghislaine  dans les années 60, toutes les Ghislaine qui ont suivi se sont faites appeler Ghislaine prononcé "gis" ce qui est plus qu'une erreur, une faute . Dit-on le "getto de Varsovie" , dit-on "Engien" ? Non n'est-ce pas ? Du moins, si l'on est cultivé. Nous en sommes à ne plus avoir de fête annoncée sur les médias qui ne savent pas quelle position adopter. Lâchement ils glissent. Pourtant il n'y a qu'une acception du terme : Ghislaine prononcé "Gui" comme me l'a indiqué Maurice Druon de son vivant. Alors maintenant fatiguée de me battre depuis des années pour un droit qui devrait être acquis, je me contente de rétorquer "Gui SVP". Je deviens un peu acide et mécontente de rétorquer : "faites comme vous l'entendez, il y a ceux qui savent et les autres." Bon courage aux Ghislaine "GUI". Amicalement.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !