Epilepsie qui se déclenche pendant la grossesse

Bryan - Modifié le 2 févr. 2021 à 17:59
 Bryan - 5 févr. 2021 à 15:04

Bonjour,

ma femme est enceinte de 7 mois et elle fait des crises d'épilepsie depuis 1 mois. Elle a fait 5 crises alors qu'elle n'en avait jamais fait auparavant. 

Les médecins, neurologue compris, ne comprennent pas comment ça se fait que ça se déclenche maintenant alors que c'est ça 3ème grossesse (les 2 aues se sont passées sans encombre). A l'EEG, ils voient des absences de temps en temps mais pas sur la dernière. Toutes les prises de sang et scanner a faible dose sont bons mais pas d'IRM encore de fait.

Ils l'ont dabord mise sous lamictal 25G/jour puis 50G/jour avant de stopper au vue des crises qui continuent et elle est mtn sous Keppra 750mg avec Urbanyl 5g matin et soir)

De ce que je constate, elle fait ses crises tout le temps avant de manger (18h50, 18h43, 8h20, 5h43 et 11h13 mais prise de sang à 9h45) et lorsqu'elle est fatigué (sortie dans la journée). Elle est très fatiguée depuis le début sachant qu'on a déjà deux enfants (6 et 3 ans donc épuisant)

Avez vous déjà ce type de déclenchement? Si oui faites vous tjs aujourd'hu des crises?

D'avance merci pour votre retour,

Cordialement,

Bryan

2 réponses

imagine7 Messages postés 19327 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 octobre 2022 674
28 janv. 2021 à 22:07

Bonjour

 

Que disent ses glycémies capillaires ?

Car ce genre de crises peut avoir un lien avec des hypoglycémies. 

Vous mentionnez ce phénomène avant les repas, ce qui veut dire que le cerveau est en manque de glucose, la nourriture pour son fonctionnement.

Les hypoglycémies graves ressemblent aux crises d'épilepsie. 

 

Il est urgent de réagir, qu'elle puisse se resucrer. Sans quoi la maman et le bébé  se mettent en danger.

Les professionnels de santé qui assurent le suivi pour sa grossesse, savent ce qu'il convient de faire, si vous leurs donnez les mêmes informations.

Consultez rapidement le médecin qui assure son suivi médical.

 

Merci de faire un copié de votre demande, que vous collez sur le Forum Santé (cliquez sur le mot bleu).


 

 

1

Bonjour et vraiment merci pour votre réponse.

 

Je ne sais pas ce que disent ces glycémies capillaires en revanche, un relevé de sang est effectué à chaque fois par les pompiers ou medecins avant sa prise en charge par l'hopital.

Cela dit, il y a au moins une fois ou elle était en hypoglycémies (les 3 premières crises, je n'ai pas eu le résultat et pour la dernière crise à 5h43 son taux était de 0,4. Taux bas mais apparemment normal pour cette heure là)

Vu toutes les prises de sang qu'elle a en ce moment, je pense que les médecinx auraient s'il y avait un problème de glucose...

Cela dit, je ne suis en aucun cas médecin, mais je pense fortement que le bébé pose vraiment problème dans le sens ou je pense qu'il pompe énormément d'énergie et laisse peut être moins de "substances" pour nourrir suffisamment ma femme. Cumulé à la fatigue de la grossesse, je pense que ce cocktail peut peut etre déclencher les crises.

Selon vous son taux de glucose et un manque de nourriture pourrait être la cause de ses crises?

D'avance merci pour votre retour,

0
imagine7 Messages postés 19327 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 octobre 2022 674 > Bryan
Modifié le 29 janv. 2021 à 14:54

Bonjour Bryan,

 

Merci du retour.

Je constate donc que la maman fait souvent des hypoglycémies. Elle devrait contrôler au moins 4/jour elle-même, ses glycémies capillaires, à l'aide soit d'un capteur, soit d'un appareil avec bandelettes. 

N'est-elle pas suivie pour cela? Est-elle diabétique? Un diabète gestationnel?. Insuline ? Elle semble faire des chutes brutales de glycémie.

Elle doit correctement se nourrir avec des sucres lents et en fin de repas des fruits ou un dessert lacté sucré (sucres rapides) .

Elle devrait avoir un protocole pour ses repas, à bien respecter. 

Si vous parlez d'une glycémie à 0,40 g/l  elle est proche du coma hypoglycémique. 

La glycémie normale et stable se situe entre: 0,80 - 1,00 g/l.

Consultez !

0

Merci beaucoup imagine de ton retour et des informations.

Non, elle n'est pas suivi pour ses glycémies capillaires. Elle n'est pas non plus diabétique, elle n'a pas de diabète gestationnel, ni d'insuline.

Pourtant, elle mange souvent du pain, fromage, yaourt, fruits aussi (bananes et clémentines) mais peut être pas assez effectivement.

Selon vous, la fatigue cumulé à se manque de sucre dans le sang peut favoriser les crises d'épilepsie?

Merci beaucoup pour le temps consacré à mon cas

0
imagine7 Messages postés 19327 Date d'inscription samedi 12 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 2 octobre 2022 674 > Bryan
29 janv. 2021 à 15:52

L'énergie déployée pour s'occuper des enfants accroit le risque d'hypotension. Sa fatigue, dans de telles conditions, frôle l'épuisement.

Les convulsions dues à un état diagnostiqué d'épilepsie, sont minimes lorsque la patiente est sous traitement bien dosé.

 

La question serait: pourquoi fait-elle des hypoglycémies à 0,40g/l, alors qu'elle ne serait pas devenue diabétique ?

C'est le bilan sanguin récent complet qui le prouve? Cette pathologie est insidieuse et débarque à n'importe quel âge, sans prévenir.

Ayez toujours chez vous, du sirop pur sucre, qu'elle puisse en boire dans un verre d'eau lorsqu'il est encore temps. Ce sirop est réservé pour elle, il fait partie de la trousse de secours.

 

Je comprends votre inquiétude, mais ne peux répondre en totalité.

 

Le médecin a son dossier médical et les résultats d'analyses très récentes. Posez-lui vos questions avec tous les détails que vous donnez ici.

Est-il au courant que les pompiers viennent pour elle, à plusieurs reprises ?

 

Pour répondre à votre dernière question:

Les crises d'épilepsie peuvent avoir lieu lors de l'accouchement, par manque d'oxygène, de sucre ou de calcium.

Pendant la grossesse,  une maladie (séquelle d’une maladie infectieuse) ou un accident a pu entraîner des lésions du cerveau et, en l’absence de traitement, ces lésions déclenchent des crises d’épilepsie. 

0

Merci pour toutes ces informations.

Elle a fait le test de diabiète, il y a tout juste un mois donc cette hypothèse est écartée.

Oui le neurologue est au courant de ses malaises mais les rdv sont tellement serrés qu'on a pas encore eu le temps de le voir surtout que l'IRm qu'elle devait faire la semaine dernière a été enlevé car ils ont estimé qu'ils ne pourraient mettre la dose max pour l'IRM et que donc le résultat serait tronqué...là ils vont lui faire l'IRM est on verra ce que ça donne.

Quel mystère quand même surtout que toutes les examens montrent quaisment rien (il y a que l'EGG par deux fois qui a montré des absences)

0

Bonjour,

 

je comprends ce que vous vivez, mon mari a vécu la même chose il y a bientôt 3 ans quand j'étais enceinte de mon 3é enfant. Mon épilepsie a commencé il y a 5 cinq et donc après mes 2 premiers enfants. Dès le 1er mois de grossesse j'ai commencé à faire des crises alors que j'étais sous traitement (lamictal) et stabilisée. J'ai été mise en arrêt maladie dès la première crise car chute et jusqu'à mon congés maternité. Mes crises moi se passsaient pendant le sommeil et une fois alors que je me levais (la 1ère enceinte) Le neurologue m'a dit que ça devait être à cause de fatigue et que le traitement était trop dilué avec le volume sanguin qui augmente pendant la grossesse. Du coup prise de sang tt les mois et augmentation tt les mois (7fois) du traitement car je continuais à faire des crises. Mon  mari était démuni car il n'avait pas de réponse clair du neurologue et il me voyais toujours faire ses crises. Tout est revenu à là normal après l'accouchement, mon traitement a été diminué progressivement et je n'ai plus fait de crises depuis. J'espère que tout ira bien pour votre femme.  

0

Bonjour Gwen56450, 

 

merci beaucoup de votre témoignage qui me rassure un peu.

 

C'est un peu le même cas pour ma femme, ils augmentent le traitement car elle continue de faire des crises mais une fois l'accouchement passé, ils comptent rediminuer tranquillement le traitement (pour info, elle est sous Keppra et Urbanyl). En espérant, qu'elle ne referra plus de crise une fois l'accouchement passé puisqu'elle stresse énormément de devoir s'occuper seul du bébé sachant que l'on a aucun recul sur son cas d'épilepsie à elle...

 

Effectivement, je me retrouve dans le même cas que votre mari, c'est à dire complétement démuni et sans pouvoir rien faire. C'est très dur. Il nous reste un mois à tenir puisque la césarienne est prévu le 8 mars prochain.

0