Enceinte de son ex, elle veut avorter...

Messages postés
10
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2016
Dernière intervention
26 avril 2016
-
Bonjour à tous et à toutes,

Voilà, l'ex de mon meilleur ami est enceinte de mon meilleur ami *Enfin, du moins d’après ce qu'elle dit...* Elle s'est remise avec le papa de son deuxième enfant, mais le gars a demandé qu'elle avorte et elle a dit qu'elle allait avorter juste pour ce gars-là. Trouvez-vous ça normal ?
Je n'arrive pas à admettre ça, moi qui, depuis plus d'un an, essaie d'avoir un bébé et qui n'y arrive pas. Et en plus de ça, elle dit que même si elle n'avorte pas, c'est le papa de son deuxième enfant qui reconnaîtra l'enfant, tout en sachant que mon meilleur ami veut faire un test de paternité au bébé quand il naîtra, vu qu'elle jouait au yo-yo entre mon meilleur ami et un autre gars, vous voyez donc...
J'aimerais savoir que peut-il faire pour ce bébé s'il est à lui ?

Merci d'avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 3 juin 2016
Dernière intervention
7 juin 2016
0
Merci
Bonjour,

Malheureusement si elle décide d'avorter je ne craint qu'il ne puisse rien faire. Si elle décide de le garder je pense (rien de sur) quil pourra faire une demande au tribunal mais je nai bien peur que sa soit payant...
Commenter la réponse de PreciousAya
0
Merci
En France, l’article 16-11 du code civil reconnaît le droit aux particuliers à effectuer un test de paternité ou tout autre test ADN dans certains cas précis:
le cadre d’une procédure judiciaire pour faire établir un lien de filiation, contester un lien de filiation, soit pour l’obtention ou la suppression de subsides.

« Il faut saisir le juge du tribunal de grande instance, avec l’aide d’un avocat. Le juge examinera les preuves apportées par le demandeur de la paternité présumée et après avoir recueilli le témoignage et le consentement de chacun des participants. Si le juge estime que la demande est recevable, il autorisera la réalisation d’un test de paternité légal selon une des deux méthodes. 
- examen comparé des sangs,
- ou identification par les empreintes génétiques (test ADN).»

Attention :
« Le fait de procéder à une analyse en dehors du cadre judiciaire est un délit puni d’un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende (article 226-28 du Code pénal).»


Il peut faire une déclaration de paternité avant la naissance :
« Le père et la mère peuvent reconnaître leur enfant avant la naissance ensemble ou séparément.
La démarche se fait dans n'importe quelle mairie.
Il suffit de présenter une pièce d'identité et de faire une déclaration à l'état civil.
L'acte de reconnaissance est rédigé immédiatement par l'officier d'état civil et signé par le parent concerné ou par les deux en cas de reconnaissance conjointe. L'officier d'état civil remet une copie de l'acte qu'il faudra présenter lors de la déclaration de naissance. » (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F887 )
Commenter la réponse de lola760
0
Merci
Le fait que c'est elle qui est enceinte, c'est elle qui choisit ou non d'avorter (une liberté en France après chacun son point de vue) après il ne faut pas que vous fassiez de transfert sur le fait qu'elle et pas vous... cette "obsession" (voir des femmes enceintes plus que d'hab autour de soi, une femme tombe enceinte dans votre entourage...) libérez vous, faites vous un projet (même petit, genre aménager le jardin) car malheureusement ça vous bloquera, je sais de quoi je parle j'en suis passé par là... et c'était très très dur.
Pour en revenir à votre ami, vaut mieux devenir papa d'une femme non volage... il n'en sera plus qu'heureux... après si à la naissance du bébé d'ici 7/8mois, il a des doutes en effet il a le droit de faire le test de paternité via un avocat, ça sera une procédure qui ne sera pas de tout repos pour lui ... (et il n'aura la garde de son enfant qu'à partir de ces 2 ans un week sur deux car avant les 2 ans c'est une visite au domicile. et il devra verser une pension alimentaire)
Commenter la réponse de vitaly06