Jai perdue mon fils

- - Dernière réponse :  Laurence - 3 déc. 2015 à 19:14
Bonjour, je voudrais savoir comment on fait pour surmonter le décède de fils .


Mon histoire se passe le 11avril 2014 j'ai accoucher de mon fils Jimmy


Et mon fils es décède le 20mai 2014 . Et depuis j'arrive pas a surmonter ma douleur
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
bonjour,
d'abord je compatis a votre douleur, je pense que vous devriez vous faire aider par un psychologue,etes vous bien entouré? car ça compte aussi, vous ne pourrez pas oublier, mais la douleur s'atténuera avec le temps,le travail que vous ferez sur vous meme sera long mais vous y arriverez
je vous souhaite beaucoup de courage

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5081 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Oui je suis entourée mais ils comprennent pas forcement ma douleur
> angenoir23 -
vous pensez vraiment qu'il ne la comprennent pas? ils veulent peut etre éviter justement de ressasser ce malheur, essayez de voir une psychologue comme je vous l'ai suggéré, si vous vous sentez d'aller en voir une (un),la douleur que vous avez ne peut pas partir comme ça, sachez qu'il vous faudra du temps mais que vous y arriverez,c'est vous qui pouvez gérer tout ça a votre rythme, et pensez a des choses positives, avez vous d'autres enfants?
Bonjour. Je peux vous dire, en connaissançe de cause, qu'il est bien trop tôt pour que votre douleur s'apaise. Seul le temps et les événements de la vie vous permettront d'apprendre à vivre AVEC ce drame. Votre bébé ne souffre pas, il dort... Oui, un psychologue peut vous aider. Et vous redémarrerez peu à peu. Je vous embrasse. Signé: une autre Lili.
bonjour je vous parle aussi en connaissance de cause. J'ai eu un petit garçon en 2008 qui est décédé 10 jours après sa naissance. Le temps apaise la douleur et surtout ne resté pas seule et parler. j ai eu la chance d'avoir deux autres petitres garçon qui vont bien et remplisse bien ma vie. j'espère que ça ira bon courage.
> carine -
Jarrive pas a me dire que mon fils es pu la en plus cetai mon premier . Et je me bat toute seule avec se deuil et je me reproche son décès
Commenter la réponse de lili
1
Merci
J'ai vecu moi aussi le décès d'un enfant. Ma petite Agathe s'est eteinte il y a un peu plus de 5 ans a l'âge de 2 mois. Avec le recul, je pense que le deuil d'un enfant est particulièrement difficile car on a peu de souvenirs, peu d'anecdotes a raconter et souvent l'entourage fait comme si cet enfant n'avait jamais existé. Mais, personnellement, je me fiche de tout cela. Je parle très souvent d'agathe aux gens que je rencontre meme si cela peut choquer. Je raconte toujours les mêmes anecdotes et tans pis si les gens les ont déjà entendu 150 fois. Je continue a la faire vivre a travers les peu de souvenirs que j'ai d'elle. Ce qui m'a aussi beaucoup aidé est d'un avoir fait un faire-part de naissance-décès avec photos et un très joli texte. Ensuite, j'ai raconté toute notre histoire sur un forum. J'ai mis des heures a ecrire ce très long texte, j'ai énormément pleuré, mais cela a été libérateur. C'est comme si on m'avait enlevé un énorme poids au fond de la poitrine. Et chose étrange, je ne suis jamais allée voir s'il y avait des reponses car cela m'importait peu. Mais je peux dire aussi, que même 5 ans après, il y a toujours des moments où je m'ecroule comme si je venais de revivre ses derniers instants. La douleur sera toujours là mais on peut apprendre a vivre avec. Et je ne vous cache pas que les enfants que j'ai pu avoir par la suite m'ont aussi grandement aidé. J'ai d'ailleurs voulu tout de suite lancer un autre bébé, non pas pour remplacer Agathe mais parce que je me devais de prouver que la vie est plus forte que la mort. Chaque personne vit son deuil de manière différente (y compris son conjoint). Il faut respecter cela. Le seul conseil que je peux vous donner est de faire ce qu'il vous semble important de faire dans votre coeur pour que votre fils soit avec vous chaque jour sans pour autant vous empêcher les merveilleuses choses qui vous entourent et qui vous restent a vivre. Ne fermez pas votre coeur au bonheur. Si vous aimez un tout petit peu lire, je vous conseille de lire "juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig. C'est un très beau roman qui vous donnera peut-être quelques pistes pour faire votre deuil. Bon courage

Dire « Merci » 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Journal des femmes 5081 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Laurence
0
Merci
Bonjour,
J'ai également perdu un garçon de 4 mois 1/2. Il y a "déjà" 22 ans et la douleur n'est toujours pas effacée. Le temps adoucit mais n'efface pas. Et je n'ai pas envie, il faut le reconnaître !!!
Ce petit bout avait une soeur ainée de 3 ans et a eu un frère 7 ans après son décès (qui a maintenant 15 ans) mais j'ai du mal à le lacher. Si vous désirez me contacter, n'hésitez pas en répondant à mon mail.
Gros bisous et bon courage et entourage.
Nelly
bonjour,
juste dire que je suis de tout coeur avec vous qui avez tant de chagrin, et je compatis,vous etes courageuse
je vous embrasse a toutes, en espérant que votre douleur s'atténuera
Commenter la réponse de nelly3m