Mon fils est violent, je cherche de l'aide et des réponses

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 20 sept. 2016 à 19:30 - Dernière réponse : lekabilien 13017 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 octobre 2018 Dernière intervention
- 26 sept. 2016 à 20:05

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je suppose ou espère qu'il n'y ait pas que des mamans sur ce forum mais aussi des papas^^. C'est la première fois pour moi sur ce forum. Je vous demande de l'indulgence en lisant mes mots.

Je suis la maman d'un petit garçon de 4 ans. Il vient de rentrer en moyenne section. Il a depuis ses deux ans à peu près, des soucis de comportement. Cela a été progressif. Mais, depuis sa première rentrée scolaire, c'est devenu un enfant violent envers les autres. Je ne comprends pas, je suis même perdue, je dois dire. Il sait pourtant être le plus agréable des petits garçons, avec plein d'attention, de câlins, de "je t'aime". Pardonnez-moi, peut être que le texte sera des plus longs. Mais j'aimerais raconter tout en détail, et ne rien oublier.

Je suis tombée enceinte très vite après la rencontre de son papa. Il n'était pas désiré de son père. Il voulait que j'avorte. Bref, je n'ai pas pu. Après l'avoir déjà vécu, je n'ai pas voulu revivre cela. Et j'avais très envie d'être maman, je m'en sentais capable, et j'avais tout pour l'accueillir dans de bonnes conditions. Ma grossesse fut difficile. Menace d'accouchement prématuré au début de mon 5ème mois et aucun service de néonat dans ma région. Les professionnels n'ont pas voulu prendre le risque de me transporter en hélicoptère. J'ai dû rester alitée sans bouger jusqu'à mon 8ème mois de grossesse aux services de maternité. Enfin, le moment des contractions, de retour chez moi, il n'a plus voulu sortir, le coquin, je suis restée 14h30 en salle d'accouchement (accouchement avec douleur, la péridurale n'ayant pas fonctionné). Bref, il est enfin arrivé malgré une césarienne en vue, il est sorti tant bien que mal, et surtout en bonne santé !

L'arrivée de bébé a forcement bousculé notre quotidien, un peu. Mais papa n'en voulant pas initialement, refusait de le prendre dans ses bras ou de s'occuper de lui. Et cela jusqu'à ses premiers pas. Ensuite, la reprise du boulot, la nounou, les reproches pleuvaient de sa part etc., etc., etc. Vers ses deux ans (un peu plus), nous étions invités à un repas de famille dans une salle des fêtes. Le moment de le coucher, et je l'ai installé dans son lit parapluie près des autres, dans une pièce consacrée aux couchages des enfants. Une demi-heure plus tard, je vais voir s'il dort. Je le retrouve dans le lit d'une autre enfant, assis sur celle-ci. Je l'ôte rapidement voyant la petite en pleurs. Et je m'assure qu'elle n'ait rien. N'arrivant pas calmer la petite (1 an), j'appelle sa maman. Et je reprends le mien en salle. Soudain, un cri d'effroi venant de cette salle. Elle avait été mordue au visage à sang autour de l'œil. Je regarde mon enfant, et je vois bien du sang sur son pyjama et autour de sa bouche. Le doute n'était pas permis. Les parents ont portés plainte, et demandés des DI; enfin. C'est à ce moment-là que tout a commencé. Nous avons déménagés, il a changé de nounou. Au bout de 3 mois, sa nouvelle nourrice me donne sa démission à cause de son comportement. Je décide donc de le mettre en crèche. Il y est resté un an. Aucun geste de méchanceté, mais une agitation constante. Un manque d'attention cruel. Puis, c'est la rentrée à l'école. Et depuis, c'est l'horreur. Je pèse mes mots en vous racontant cela. Violence envers ses camarades, envers la maîtresse, envers nous aussi, mais beaucoup moins. Nous n'avons jamais laissé faire notre enfant à cela sans intervenir. Rebelote, plainte de déposer contre nous, contre l'académie, contre la municipalité... Cette année scolaire a été un supplice pour tout le monde. Malgré tous les efforts du corps enseignant, des intervenants des équipes éducatives et toutes mes démarches (seule). Aujourd'hui encore, nous en sommes au même point.

Son père et moi sommes séparés depuis janvier. Je crois que tout cela a eu raison de nous, avec l'abnégation, je pense. Je gère malgré tout, je ne me plains pas. J'ai tapé à toutes les portes. J'ai remué ciel et terre pour qu'on vienne en aide à mon enfant et comprendre ce qu'il se passe pour l'aider au mieux. Suivi CMP tous les mercredis, équipes éducatives, dossier à la MDPH pour demander une AVS, rendez-vous hebdomadaires avec la maîtresse, discussions sans arrêt pour lui faire comprendre les choses, punitions et j'en passe certainement de tout ce que j'ai pu faire ou remuer... J'ai même téléphoné à la ministre de l'Education nationale pour faire bouger la situation qui restait, et reste à un stade administratif alors que mon enfant est en souffrance, que toutes les personnes autour le sont aussi, et surtout sont démunies.

Je pense en avoir oublié, je n'hésiterai pas à répondre à vos questions si cela est.

Aujourd'hui et depuis la rentrée, le bilan, impeccable jusqu'à il y a deux jours. Il recommence sa violence envers les autres. Je suis perdue, vraiment perdue. Si quelqu'un a un peu de réponses à me donner s'il vous plaît.

 

Amicalement,

 

psyche33

Afficher la suite 

Votre réponse

21 réponses

xplom 28683 Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 15 octobre 2018 Dernière intervention - 20 sept. 2016 à 20:08
0
Merci

bonsoir

oui un papa de 3 filles vous a lu, mais sait pas quoi dire


--
ce qui semble évident pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres

 

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 20 sept. 2016 à 20:25

Bonsoir xplom,

merci au moins d'avoir pris le temps de me lire. C'est bien qu'il y ait aussi des papas^^.

Merci et bonne soirée à vous.

Commenter la réponse de xplom
Meilleure réponse
lekabilien 13017 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 octobre 2018 Dernière intervention - 20 sept. 2016 à 22:46
1
Merci
Bonsoir psyche33
Bonsoir xplom.
Difficile d'être de bons conseils qui n'auraient pas étés je pense déjà entrepris au dire de madame donc.
Il est clair que l'enfant a ce niveau d'agissement exprime probablement une frustration, un malaise dont il ne sait exprimer, s'il est suivi par un psychiatre pour enfant, je ne suis pas maitre du monde médical, ou tout autre spécialiste pour enfant, c'est ce qu'il fallait faire. Tout semble être entrepris a ce niveau, si c'est le cas vraiment, il faut continuer les consultations et le recherches entreprises pour savoir ce qui a dans la tête.
Pour ma part je retiens ceci, les punitions. A quoi bon punir un enfant "malade"s'il ne comprend pas que ce qu'il fait n'est pas bien il comprendra encore moins la punition donc c'est contre productif et peut même aggraver la situation.
Si c'est de la méchanceté pure a cet âge, qu'il soit associal, cela passe par de la patience, du dialogue et explication a chaque instant, mais j'imagine que cela aussi a été, et encore cours.
A 4 ans il est capable d'expliquer ce qui ne va pas mais pas comme on pourrait l'entendre nous même il le fera a sa façon, il faut essayer de comprendre, encore faut-il qu'il veuille bien s'exprimer.
A cet âge ça ne connait pas détour non plus du comment dire les choses c'est directe, mais toujours pareil, être attentif car ces mots peuvent ne pas être compris, ces mots ne sont pas les nôtres, l'importance non plus des mots, des situations.
Sont père ne le désirait pas, ne le prenais même pas dans ses bras, si les problème de l'enfant n'avait commencé si tôt dans son âge, on pourrait mettre cela comme cause plausible, mais difficile d'y croire que c'est la cause ayant ces problèmes a 2 ans voir avant. Mais cela a pu accentuer les choses si 3 et 4 ans son père a continuer de le rejeter ouvertement.
Il faut laisser les médecins faire, et esperer. Il faut avoir du courage pour essayer d'être très présente attentive, parler expliquer et ne pas céder a la colère.
Mais tout cela ne sont que des mots. J'ai eu la chance d'avoir 4 enfants et éduqué que le premier si on peut le dire comme ça. Le premier dés qu'il bougeait a 4 pattes et voulait toucher les choses, il a vite compris que c'était interdit, quand il allait toucher quelque chose il nous regardait sa mère ou moi et un simple ah !!suffisait. Les 3 autres ont suivirent le grand tout seul. C'est aussi un caractère, une personnalité. Ils peuvent être très durs petits et s'assagir en grandissant. Il faut l'espérer.

Merci lekabilien 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 197 internautes ce mois-ci

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 21 sept. 2016 à 21:54

Bonsoir lekabilien,

merci de m'avoir lu également. Et de votre réponse.

Je me demande pourquoi le titre de mon message a changé. "mon fils est violent", dire aussi qu'il est criminel ou futur criminel. J'ai horreur qu'on le stigmatise comme cela ou le montre du doigt de la sorte. Il reste un enfant, de 4 ans!

Oui, il faut avoir de la patience, et aussi du courage. Je le confirme. Ce n'est pas toujours facile de ne pas se laisser à la colère. Je m'isole quand je la sens monter. Ca évite bien des erreurs. Place au dialogue. Comme hier. A table, j'ouvre un paquet de chocolat. Le plus dur est effectivement d'essayer de chiffrer ses explications. Je lui répète inlassablement, les mêmes choses depuis toujours. Il sait que ce qu'il fait n'est pas bien. Il le comprends. Mais n'explique pas ses gestes. Même avec ses mots à lui. Le neuropédiatre pense à une hyperactivité avec déficience d'attention. Il est bien entendu trop jeune pour diagnostiquer quoique se soit ni faire aucuns tests d'aucunes sortes. Je sais au fond de moi, dans mon cœur de maman, que ce n'est pas mon fils qui a ses réactions. Ce n'est pas son moi profond. Je le ressens. Parfois, je le regarde, je vois qu'il souffre. Souffre du regards et du rejet des autres. Souffre parce que lui même ne sait pas pourquoi ou exprimer le pourquoi des ses gestes. Parfois je le regarde, et je souffre à sa place. J'aimerai lui ôter tout ce poids et qu'il vive une vie de petit garçon tranquillement. J'aimerai qu'il est une belle vie mon enfant. Une scolarité paisible. Des relations sociales. Enfin, tout pour qu'il soient heureux. Je pense comme n'importe quelle des mamans. ♥

Oui, il faut attendre. Attendre que les dossiers passent en commission; attendre que le suivi psy soit bénéfique, attendre qu'il soit plus âgé pour lui faire passer les tests neurologiques, attendre, attendre et attendre encore....

L'enfance est si importante dans la vie d'un Homme. Ce sont les bases de notre vie d'adulte. Quand je le vois démarrer sa vie sa petite vie de garçon, j'ai peur pour son avenir, surtout sa scolarité à vrai dire.

L'Amour, la Patience, le Dialogue et continuer notre combat.

Merci de vos réponses les papas^^

Amicalement

psyche33

acheter lui un petit chein il va etre responsable de socuper aimer et l'animal va jouer avec lui 

mon fils aussi son pere na pas voulue de lui mintenent il et majeur et il souffre quart il a pas de souveunir de lui juste quand il et decedee il es aller le voire en face terminal alor maman je conprend votre souffrance baisser pas les bras acheter lui ce pt annimal cest avec les animeaux que lhumain ce sans proche 

Commenter la réponse de lekabilien
xplom 28683 Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 15 octobre 2018 Dernière intervention - 21 sept. 2016 à 22:02
0
Merci

bonsoir

je sais pas pourquoi la modération a changé votre titre, peut être pour un meilleur suivi de votre sujet


--
ce qui semble évident pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres

 

Commenter la réponse de xplom
Meilleure réponse
lekabilien 13017 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 octobre 2018 Dernière intervention - 21 sept. 2016 à 23:33
1
Merci

Bonsoir Psyche33

S'il faut attendre quelques temps pour lui passer des tests, il faut savoir attendre malheureusement.

Il faut faire confiance a la médecine, et de ton coté, continuer a être attentif (ive) patient (e) et surtout calme. 

Les enfants c'est l'attention de chaque instant, toi il te faut encore un peu plus d'attention et de patience. Ne pas t'énerver toi même cela fera qu'ajouter de l'angoisse, et n'arrangera rien.

 

Merci lekabilien 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 197 internautes ce mois-ci

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 20:46
Bonsoir Lekabilien, tu as raison. La colère n'arrangerai certainement pas sa situation, sa souffrance. Il faut être calme et posée. Choses pas toujours évidentes devant un enfant qui parfois peut vous retourner une maison rien qu'en écoutant un morceau de musique. Je pense que j'ai appris avec mon enfant à avoir beaucoup de patience. Chose qui me manquait cruellement auparavant, je l'avoue. L'amour d'une maman (oui, je suis une femme) fait des miracles, il faut croire. Amicalement Psyche33
Commenter la réponse de lekabilien
Meilleure réponse
Viviane920 80 Messages postés jeudi 19 novembre 2015Date d'inscription 11 octobre 2018 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 10:24
1
Merci

Bonjour,

Je ne suis pas certaine qu'il soit impossible de porter un diagnostic d'hyperactivité chez un enfant de 4 ans. A t'il un développement normal par ailleurs (langage, propreté ?). Je pense que vous devriez prendre un avis auprès d'un service hospitalier de pédopsychiatrie (Robert Debré à Paris) en sachant que les délais de RV sont très longs. Si vous avez la chance d'avoir un(e) AVS, je pense que la présence d'un adulte auprès de lui va le canaliser. En tout cas vous êtes une maman formidable car vous avez déjà fait beaucoup pour l'aider. Prenez soin de vous. 

Merci Viviane920 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 197 internautes ce mois-ci

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 21:03
Bonsoir Viviane920, merci pour votre réponse. Le corps enseignant a été d'une aide très précieuse, vraiment. Quand on est maman pour la première fois, on apprend tous les jours. Ce sont ces personnes qui m'ont été d'un soutien sans faille, même avec les plaintes au dessus de leur tête, la descente de l'inspectrice de l'académie, elles sont restées et m'ont orienté vers la MDPH, et la demande d'une AVS. Je sais aussi que le comportement de mon enfant a épuisé la maitresse, qui a avoué n'avoir jamais connu ni vu de toute sa carrière d'institutrice, un enfant "agité" comme mon fils. Je suis convaincu de l'aide qu'un adulte peut lui apporter au sein de l'école pour apprendre à se poser, et se canaliser. Mais je suis convaincu également que cela fera souffler la maitresse également. C'est toujours elle sa maitresse, encore cette année. ^^ Pour ce qui est de l'autonomie et de la propreté. Je n'ai rien à dire. Il se lave les dents(vérification), s'habille, et est propre sans problème. J'ai pris rendez vous dans un centre de référence des troubles du langage et du comportement. Le délai est extrêmement long, il se tient en Avril 2017. Imaginez, encore une fois, la patience qu'il faut. Et vous dire, j'ai du "harceler" de coup de téléphone tous les matins pendant trois semaines la secrétaire pour avoir un rendez vous si une place se désistait. Je crois qu'elle se souviendra de moi ^^. En tout cas, merci encore de votre réponse Amicalement, psyche33
Commenter la réponse de Viviane920
Meilleure réponse
jebu68 1 Messages postés jeudi 22 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 10:44
1
Merci

Bonjour,

Le malaise de votre fils semble profond, je ne peux que vous encourager à poursuivre les voies médicales déjà entreprises. A côté de cela, la discipline positive peut vous aider à réagir de manière appropriée et à optimiser le dialogue (même si l'on sent bien les efforts faits dans ce sens). Aussi il semblerait que le yoga et la méditation aient de très bons résultats sur le "self control" des enfants. Le test a été fait dans certaines écoles, les enfants sont mêmes devenus demandeurs lorsqu'ils sentent de la tension. Bonne continuation à vous et à votre loulou, et ne vous oubliez pas dans tout cela, prenez du tps pour vous ;)

 

Merci jebu68 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 197 internautes ce mois-ci

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 21:19
Bonsoir Jebu68, Le yoga et la méditation. Je n'y ai pas pensé. Je l'ai inscrit à de l'équithérapie. Tous les vendredis après midi, je l'accompagne. Cela va être sa troisième séance, demain. La personne a l'air très bien, et pédagogue. Très bon contact avec les enfants. Ils accueillent aussi des enfants atteints de trisomie. Je ne sais ce que ça vaut. Mais je me dis que le contact avec les chevaux est naturellement apaisant. On verra, par la suite s'il n'accroche pas plus que cela, alors je m'orienterai peut être vers la méditation. Quand je sens que mon enfant commence a monté dans sa colère ou son agitation, je le fais asseoir et lui demande de respirer profondément plusieurs fois de suite, jusqu'à ce que son comportement s'apaise. Je le prends toujours dans mes bras ensuite et lui dit que c'est bien. Qu'il est grand. Cela fonctionne mais pas à chaque fois. J'essai tout autant d'anticiper les situations d'énervement. Pas toujours facile, maman a aussi du travail. Il est vrai qu'il me prend beaucoup d'attention et d'énergie ce ptit loup^^ Merci pour votre soutient, vraiment. Amicalement, psyche33
Commenter la réponse de jebu68
Meilleure réponse
steffy4473 1 Messages postés jeudi 22 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 11:07
1
Merci

bonjour Psyche33,

je prends connaissance de votre histoire avec compassion. Je suis professionnel du soutien à la parentalité  et je pense que vous même avez besoin d'être accompagnée. Avez vous pensé et surtout la possibilité d'accéder à un groupe d'échange parental? Il existe l'école des parents et des éducateurs dans chaque département normalement, avec un numéro où vous pouvez appeler et vous confier anonymement, ensuite il vous est proposé de consulter un-e- psychologue à tarif symbolique. Pensez à vous surtout, si vous vous préoccupez aussi de votre propre bien être et procédez à la résolution de votre propre histoire, cela se projettera sur votre enfant et sur votre relation à lui.

Votre enfant à mon avis a besoin d'entendre son histoire, il lui sera bénéfique (même si ce qui lui est arrivé est traumatique, je parle du rejet paternel). Cela peut sembler être une démarche difficile, c'est pourquoi je vous conseille d'abord de vous faire accompagner. Néanmoins, si votre petit garçon communique entre autre par le corps, c'est sans doute qu'il est en attente de mots sur ses maux.

je suis sincèrement de tout cœur avec vous

Merci steffy4473 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

Journal des femmes a aidé 197 internautes ce mois-ci

psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 21:45
Bonsoir Steffy et bonsoir caro, tout d'abord merci d'avoir pris également le temps de me lire. Oui, un enfant est une éponge à émotion. Combien de fois, nous avons discuté de cela avec ma sœur ainée. Je suis partagé dans le fait de lui expliquer son histoire. Que lui dire ? Le rejet de son père, ne serait ce pas en ajouter ? Surtout qu'il essai aujourd'hui d'en faire un peu plus pour lui (je pense qu'il se sent un peu fautif) . Ma grossesse difficile ?? Je ne sais pas guère quoi dire ou faire ?! Il est si petit .Ou passer par la psychologue ?? Qu'en pensez vous ? Bien amicalement psyche33
psyche33 10 Messages postés mardi 20 septembre 2016Date d'inscription 22 septembre 2016 Dernière intervention - 22 sept. 2016 à 21:56
En tout cas merci à tous de votre compassion, de votre soutient et de votre temps. Il est vrai que maman a parfois beaucoup de fatigue. Je travaille toujours, j'ai parfois voulu arrêter pour m'occuper de lui plus correctement. Et puis, je pense que ce n'est pas une bonne solution finalement. Ajouter des soucis financiers, ou l'absence de "déconnexion". Tourner en rond, bon; j'ai vite penser à autre chose. Je ne sais pas si cela joue en sa faveur, mais, je suis une personne sociable, mais solitaire. J'aime me retrouver seule, avec mon enfant bien sur, mais seule. Je me suis posée cette question à maintes reprises. Parmi tant d'autre....je pense que toutes mamans se posent des questions quant à savoir si elle a le bon comportement, la bonne attitude ou la bonne démarche. Non ? Merci à tous, Amicalement, psyche33

Bonsoir,

mon fils est tdah déficit d'attention avec hyperactivité. il existe un site sur facebook sur le sujet avec beaucoup d'échange entres parents : un réél soutien dans mon quotidien car je suis une mère démunie face à  ce trouble. les tests ne se font pas avant 6 ans et par un professionnel biensur. il ne faut pas lachée même si c'est très dure. fermeté et bienveillance et surtout beaucoup d'amour.

bon courage

Bonjour Psyche33,

Dans votre ventre, votre bébé a senti vos angoisses, il a perçu vos doutes et peut-être entendu quelques disputes avec son papa? Quand il est né il n'a pas été accueilli par son papa, il n'a pas été pris dans les bras par celui-ci. Et plus tard encore il ne s'est pas occupé de lui. Bébé a bien sûr senti tout cela mais personne ne lui a parlé, personne ne lui a expliqué. Maintenant il est en colère mais il ne sait pas ce qu'est la colère et l'exprime a travers de son corps. Vous vous êtes séparée du papa, peut être se sent il mauvais d'être la cause de cette séparation? Parler aux enfants est toujours un pas vers la solution. Cela demande beaucoup de courage et surtout d'avoir pu régler vos propres histoires avec un bon psy. Je vous souhaite beaucoup beaucoup de courage et d'amour.

Bonjour à tous, je reviens vers vous car eu une nouvelle ce matin de l'enseignante référente du secteur et je voulais vous la faire partager. Ma demande d'AVS pour mon enfant est acceptée. Enfin! Il pourra prétendre à cette aide humaine, près les vacances de la toussaint et ce pour deux ans avant le renouvellement. Je suis emplie de joie ce jour. Pour ssisi, pour ce qui est du chien. C'est fait, je lui ai offert un chien à son anniversaire pour ses quatre ans en avril. ^^; Merci à tous et toutes encore une fois Amicalement Psyche33
Commenter la réponse de steffy4473
lekabilien 13017 Messages postés jeudi 18 décembre 2014Date d'inscriptionContributeurStatut 15 octobre 2018 Dernière intervention - 26 sept. 2016 à 20:05
0
Merci

Bonsoir psyche..

Comme quoi le courage la persévérance finissent par payer, c'est ta fierté d'avoir tenue, crue pour ton fils.

Du courage pour la suite et surtout de l'espoir de comprendre et apporter des réponses a ton fils, a tes questions

Merci pour l'info et bonne chance.

Commenter la réponse de lekabilien