Sommes-nous toujours redevables envers nos parents ou bien est-ce l'ingratitude

Signaler
-
 anonyme -
Sommes-nous toujours redevables envers nos parents ou bien est-ce l'ingratitude qui a pris le relais ?
A voir également:

53 réponses


Nos enfants nous doivent le respect, mais à aucun moment je ne considère qu'ils me soient redevables de quoi que ce soit.Ce que j'ai fait pour eux j'estime que je le leur devais, c'est moi qui les ai mis en vie donc essayer de faire de mon mieux pour eux, est tout simplement normal.Je pense d'ailleurs que les jeunes apprécient que l'on considère les choses ainsi, car il doit être bien dur d'entendre des phrases du style : "avec tout ce que j'ai fait pour toi".

l'ingratitude ;non l'irresponsabilité..l'individualisme et l'égoisme... avec le monde moderne actuel que nous reste t'il ? la famille ;c'est le seul truc que l'on pourra pas vous voler....sinon la maison ;votre emploi ;tout sa peut disparaitre du jour au lendemain...volé par les banques ;le surendettement ou les délocalisations...............bref la famille respectez la ou vous finirez tout seul...respectez vos enfants; vos parents....

Bravo, Abdelghani d'avoir posé une telle question qui a succité pas mal d'encre déja en temps record; Bref, à travers une partie des réponses,la difference des cultures a tout de suite surgi.Tandisqu'à nous musulmans nos parents sont au dessus de tout égoisme personnel. Pour mon cas et quant à mon père déja parti,rude et sévère qu'il était reste un symbole pour moi.Ce n'est pas la peine d'affirmer qu'il est mort entre tous les membres de la famille sans dire plus.Quant à ma mère qui est encore parmi nous et que ce fut à chaque fois une patie de  de venir chaqu'un de son coin pour passer avec elle un quelque 2 ou 3 semaines où nous l'entrainant en toutes balades paisibles; qoiqu'elle vit régulièrement avec l'un de nous.


cliquez sur Linda Lemay écoutez sa chanson "une mère" et regardez le clip pour moi tout y est résumé.

Question des plus difficiles! redevables oui ou non. De quoi, pourquoi? Chacun(e) a sa réponse, selon ce qu'il a vécu avec ses propres parents. Si l'on parle d'amour, non bien sûr, car l'amour que l'on donne à ses enfants est gratuit, naturel, sans mesure. Redevables de l'éducation qu'ils nous ont donné, je dis oui! il n'y a qu'à voir aujourd'hui, avec tous ces parents qui baissent les bras, on voit ce que çà donne! je remercie les miens d'avoir sû me donner une éducation avec des barrières à ne pas dépasser, de m'avoir appris le respect, la reconnaissance, et, aussi les éléments nécessaires pour affronter les difficultés de la vie, car j'ai appris aussi très vite la valeur des choses, ayant grandie dans une famille modeste. Pour cela oui je leurs suis redevable, c'est à dire que je me dois de respecter ce qu'ils m'ont légué tout au long de cette éducation. Dans d'autres cas, malheureusement, bien sûr que l'ingratitude est là! lorsque vous voyez des parents qui ont tout fait pour leurs enfants, et, qui arrivent à mettre leur propre mère dehors de sa maison après le décès de leur père (les parents n'ayant pas fait à temps le nécessaire pour la donnation entre époux par exemple), ce n'est même plus de l'ingratitude, c'est inommable!!! et j'en connais autour de moi! D'autres enfants ont connu la maltraitance, les abus, l'abandon etc, alors bien sûr qu'ils ne peuvent pas parler de gratitude! Pour finir, j'espère seulement que parmi ceux et celles qui ont étés aimés, n'ont pas manqué du minimum nécessaire, les ingrats ne sont qu'une infîme partie.

Si vous n'arrivez plus à aimer vos parents pour "x" raisons, vous devez quand même les honorer et les respecter car ils sont sacrés pour tout être et surtout la mère...Votre conscience doit pouvoir vous dicter une bonne conduite envers eux malgré tout!

réponse à notre cher ami Raymond Cheval en date du 03 mai 2010 à 06h05 bonsoir,j'ai apprécié votre esprit "cartésien" servi par des déductions acceptables .Mais vous avez terminé votre réponse par une remarque débile digne d'un esprit imbu de sa petite personne SUPER INTELLIGENTE ET DE SURCROIT SAVANTE.MR Raymond pouvez -vous penser réellement qu'une question qui a eu 59 réponses et émanant de personnes aussi cultivées (revoir les réponses!!!)que ...voir les noms!!!puisse être IDIOTE? DE GRACE ,EPARGNEZ-NOUS VOS REMARQUES MAL PLACEES!!!

redevablem, non je pense mais en vieillissant, nous parents sommes plus vulnérables et avons plus besoin d'etre écoutés.

J'ai posé cette question parce que je suis révolté par la nouvelle culture qui s'installe progressivement chez nous et qui consiste à placer ses vieux parents -qui se sont démenés toute leur vie pour les élever-dans les maisons de retraite ou hospices .Chose qui était impensable et inadmissible il y a quelques années !

"Mais vous avez terminé votre réponse par une remarque débile digne d'un esprit imbu de sa petite personne SUPER INTELLIGENTE ET DE SURCROIT SAVANTE.MR Raymond pouvez -vous penser réellement qu'une question qui a eu 59 réponses et émanant de personnes aussi cultivées (revoir les réponses!)que ...voir les noms!puisse être IDIOTE?" oui oui, je suis super intelligent, le plus intelligent du monde meme, vous avez deviné juste (ce qui fait de vous le meilleur devin du monde donc). je voudairais juste repondre quatre choses a ceci : 1 - votre question concerne une derive de cette societe du "moi-je" : a quoi sert de s'etonner quand on connait plus ou moins la cause ? et quand bien meme, cette situation n'est pas neuve, faut arreter avec les "c'etait mieux avant". prenez un des plus vieux livres de notre civilisation qui inscrit parmis ses 10 commandements "tu honoreras ton pere et ta mere". si c'etait si bien que ca en ce temps la, pourquoi avoir rappelé ce commandement ? 2 - l'argument du nombre de personne reagissant a votre question ne tient malheureusement pas. dans le cas contraire on pourrait se dire que des milions de gens fument dans le monde, s'ils sont si nombreux, ils ont forcement raison, juste un exemple comme ca ... 3 - je persiste, cette question est stupide voire meprisable : reduire des rapports familiaux en terme de "recompense", "redevabilité" est sans doute le premier pas qui mene vers la voie de l'ingratitude de la part de ceux a qui on demande d'etre redevable. mais - 4 - quand je vois les autres questions ... "Comment faire pour être qualifiés de parents exemplaires ? " "Etre parents est-il un vrai bonheur ou une difficile responsabilité ? " ca fout juste la trouille : on reste dans le "moi-je", l'enfant, on s'en fiche apres tout . la premiere question concerne l'apparence exemplaire des parents, la deuxieme concerne le "dur labeur de parent" ou "la beatitude d'etre parent", selon le point de vue qu'on adopte a la lecture de la question. en tout etat de cause, on reste dans le "moi-je" du parent, comme si, etre parent, c'etait un forme de dette que nous ferions contracter a nos enfants ! si les questions etaient tournée dans le sens "comment etre exemplaire pour mon enfant" ou que sais-je encore et qui ne soit pas axé sur le nombril parental, j'aurais été moins virulent dans mon premier propos.

Meme dialogue que Monique et Monsieur Cheval................. nous enfants ont n'a pas demandé a naitre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci Mme Monique BALLU!Je ne peux m'abaisser et répondre de nouveau à quelqu'un qui ne vénère pas les parents!car on décèle un manque de chaleur parentale flagrant!c'est dommage!il faut avoir aimé ses parents et être aimé pour savoir les apprécier!ils sont très très chers pour celui qui connaît leurs valeurs!mais ce n'est pas à la portée de tout le monde!

Bonsoir, Le mot" redevable" me gène...Pour moi, c' est l' amour de la famille et surtout pour maman qui a eu une vie difficile pour élever ses 3 enfants..J' ai des souvenirs et ne pense pas être une ingrate...Au fil du temps, l' amour pour ma mère c' est développé, surtout depuis le dc de mon frère chez elle.. J' ai fait mon possible pour lui chaque jour jusqu' à son départ en 2007. Mon père est dcd chez lui , ma grand-mère maternelle est dcd chez ma mère ....A présent, je m' occupe de maman, tous les jours ou presque, je vais chez elle et ma soeur vient de temps à autre car elle travaille encore...
Pour ma part, je rejoins pas mal de témoignages... Pour moi, quand on fait le choix de devenir parents, c'est de façon désintéressée, un acte d'amour avec pour objectif que les enfants s'envolent avec un bon bagage pour se débrouiller seuls dans la vie. Qu'ils rendent de l'amour s'ils en ont suffisamment reçu, c'est tant mieux, mais après, les parents sont des adultes et c'est à eux de subvenir à leurs besoins et leur bonheur. Je ne comprends pas les parents devenus grand-parents qui empiettent autant sur la vie de leurs enfants en invoquant un certain sens du devoir et un droit sur les petits-enfants. On a parfois l'impression qu'ils voudraient être pris en charge (leurs santé, leurs préoccupations) en inversant les rôles ce qui n'est pas possible pour les nouveaux parents. Les accompagner en fin de vie et en cas de gros pépins, pourquoi pas, mais après, chacun sa vie. Pour ma part, enfant j'ai du me plier aux quatre volontés de ma mère, j'estime que dans ma vie d'adulte, j'ai enfin le droit de faire ce que je veux, de transmettre les valeurs que je veux à mes enfants et surtout pas à me charger de ses problèmes ou de ses états d'âme ou jalousies de par ma situation professionnelle qu'elle n'a pas eu. C'est moi qui ai bossé, pas elle, je ne lui dois rien et je ne vois pas pourquoi je devrais partager quand elle n'a pas transmis d'amour et sur le plan matériel, merci l'état et les allocations familiales ! Je me sens redevable de payer des impôts, pas d'aimer ma mère et de la gâter. Avoir des enfants, c'était son choix, je n'ai pas demander à être là. On a l'impression que beaucoup de parents n'arrivent pas à lâcher leurs enfants par culpabilité et probablement parce qu'ils n'ont pas réglés leurs comptes avec les leurs, qu'ils aillent voir des psys !