Sommes-nous toujours redevables envers nos parents ou bien est-ce l'ingratitude

Signaler
-
 anonyme -
Sommes-nous toujours redevables envers nos parents ou bien est-ce l'ingratitude qui a pris le relais ?
A voir également:

53 réponses


Bonjour, dans mon cas je serai éternellement redevable moralement et affectueusement de mes parents pour tout ce qu'ils ont fait pour moi (éducation, amour, ...). Je n'ai jamais manqué de rien, couvée et choyée. Ils m'ont donné la chance de faire des études (pourtant d'un milieu ouvrier)moi je dis souvent que je leur doit tout, MAIS mon amour de papa m'a dit : " tu ne nous dois rien car on ne fait pas des enfants pour recevoir autre chose que de l'amour en retour ". Aujourd'hui maman à mon tour, je saisis mieux le sens de ses paroles, la seule chose que j'attends de mes enfants : qu'ils soient heureux en amour et au niveau professionnel. A BON ENTENDEUR !!! Pour finir la seule chose à attendre de ses enfants, amour et respect, ils vous rendront ce qu'ils ont reçu ! Sam025.

je trouve normal que nous soyons redevable envers nos parents cela me parait logique ils nous ont élevés on fait des sacrifices pour nous et nous ont guidés dans notre chemin. c'est l'esprit de famille et on aime ses parents. c'est un amour éternel

D'accord avec sophie!

nous devons réspècter les parents qui le mérites car il yà des vrai con.mais il faut s'avoir que nous ne sommes pas redevable,c'est leurs rol

Ma réaction à votre question est une autre question: Quelles sont les idées qui vous ont amené à demander à des personnes inconnues de vous de réagir sur un tel sujet?

Nous devrions l'être. Ils ont pris beaucoup de leur vie personnelle pour ne faire plus qu'un avec nous. Ils ont sacrifié leurs plaisirs personnels pour satisfaire les nôtres. Ils ont assuré nos études, donné un coup de main pour démarrer dans la vie et continuent parfois. Hélas, la société actuelle a créé un égoïsme énorme entre les individus. De par mon métier, j'ai vu des parents finir leurs jours dans la solitude et l'indifférence la plus absolue. Oui, l'ingratitude est devenue le sentiment humain le plus développé.

je ne répondrai pas à une telle question, quand on a été aime par ses parentst qu ils ont fait comme ils ont pu, pour nous rendre heureux et qu ils ont oeuvré pour que l on ait un bon avenir, on se se pose pas ce genre de question , des parents qui ont été indignes ,il y en a , tout comme des enfants indignes, les sentiment chacun les partage selon son coeur et sa conscience , mais si plus tard vous vivez une meme situation , eh bien la réponse vous la connaitrez deja

je ne répondrai pas à une telle question, quand on a été aime par ses parentst qu ils ont fait comme ils ont pu, pour nous rendre heureux et qu ils ont oeuvré pour que l on ait un bon avenir, on se se pose pas ce genre de question , des parents qui ont été indignes ,il y en a , tout comme des enfants indignes, les sentiment chacun les partage selon son coeur et sa conscience , mais si plus tard vous vivez une meme situation , eh bien la réponse vous la connaissez deja

Nous ne savons la valeur réelle de nos parents que lorsqu'ils ne sont plus de ce monde.Aussi négligents ont-ils été,aussi maladroits ont-ils été durant notre enfance,on les aime.Ah si mon père était toujours de ce monde! Lui l'orphelin qui n'a pas reçu beaucoup d'amour,je l'aurai tellement gaté......

ouaaaah ! et quoi ? dans l'autre sens on va parler "investissement" et "deception" ? c'est quoi cette epoque ou on se prend la tete avec des rapports qui devraient etre naturels et seulement guidés par l'amour ? on veut l'amour de ses propres enfants ? pas difficile, faut aussi leur en donner pour en recevoir en retour. on veut le respect de ses propres enfants ? devines ! gagné : faut aussi leur en donner. faut pas faire autrement que les considerer comme des entités propre (j'ai pas dit "comme des adultes"), avec leurs aspirations et rejets. vous voulez pas mourir dans une maison de retraite ? evitez de vous debarrasser de vos enfants a la premiere occasion, "pour vour retrouver dans votre couple". mettez les de coté et vous serez mis de coté. soyez ingrats avec eux, ils le seront avec vous en retour, c'est vraiment pas compliqué, alors arretez de poser des questions idiotes et faites preuve d'un peu de reflexion.

la reconnaissance a mémoire courte.....

une trés bonne question, que je me suis posée. Ayant été déposée chez mes grands parents toute petite, je ne me sens aucunement redevable de quoi que ce soit envers mes parents, n'ayant pour ainsi dire aucun lien affectif. L'échange redevable ou non ne doit même pas se poser, car il implique une sorte d'idée de troc : je te donne ça alors ru me dois ça, il n'en est rien. Pour moi l'enfant est l'aboutissement d'une union qui devrait se dire libre de toute contrainte extérieure et le fruit d'une relation en binôme (parent/enfant) simplement d'amour et de partage. Allant de paire, ces échanges excluent toute notion de devoir (obligation) mais plutôt d'un rapport naturel (tu m'apportes de l'amour et de l'assurance, soit assuré que ton enfant a les moyens humains de t'en donner le retour naturellement puisqu'il en a reçu de toi, donc il sait ce que c'est)....donc voilà mon avis sur la question

nous serons toujours redevable de quelque chose car il nous ont donné la vie, l'amour de la famille, l'amour de la vie, une bonne éducation parfois avec des sacrifrices pour certains, ils ont tout fait pour que nous soyons meilleur qu'eux, ils ont fait leur possible, et quand arrive le crépuscule de leur vie, nous devons leur tenir la main comme ils nous ont fait étant jeune, pour que leur vie soit la plus douce possible, réfléchisser bien avant que cela soit trop tard, combien on dit " je voulais leur dire je t'aime, les embrasser encore et je n'ai jamais eu le temps" alors nous avons eu ou avons des parents tels qu'ils sont mais pour moi ils valent tout l'or du monde, et nous nous sommes jamais dit assez qu'on les aimait sauf trop tard

Pour moi qui ai été adoptée, je dirais une chose c'est qu'il n'existe pas d'ingratitude mais plutôt de l'indifférence. Comme le soulignent certains d'entre-vous, vous dites être redevables de vos parents car ils vous ont tout offert, se sont sacrifiés pour vous offrir des études et vous lancer dans la vie. Mes parents adoptifs aussi ont fait tout cela pour moi et mon frère mais je me demande à 46 ans si j'ai jamais entendu ma mère ou mon père me dire qu'ils m'aimaient ! Pour moi ils ont fait une BA en nous adoptant mais égoïstement pour être "dans le moule de la société". Nous ne faisons pas des enfants pour qu'ils s'occupent de nous plus tard me semble-t-il mais plutôt car nous avons la fibre maternelle. J'ai 2 enfants, je les aime, j'essaye de leur apporter toute mon aide pour qu'ils entrent dans leur vie le mieux possible et peut-importe ce que cela me coûtera mais jamais je ne considérerais qu'ils me sont redevables. Après tout rien ne nous oblige à faire des enfants. Mes enfants ne m'appartiennent pas, je suis une épaule pour leurs joies, leurs peines et leur vie future et j'espère jamais le contraire.

je suis tout a fait d accord avec ELISABETH MORGADO

"Avec ce que j'ai fait pour toi" disait le père; une chanson de Maxime le Forestier. A méditer... Nos parents se sont souvent saignés pour nous et nous leur devons le respect et notre amour,mais sommes-nous redevables? vaste question. Les uns et les autres ont été des enfants et des parents. Essayons simplement d'être à notre tour  des parents  proches de nos enfants sans pour cela attendre en retour qu'ils nous soient redevables. Nous faisons les choses par amour et non par intérêt. Mais nous fonctionnons de telle sorte que nous pensons toujours être redevables envers ceux qui nous ont donné la vie, et nous ne pourrons jamais rien y changer. Ainsi va la vie, ainsi vont les hommes... Roland

nous ne sommes redevable de rien s'est notre coeur qui parle entre parents et enfants quoi qu'il se passe s'est pour la vie s'est cela l'image de la famille la question ne devrait meme pas se poser

On ne doit rien si on n'a rien reçu. La vie ? Elle n'est pas une valeur qui leurs appartient. N'importe quelle espèce peut procréer.Nous somme redevable par le respect, qu'envers les générations précédentes,dans leurs désirs de créer un monde meilleur et plus humain; parents ou non.

je pense que ma fille ne m'est redevable en rien!! c' est moi qui l' ai désiré, et c' est un cadeau qu' elle m' a fait en venant au monde!!! j' ai pris des bonnes comme des moins bonnes décisions pour elle, et aujourd' hui mon seul désir est qu' elle s' épanouisse dans sa vie sans JAMAIS se sentir redevable de quoi que ce soit!!! maintenant, en tant qu' enfant je ne me sens pas redevable envers mes parents!! ceux sont des êtres humains comme moi, avec leurs lots d' erreurs de tatonnements etc.. mais n' est t' il pas dit que" nos enfants ne sont pas nos enfants, ils sont les fils et filles de la vie" etc... maintenant j' aimerais dire à c.friedel, que travaillant depuis 10 ans en maison de retraite" et non dans un mouroir"!!! elle n' a pas ce droit de porter des jugements sur les enfants qui "abandonneraient" leurs parents!que sait t' elle de la relation qu' ils ont eu dans leurs histoires personnelles avec leurs parents?! et comment gérer un papa ou une maman devenu alzheimer, au quotidien.. c' est souvent un pas énorme à franchir que de placer son parent et ils ne s' en sortent pas sans une énorme culapabilité!! alors que s' ils le font c' est parce que c' était la seule solution pour eux!! il n' y a pas deux histoires pareils et une personne agée dépendante est plus souvent en danger (et pas moins seule) chez elle!! que sait t' elle de leurs visites où pas??? et des raisons?? je lui souhaite de ne jamais être confronter à la maladie où la démence de ses parents, et si elle trouve celà si triste, les visiteurs, accompagnants de fin de vie, animateurs bénévoles sont toujours les bienvenus!!! il faut savoir de quoi on parle avant de généraliser!

j aime mon pere plus que tout au monde mais je n y arrive pas par rapport a ce que j ai vecu dans mon enfance