Signaler

Mon fils de seize ans souhaite redoubler sa troisième à la maison par le CNED. A [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 25 mai 2009 à 13:02 par Anonyme
Mon fils est déscolarisé depuis Novembre 2008, après un passage éclair dans le privé et un retour ausi rapide dans le public. Il s'est mis dans la tete de recommencer son année par le cned mais a accumulé des lacunes dans beaucoup de matières. De plus il n'a aucun projet professionnel et n'a jamais aimé l'école.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
il faut un courage énorme pour travailler seul à la maison- si l'école ne lui plait pas , il faudrait trouver une école avec des apprentissages- rien n'est perdu- redonnez-lui confiance ! mireille
Donnez votre avis
Utile
+1
moins plus
ayant changé de lycée mon fils n'a pas pu continuer le russe, il l'a suivit par le CNEd (je precise que personne chez nous ne peut l'aider car personne ne parle russe) lui qui avait difficilement la moyenne tourne autour de 12 ou 13 depuis qu'il est au CNED; par contre je m'inquiete un peu pour le niveau oral, je suis pas sure que le fait de travailler sans se confronter aux autres et à la prononciation soit une bonne chose mais quand on a pas le choix on fait avec. J'ai moi meme suivit des etudes par correspondance en post bac et ce qui me semble le plus important c'est de savoir pourquoi on le fait. ce qui compte ce n'est pas la manière dont votre fils fait ses etudes: CNED public privé, mais pourquoi il veut les faire qu'est ce qu'il aime, quels metiers lui plaisent, demandez lui d'y refléchir et acceptez sa réponse sans essayer de l'influencer ou le dissuader; je ne sais pas quelle est votre attitude avec les etudes mais ayant enseigné j'ai pu constater que bien des orientations ne tiennent pas compte des aspirations des élèves (c'est d'ailleur une des raisons pour lesquelles je n'ai pas continué dans l'enseignement) ce qui importe c'est que votre fils ait envie de savoir ce qu'il doit apprendre, et peu importe ses motivations. ne jugez pas de la pertinence de son projet educatif ni des débouchés possibles ou pas, ce qui importe, c'est qu'il reprenne gout au savoir, qu'il se sente plus fort quand il sait une chose de plus, qu'il est envie de vous en parler qu'il cherche à creuser quand quelquechose l'interesse, quand il aura fait ce pas, il reflechira à son avenir. dites lui aussi que c'est normal qu'il deteste le college,et redoubler sa troisieme n'est peut être pas le choix le plus pertinant, je ne sais pas quel est son niveau mais si il peut, qu'il passe en lycée, il sera toujours temps pour lui de redoubler sa seconde pour eventuellement se reorienter. Pour mon fils j'ai bien discuté avec lui et c'est le choix que nous avons fait contre l'avis du collège où il n'avait la moyenne que grace au dessin la musique et autres matière si méprisée par les professeurs de "matières nobles" aujourd'hui mon fils est en seconde et il marche bien il aime le lycée autant qu'il a détesté le collège, il est épanouie et je regrette pas une seconde d'avoir tenue tête aux profs de collèges qui me prédisaient la cata! Faites confiance à votre fils c'est forcemment un chic type!
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !