Signaler

Mon père s'est remarié mais sa femme ne me supporte pas [Résolu/Fermé]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 8 févr. 2016 à 11:16 par cha07000
Bonjour à toutes,

Mes parents ont divorcé en 2002 et mon père s'est remarié en 2005, après un an de vie commune avec sa compagne.
Après le mariage, ma belle-mère est devenue agressive, méchante gratuitement. Cela s'exprime par de petits gestes quotidiens insupportables.
Exemples : elle me parle comme à un chien, elle me confie TOUTES les tâches ménagères (et si jamais je ne les fais pas, elle me fait passer pour une fainéante auprès de mon père), elle refuse de faire mes lessives et quand je les fais, elle cache certaines de mes affaires dans la maison, je n'ai même pas le droit de me relever faire pipi la nuit, elle refuse de m'acheter ne serait-ce que des céréales pour le matin alors que quand je me les achète moi-même je les retrouve dans la gamelle de mon chien !!!
Bien sûr, j'ai essayé d'en parler à mon père mais il est totalement dévoué à sa cause !!!
Je vis un véritable enfer avec cette femme alors que je ne lui ai jamais rien fait, si ce n'est que ma présence lui rappelle chaque jour le passé de mon père.

Que me conseillez-vous ? Y-a-t-il des gens dans la même situation que moi ?

Merci.
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Bonjour Anonyme
Quel âge as-tu ?
As-tu pensé a vivre plutôt avec ta mère que ton père, est-ce une possibilité envisageable ?

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Anonyme- 15 janv. 2016 à 12:26
J'ai tout juste 20 ans et aucune situation. Je suis encore aux études et en plus de ça je me réoriente.
Vivre chez ma mère est impossible car elle ne veut pas de moi chez elle.
J'ai bien essayé d'avoir une discussion avec ma belle mère mais à chaque fois elle me rembarre méchamment. Quant à mon père ... il s'en fout éperdument.
Heureusement j'ai mon copain, qui vit encore chez ses parents. Mais ils m'hébergent régulièrement, ils savent ce qui se passe mais sans argents, sans situation c'est vraiment difficile de partir ...
Les parents de mon copain m'ont proposé plus d'une fois que je m'installe chez eux, jusqu'à ce que je trouve une solution. Mais j'ai vraiment l'impression de m'incruster ...
Alors je ne sais pas quoi faire ...
cha07000 1Messages postés lundi 8 février 2016Date d'inscription 8 février 2016 Dernière intervention - 8 févr. 2016 à 11:16
Bonjour,

Je suis un peu plus vieille que toi, mais comme toi, vers 20 ans, je vivais avec mon père et sa femme (que je connaissais depuis mes deux ans). C'était la reine de l'agressivité passive, des vacheries en tout genre. Elle faisait mes lessives, contrairement à la tienne, mais à 90 degres, donc tout retrecissait. Elle faisait à manger...des courgettes (que je n'aime pas). Et sa passion était de se victimiser. Etre belle mère était la pire chose qui pouvait arriver à une femme.
Mon père regardait ses pieds...j'avais peur de le perdre, donc j'encaissais.
Contrairement à toi, ma mère et mon beau père étaient de supers parents. Je n'ai vécu avec mon père que deux ans, et 17 ans plus tard, les plaies ne sont pas refermées.
Je n'en ai pas parlé à ma mère, je n'en ai parlé à personne.
Je suis partie pour être jeune fille au pair à 20 ans, en Irlande. J'y suis restée 3 ans.
Quand je suis rentrée en France, j'étais indépendante. Boulot, appart etc.

J'ai écrit à mon père pour lui demander du temps, juste pour lui et moi, un jour ou deux, histoire de parler de sujets qui nous concernaient lui et moi.

C'est elle qui m'a répondu, me disant que j'avais une semaine pour me justifier et présenter des excuses. Passé ce délai, il me faudrait assumer les conséquences.

14 ans que j'assume.

Je suis passée par des moments tristes. Pas facile de ne pas être aimée par son père. Quoique, je pense qu'il m'aime, il n'est juste pas père.

Alors mon conseil, ou plutôt mes conseils :

Accroche toi, le temps de finir tes études.
Prends du recul, pour déjouer les pièges de ta belle mère.
Parle à des amis, un psy, une assistante sociale. Je crois qu'en CMP tu peux parler à un psy sans frais.Tu es victime de maltraitance émotionnelle, sois en consciente. Cela aura des répercussions dans ta vie d'adulte.
Ne te voile pas la face. Plus vite tu y feras face, plus vite tu en seras débarrassée.
Tu aimes ton père et il t'aime. Mais il ne fait pas ce qu'il faut.

Dès que tu pourras, sauve toi!

Ne la laisse pas gagner, brille, chante, danse, sois heureuse.
Dis toi que ton avenir n'est pas avec ces gens, mais avec ton copain. Accroche toi.

Un jour, peut être, tu mettras au monde un petit bout, tu seras submergée par l'amour que tu lui portes. Tu comprendras alors que ce que ton père fait (ou ne fait pas) est inadmissible.

Tu vaincras, et tu seras une belle personne.

Courage

PS : j'ai lu deux ou trois commentaires super débiles, n'en tiens pas compte!
Utile
+1
plus moins
Il est vrai qu'a 20 ans ta situation est difficile a défendre si même ton père te tourne le dos.
La seule solution est de réussir a parler tous les 3 ce qui semble improbable. Quand a toi même fais ton possible pour aider sans négliger tes études et aies du courage, dans peu de temps, tu prendras ton envol, mais pour le moment, du courage et essayes toujours de parler même s'ils refusent d'en prendre par, cela démontreras la volonté de dialoguer.
Tu as une porte de sortie, ton copain, ses parents qui a priori t'acceptent, cela te permettra de temps en temps changer d'air. Mais a mon avis, ne pas s'installer définitivement chez eux sauf si plus vivable chez ton père.
Apporte ta contribution au mieux de tes possibilités pour aider a la maison ainsi tu n'auras aucun regret quoi qu'il arrive, et surtout ne négliges pas tes études.
Penses a ton avenir, cela t'aidera a supporter cette pression, ne cede pas a ce que voudrait surement ta belle-mère, ton départ precipité. Ne la laisse pas avoir raison en cédant a une dispute grave, sois plus forte qu'elle en la supportant, mais sans te laisser marcher sur les pieds. Tu en seras que plus fière de toi.

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Anonyme- 15 janv. 2016 à 17:22
A vrai dire, mon père ne me tourne pas vraiment le dos mais c'est juste qu'il fait l'autruche concernant les agissement de sa femme car elle est agressive envers lui également. Mais il ne lui dit jamais rien et pour être honnête il est un peu froussard, il s'écrase complètement face à elle. Mais étant donné qu'il est mon père, j'estime qu'il devrait dire quelque chose quand même, sans obligatoirement hausser le ton mais simplement lui demander de faire des efforts.

Mais vous êtes de bons conseils, je vais prendre sur moi mais c'est vraiment tendu à la maison, l'ambiance est sinistre. Cette femme est un véritable tirant elle terrorise tout le monde. Ma petite soeur ne parle même plus à mon père, elle a coupé les ponts avec lui à cause de sa femme et de son refus catégorique de voir la vérité en face. Mais je suis tout de même attachée à mon père et je n'ai aucun envie d'en arriver au même point que ma soeur.
Utile
+1
plus moins
Malheureusement lorsqu'il y a un dominant dans un couple, c'est souvent une souffrance cachée pour le dominé.
Mais cela tu ne peux rien y faire, ton père l'a accepté, le subit, c'est sa vie, et tout l'entourage, toi donc le subit aussi.
Tu as raison de rester attaché a ton père essaye de ne pas trop faire de vague, car a mon avis, cette situation il l'a vie mal mais n'ose rien comme tu dis.
As-tu essayé de discuter de tout cela a l' "abri" de ta belle-mère, voir ce qu'il en pense réellement, et peut être lui secouer les puces pour qu'il s'affirme pour lui même déjà, et ma fois, te protéger si nécessaire car c'est son rôle.
Sinon, il est clair que toi, tu dois relativiser tout ça pour ton bien être, tu n'est pas chez toi, alors, prends le meilleur et n'attaches pas trop d'importance au reste. Je sais, facile a dire mais il faut le faire, mais c'est comme cela qu'on apprend a résister a toute tentation de vouloir tout casser si tu permets l'expression.
Apprends a trouver le "bon" dans des situations difficiles, si tu cherches tu trouveras l'intérêt de rester calme et de ne pas céder aux colères intérieur qui peuvent monter en toi.
Courage jeune fille, ce n'est pas a souaiter, mais lorsque c'est la, c'est ainsi qu'on apprend aussi ce qu'est la vie.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
LULU1234- 21 janv. 2016 à 09:31
A 20 ans, se réorienter alors que son père est remarié...

Il aurait fallu choisir des études courtes et attractives pour les employeurs style BTS, quitte à les reprendre une fois autonome, en cours du soir, apprentissage...

C'est quand même délicat d'être toujours une charge à cet age.

Bon courage
Anonyme- 21 janv. 2016 à 12:21
Je ne vois absolument pas le rapport entre la réorientation et le remariage.
Un deuxième mariage n'a jamais empêché personne de faire les études qu'il souhaite.
Et si suivre un BTS n'est pas la voix choisie, alors moi je vous conseil de trouver une autre solution et de faire ce qu'il vous plait.

On passe plus de la moitié de sa vie à travailler alors il est peut-être plus judicieux de se réorienter à 20 ans que plus tard dans votre vie où il sera plus difficile de changer de voie.
Faites au mieux pour vous et ne laissez pas cette situation influencer vos décisions car ce sera à vous de les assumer toute votre vie !

Et quant à votre belle mère, je vous conseille fortement de prendre sur vous et d'être au dessus de ces petites gamineries. Elle ne changera pas, je suis d'accord, mais vous vous pouvez décider d'agir en adulte et de prendre tout cela avec philosophie. Ne rentrez pas dans son jeu !
Lili- 21 janv. 2016 à 10:39
Bonjour. Moi, je pense que vous devriez aller voir l'assistante sociale de votre secteur qui vous proposera peut-être une solution. Si vous êtes en apprentissage, vous pouvez prétendre à un logement pour jeunes pour lequel la CAF contribue largement. On peut y rester deux ans. Entre-temps, la situation se sera décantée. Pour le moment, vous avez un toit. Ne le quittez surtout pas. Vous seriez malheureuse. Bientôt le printemps, souriez! Quant à la belle-mère, vous ne la changerez pas, hélas...
Utile
+0
plus moins
Bonjour
Abréger ses études parce que remariage d'un parent, aujourd'hui plus de la moitié des étudiants renonceraient aux longues études. Un parent a la charge et le devoir lorsque ses finances le permettent faire en sorte que son enfant suive ses études aussi loin qu'il le desire, le contraire serait l'irresponsabilité de ce parent, et un manquement a son devoir de parent.


Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !