Que pensez-vous des femmes qui privilégient leur vie professionnelle ? [Résolu]

Utilisateur anonyme - 10 mars 2011 à 16:42 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 15 avril 2011 à 10:51
Bonjour, J'aimerais avoir votre sentiment sur ces mères qui donnent la priorité à leur vie professionnelle et à leur épanouissement personnel au détriment de leur vie familiale : maison, mari et surtout enfants). Connaître vos opinions va m'aider à comprendre. Merci.
Afficher la suite 

91 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 12 mars 2011 à 16:06
+2
Utile
L'équilibre de la famille ne passe pas nécessairement par le sacrifice professionnel de la femme. Le meilleur exemple que l'on puisse donner à ses enfants, c'est celui d'une femme qui aime son travail, et qui apprécie de retrouver son mari et ses enfants. Il est important que la petite fille s'identifie à une maman active et fière de son statut pour avoir elle-même une chance d'être l'égale de l'homme dans une société où ça ne va pas de soit. Hier, un journaliste parlait du séîsme au Japon et a glissé:" les mères cherchent leurs enfants..." Ce qui suppose que les pères ont bien d'autres choses en tête?..Je ne pense pas, mais les clichés sont dûrs à oublier. Les pères ont une part active dans la vie familiale si on leur laisse la place et si on garde en tête qu'une mère frustrée par un sentiment d'injustice ne peut pas être une bonne mère. Si vous regardez la vie des cadres supérieurs, les mères ne sacrifient pas leur travail (médecins, avocats), elles s'organisent, et leurs enfants deviennent eux-mêmes des cadres supérieurs, je précise qu'il ne s'agit pas de génétique mais d'éducation!.Ce n'est pas la quantité de temps qui compte mais la qualité du temps partagé avec eux. J'espère que mon point de vue vous éclairera un peu, bonne chance à votre famille
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 14:13
+1
Utile
Quelle " drôle " de question ? en fait un 8 mars ne suffit pas......
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 19:07
+1
Utile
Bonjour à tous, Je suis mariée et maman comblée. Mon fils a déjà 5 ans il est scolarisé. J'ai repris le travail alors qu'il n'avait que 3 mois. Dépression garantie. Mais cela m'a permis de savourer encore plus chaque instant passé ensemble. Aujourd'hui, il est déjà difficile de faire avec deux salaires alors avec un seul, très peu pour moi et surtout c'est à mon enfant que je pense en me levant tous les jours pour aller travailler. Pourtant je ne suis pas matérialiste mais réaliste le coût de la vie est relativement élevé alors je travaille et c'est un bonne chose. Je me sens bien dans mon rôle de maman qui travaille, je suis bien plus détendue, épanouie qu'à l'époque où de nombreuses portes professionnelles se fermaient devant moi. Ce qui est sûr c'est que cela profite bien à ma relation conjugale et parentale. Mais effectivement chacun fait comme il veut ou comme il peut. Cordialement.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 mars 2011 à 10:41
+1
Utile
avec le recul,je donne raison à ces femmes.J ai privilegié ma vie de famille(5enfts),et aujourd hui à 49 ans je le regrette car je ne retrouve plus de travail..Ce n est pas de l egoisme de penser à son travail,il faut bien assurer son avenir.je pense qu une femme qui travaille est plus épanouie,c est donc benefique pour les relations qu elle a avec ses enfants. valerie.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 mars 2011 à 14:29
+1
Utile
Ça dépend de l'âge... Quand les enfants sont petits, il faut leur consacrer du temps, et un temps partiel est très approprié (pour la femme, puisque la question porte sur elle). Par contre quand les enfants sont autonomes, se consacrer à son job pourquoi pas ? Personnellement je pense qu'il est préférable de discuter à la maison de choses du travail que de linge de maison !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 mars 2011 à 15:28
+1
Utile
Difficile question , car elle aborde en un seule phrase plusieurs "sujets" le travail des femmes, le rôle de mère, l'argent pour faire bouillir la marmitte et OUI, dans tous ces contextes, il y a les gamins, leur demande t-on leur avis ?? la vie actuelle est ainsi, la course au confort personnel . C'est avant tout un choix. Certaines femmes s'épanouissent parfaitement dans leur vie de maman , leurs gamins sont aussi équilibrés que les autres déposés à la hâte , dans une halte garderie, ou chez une nounou incompétente . Les enfants sont bousculés et à 8 ans on les envoie chez le psy , pour qu'il les aide à retrouver un équilibre, c'est quand même un peu triste NON ??
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 13 mars 2011 à 21:16
+1
Utile
Je me permets de réfuter les propos de certains posts. Il existe des couples dans lesquels le travail n'est pas une donnée obligatoire pour les deux partenaires. Cette affirmation n'est pas basée sur des quelconques suppositions ou des croyances personnelles mais sur un constat. Il s'avère que la femme moderne travaille plus pour remplir sa garde robe que pour son épanouissement personnel, mais attention, je ne suis pas en train de généraliser, de nombreuses femmes travaillent parce que leur travail leur permet d'avoir un statut social. Lorsqu'une femme dépend de son travail, et par extention de l'argent qu'il lui procure pour pouvoir s'acheter sa vingtième paire de chaussures, son dixième flacon de parfum, son quinzième chemisier, etc.... alors il faut qu'elle se pose des questions sur la valeur qu'elle donne à son travail et sur sa dépendance à l'argent et surtout aux biens de consommations. Une minorité dirigente à proclamé le travail comme seule source de bonheur possible, ca s'appelle la pensée unique et celui qui ne va pas dans le sens de cette idéologie est marginalisé à tel point que la femme, mais également l'homme qui ne travaillent pas et donc qui ne consomment pas (ou peu) sont considérés comme inutiles à une société basée sur le consommable/jetable. Une femme peut très bien s'épanouir sans travailler à l'extérieur, et nombreuses sont celles qui en témoignent. Bien sûr ca reste des situations marginales et elles sont parfaitement bien vécues lorsqu'elles restent un choix (de couple) librement consenti et non imposé. La génération de femmes d'après des années 70 a été conditionnée pour travailler et consommer. Mesdames, interrogez vous pourquoi vous aller travailler ? Parce que le travail vous donne un statut dans la société ou parce que certains ont fait de vous des jouets de la société de consommation ? Allez je viens de balancer un gros pavé dans la marre, j'attend les retours !!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 14 mars 2011 à 13:07
+1
Utile
bonjour , si une femme s'épanouie dans sa vie professionnelle , elle n'en sera que plus disponible dans les moments partagés avec enfants et famille ......une femme frustée n'est jamais très agréable a vivre car plus acariate et manquant de disponibilité étant obligée de s'évader mentalement pour combler la frustration

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 10:14
0
Utile
Votre question est dure, chacun fait ce qu'il veut, comme il ressent les choses. Je ne jugerai pas une femme professionnelle, car parfois cela vaut mieux que se dévouer coeur et âme à une famille (c'est merveilleux) dont le mari un jour s'en va sans crier gare. Une femme qui aura interrompu se carrière pour lui ( et la famille) quel coup dur. D'un autre côté prendre le temps de voir ses enfants grandir est merveilleux. Je pense que cela est un choix et qu'il faut le respecter. Helene
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 11:10
0
Utile
Elles auront une belle retraite payée par les enfants de celles qui auront privilégiés leurs enfants au détriment de leur carrière et qui plus tard n'auront droit à rien.(8 trimestres par enfants élevés jusqu'à 16 ans)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 11:20
0
Utile
de quel droit se permettrait-on de juger leur choix ? il faut de tout pour faire un monde et chacun y apporte sa contribution même si ce n'est pas dans les couche-culottes ; et ne vous y trompez pas, j'ai des enfants et des petits-enfants ......... mais je suis pour chacun sa liberté de choix, d'action et de décisions ;
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 14:44
0
Utile
Bonjour Nini Mamou Nini, Je pense que les femmes ont tellement été privées de leur liberté que maintenant, elles ne veulent plus qu’une chose : réussir leur vie professionnelle pour être indépendante. Il est vrai qu’une carrière professionnelle est dure à gérer quand on a une vie de famille, mais beaucoup réussissent très bien à le faire. Il faut avouer que beaucoup négligent leur famille et c’est dommage, car ils peuvent très vite se mettre à dos, mari et enfants. Pour cela, je trouve qu’il faut tout simplement que la personne choisisse ses priorités. Bonne journée.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 15:13
0
Utile
Pourquoi : c'est bien simple : elles font des enfants parce que la famille c'est la marque dans notre société. Ce qui ne les empêche pas de les aimer mais elles s'épanouissent dans leur job. J'ai travaillé dans un très grand groupe et il y avait des femmes "directrices de branche" qui avaient jusqu'à 4 enfants mais effectivement, elles avaient des filles au pair. Je pense, que l'on s'épanouie plus dans son milieu professionnel que changer les couches, faire le ménage, la vaisselle, et les courses. et ce qui est important quand on arrive à la retraite nous avons un très bon salaire et cela n'est pas négligeable. Je n'ai pas eu d'enfants et cela ne m'a jamais manqué car je me suis "éclatée" dans mon job.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 16:30
0
Utile
Je ne suis pas mariée, je n'ai pas d'enfant, mais si j'en avais, je ferais mon possible pour être le plus possible avec lui ou elle en dehors du travail. De nos jours, on a la possiblité de ne pas avoir d'enfant, si on veut privilégier un autre mode de vie ou si notre santé risque d'avoir des répercution sur l'enfant que l'on porterait ; aussi, je trouve important de réfléchir avant d'en avoir un, parce que si c'est pour le confier à tout le monde et ne pas passe de temps avec lui, ce n'est vraiment pas la peine. Après, ça n'empêche pas d'aider des enfants en difficulté, d'en parrainer par la suite, de sortir ceux des amis... Ne pas avoir d'enfant ne veut pas dire que l'on ne les aime pas.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 18:42
0
Utile
Je constate que depuis qq mois on cherche à culpabiliser les mères qui travaillent en leur faisant croire que leurs enfants en souffrent. Avant on avait eu droit aux vertues de l'accouchement "naturel" à domicile, puis à l'allaitement prolongé, puis aux couches-culottes lavables ... Veut-on faire revenir les femmes à la maison pour libérer des emplois ? Alors qu'on le dise franchement ... Pour répondre à la question je renvoie aux articles suivants: - Le Monde du 6/7 mars 2011 page 22 "Le long chemin pour déculpabiliser les jeunes mères qui travaillent" - Le Monde 8 mars 2011 page 18 "L'image figée de la femme multi tâches" - idem page 19 "Mais qui va garder les enfants ?" En tous cas que les femmes qui travaillent ne culpabilisent pas, les enfants ne se portent que mieux...et vous aussi. En plus garder une indépendance financière et professionnelle est très important... votre conjoint pourrait bien ne pas être le premier à "vadrouiller" &&&&&&&&&
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 18:49
0
Utile
Pourquoi poser cette question, Nini. Quand j'ai attendu mon premier bébé, un gynécologue réputé avait fait une conférence : il vaut mieux une femme satisfaite de son travail et qui le soir consacre une demi heure de son temps à ses enfants, c'est ce que j'ai fait . Leur apprendre la cuisine très tôt, à ranger leur linge et à participer aux travaux ménagers pendant que je faisais des recherches pour les aider dans leurs devoirs scolaires. Par rapport à une autre qui restera à la maison et en voudra à son mari . Chaque cas est particulier.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 19:08
0
Utile
Chacune fait ce qu'elle peut en fonction de sa perception et de sa vie affective, ne pas pouvoir travailler à fond car à la maison on a des petits et pas un mari aidant est frustrant, c'est un choix, j'ai des amies qui ont la chance de pouvoir être de grande professionnelle car elle ont des maris super qui prennent autant qu'elle sinon plus parfois une place au foyer. maintenant on peut culpabiliser dés qu'on donne un petit pot ou qu'on délègue les étapes importantes de la vie de son enfant, une autre de mes maie vient de tout arrêter pour profiter de ses enfants, ce n'est pas si dévalorisant que cela non plus, élever ses enfants est merveilleux mais mal récompensé et mal vue, on reste à la maison on fait partie des inactifs...ce n'est pas normal n'ont plus car c'est une vie hyper active que d'avoir trois enfants à la maison,dans la question je perçoit une demande de cautionnement à un jugement que vous portez sans doute sur une personne de votre entourage, hors aucun jugement d'autrui n'est bon pour progresser dans la compréhension de l'autre.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 19:50
0
Utile
Et que pensez vous des hommes qui privilégient leur vie professionnelle ?
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 22:03
0
Utile
ne sont pas des mamans . des conditionner du système politique actuelles avec un manque de réalisme endoctrinée par la bêtises humaine ( vive la tévé ) on ne peu les changer elle sont limite cotorep .pas tous heureusement
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 11 mars 2011 à 23:14
0
Utile
meilleure réponse marinette, meilleure réponse noelle. je rêêêveu! Poseriez-vous cette question pour un père ? un enfant n'appartient pas à ses parents......... pourquoi avoir besoin de justifier le fait d'aller travailler pour une femme, elle va travailler point barre. en plus elle a envie de réussir dans son travail et d'être une bonne professionnelle, tant mieux, il y a tellement de personnes malheureuses au boulot! et tellement qui s'y en....et qui en. les autres. y a t' il une incompatibilité à être un bon pro et un bon parent ? pour qûr il y aura encore des 8 mars à fêter.......
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme