Signaler

Enceinte à 18 ans, que faire ? [Fermé]

Posez votre question ado perdue - Dernière réponse le 9 févr. 2017 à 15:39 par Ceme1
Bonjour,
alors voilà, je ne sais pas si la question à déjà était posée mais voilà. Alors je vais commencer par vous expliquez mon histoire brièvement ;)
donc voilà, j'ai 18 ans depuis un peu plus d'un mois maintenant mais depuis 4jours je sais que je suis enceinte. Je crois que je ne réagis pas encore... Mais voilà même si je sais que l'IVG est encore possible pour moi ce n'est pas envisageable pour des raisons personnel.
Je me retrouve donc dans une situation plus que délicate...
Je suis toujours à l'école, mon copain est à la recherche d'un emplois plus stable et régulier puisqu'en se moment il fait du 35h/mois...
Alors au vue de cette situation un grand nombre de question nous viennent :
- où pouvons nous nous rendre pour rencontrer des professionnels de santé qui pourrons nous aider, nous écouté ? une maison de l'ado ?
- Comment pouvons nous voir un avenir sans situation stable ?
- puis-je me faire renvoyer de mon lycée suite à cette grossesse ?
- aurons nous le droit à des aide pour l'arriver de se petit ?
que de questions, je vous remercie infiniment d'avance pour vos réponses, si quelqu'un pourrait nous faire par de témoignages par exemples sa nous aiderais beaucoup, ainsi que des renseignement supplémentaires sur un sujet non abordé
Afficher la suite 
Utile
+3
plus moins
Bonjour,
je ne peux pas aider personnellement car je ne connais personne à qui cela est arrivé. Cependant je sais par expérience qu'il y a toujours un moyen pour trouver un emplois. Si votre copain n'en trouve pas peut-être qu'il serait bien qu'il aille chercher du travail dans un autre domaine, un domaine auquel il n'aurait peut-être jamais pensé ( par exemple les travaux de route, de nettoyage, de facteur...). Il y a toujours des gens qui cherchent de la main d'oeuvre. Evidemment ça ne doit pas forcément être un travail qu'il garderait toute sa vie mais cela ferait rentrer de l'argent.
Il existe en effet des lieux où l'on peut être écouté et soutenu moralement ainsi que financièrement. Mais pour en trouver la seule solution c'est de chercher.
Je sais que ma réponse n'aide pas énormément, mais je tenais juste à vous montrer mon soutient. J'espère que d'autres personnes pourront être plus utile.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
chipie- 3 mai 2015 à 12:50
bonjour,
je vous soutiens également, mais le mieux serait de voir une assistance sociale qui pourra vous indiquer les démarches a suivre
courage
Mimi- 7 mai 2015 à 09:46
Je suis tout à fait d'accord avec vous pour le fait de garder l'enfant. Par expérience personnelle je peux vous dire que l'avortement est un acte que l'on garde toute la vie en mémoire et que les regrets sont difficiles à porter. Soyez heureuse si votre compagnon est avec vous. On peut toujours trouver à travailler si l'on veut en attendant "le travail" qui saura correspondre. Votre ami travaille en ce moment d'après ce que j'ai compris . Comment réagissent vos parents ? cela est important aussi. Quant au lycée ils ne vous mettront pas à la porte au vu de votre grossesse, c'est à vous de continuer à travailler pour avoir le maximum d'acquis. Bon courage
cece77cg 7Messages postés jeudi 23 avril 2015Date d'inscription 30 juin 2016 Dernière intervention - 7 mai 2015 à 11:09
Bonjour, il est vrai que ce n'est pas facile de prendre la solution de l'avortement mais réfléchis bien : quel va être votre avenir, avec cet enfant si jeune, dans votre vie non encore construite? Est-ce vraiment une bonne idée de le garder? Quel vie allez vous lui offrir? Un enfant demande beaucoup de moyens financiers, de temps, de l'attention... En avez-vous vraiment pour lui? Vivez votre vie de jeune adulte avant, puis concevez des enfants quand la situation sera stable (emploi, appartement, etc...)!!!
nurage 4Messages postés jeudi 7 mai 2015Date d'inscription 14 mai 2015 Dernière intervention - 7 mai 2015 à 13:28
Bonjour
18 c'est jeune,moins qu'a16 ans.Avec des aides, planning familiale, fille mère,...à la mairie pour savoir les services sociaux a contacter.
Peut être la famille. c''est possible, il reste quelques mois pour s'organiser.
Pour les études, après la naissance par correspondances ou des formations rémunérés.
L_EJE_MASQUEE- 7 mai 2015 à 23:45
Bonsoir,
Effectivement votre situation semble vous stresser mais vous paressez être une jeune fille responsable et mature au vue des questions que vous vous posez.
Consulter une assistante sociale est effectivement la première chose à faire; elle vous informera et vous aiguillera dans vos démarches. Mais assurer vos études futures en obtenant votre bac (puisque vous êtes lycéenne, j'en déduis que vous êtes en voie de le passer) est tout aussi important. Il vous sera ainsi plus facile d'appréhender des études par la suite, ça n'a l'air de rien mais ça peut vous ouvrir de nombreuses portes. Le lycée n'est d'ailleurs pas en droit de vous renvoyer pour ce motif.
Personnellement à 26 ans, je viens de reprendre une formation de 3 ans post-bac et ma promotion comprend des femmes plus âgés que moi avec des enfants à charge, donc rien n'est perdu pour votre avenir, quoi qu'en dise votre entourage.
Effectivement l'arrivée d'un bébé engendre un coût, mais la récupération ou l'achat de fournitures d'occasion et l'allaitement maternel par exemple peuvent faire sensiblement baisser la facture. Un enfant à simplement besoin de soins adaptés et d'amour pour bien se développer, tous les gadgets hors-de-prix ne sont généralement pas nécessaires.
Quant à l'IVG, le choix ne concerne que vous et votre ami, mais un enfant désiré n'est jamais un regret, alors faites vous confiance!
Bonne continuation ;)
Utile
+2
plus moins
Bonjour. Les réponses sont dans vos questions. Le lycée ne peut pas vous renvoyer pour cette raison. Voir une assistante sociale est urgent. Il FAUT que le futur papa ait un travail à temps complet très rapidement. Des associations peuvent vous aider sur le plan matériel, pour le nécessaire du bébé: landau, lit, baignoire, vêtements...
Je vous conseille aussi de contacter le service PMI de votre quartier: médecins, assistantes sociales, puéricultrices seront d'un secours précieux. Des aides peuvent vous être octroyées, si vous êtes dans la précarité. Et vos parents?
Courage!
Utile
+1
plus moins
Bonjour,
Pourquoi l'IVG n'est-elle pas envisageable ? Faire des études avec un bébé, cela risque d'être mission difficile, voire impossible. Maintenant, je comprends que ça puisse être un choix douloureux. Néanmoins, il faut réfléchir, et bien. Ce ne doit pas être les menues aides de l'Etat qui doivent vous influencer, demandez-vous si c'est vraiment le bon moment pour vous d'être maman. C'est une énorme responsabilité, et, selon moi, il fait être déjà soi-même "accomplie" (au niveau des études qui permettent d'accéder à un travail que vous souhaiteriez faire, être indépendante financièrement et avoir gagné en maturité) pour commencer à réfléchir à devenir parent.
Vous vous dites "ado perdue". Il faut prendre RV au planning familial, aller voir l'assistante social de votre lycée. Si vos parents sont proches de vous, ils vous écouteront. Il ne faut pas que tout cela tourne au drame. Pesez bien le pour et le contre, cet enfant va demander beaucoup d'amour, de soin et d'attention. Etes-vous prête pour cela ? Etes-vous prête aussi à vivre une vie conjugale... à 18 ans ? Le "futur" papa est-il d'accord ? Et vos parents ?
J'espère vous avoir un peu aidée...
Utile
+0
plus moins
Bonjour je pense que vous devriez avortée parceque faire des études avec un enfant risque d'être très très très dure
Surtout que le père travaille aussi êt vous n'avez que 18 ans. Mais après si vous voulez le gardez c'est votre choix mais préparez vous a passer de mauvaise soirée ;)
Utile
+1
plus moins
bonjour j'ai 20 ans je suis actuellement enceinte je ne travaille pas mon mari non plus mais a partir du moment ou tu attends un enfant tu fais ta declaration de grossesse a la caf et a partir de la si vous n'avez aucun revenu vous pouvez beneficier du rsa + quand le bebe est né tu as une aide de 184euros environ par mois plus la prime de naissance de 900 euros le mois suivi de l'accouchement . Frenchement je sais que de vivre au biais de l'etat n'est pas un exemple mais pour ma part je vis tre bien avec ces aides la . Apres c'est a toi de voir si tu es prete a garder cet enfant si tu sens de devenir maman, j'ai deja avorter une fois et je peux te dire que je l'ai vraiment regretter depression penndant plusieurs mois et d'etre de nouveau enceinte est un cadeau de dieu que pour rien au moonde je reavorterai . C'est vraiment a toi de prendre ta decision il ne faut pas ecouter les gens qui te dise avorte ce n'est pas leur corps ce n'est pas leur enfant y en a pour qui ca ne leur fait rien d'avorter donc c'est facile a dire et il n'y a pas d'age pour devenir mere ;)
harfang59- 8 mai 2015 à 11:22
Bonjour Esme,
En ce qui me concerne, je ne "pousse" pas "ado perdue" vers la voie de l'avortement, mais vers celle de la réflexion. Il est clair qu'avorter n'est pas un acte anodin, ça, j'en suis bien consciente, et c'est pourquoi on n'insistera jamais assez sur les multiples moyens de contraception mis à disposition pour éviter ensuite ce genre de décision très dure à prendre moralement et éthiquement (je pense aux filles adolescentes, justement, qui ne se protègent pas forcément, aux ados garçons qui "oublient" leur capote, etc., et c'est aussi le rôle des parents que de les informer là-dessus, qu'ils aient une fille ou un garçon, chacun porte sa part de responsabilité dans la conception d'un enfant).
Maintenant, votre message me conforte dans l'idée que l'on ne garde pas un enfant en se disant que l'État sera toujours là pour subvenir à mes besoins, ce n'est vraiment pas un bon calcul (surtout à l'époque où l'on vit, dites-vous que cela ne va pas durer...). J'en reviens à mon idée d'autonomie. A mon sens, il y a tout de même un âge plus propice pour devenir maman que celui où on est encore au lycée. Je comprends totalement le désarroi d'"ado perdue", je n'aimerais pas être à sa place car elle doit prendre une décision qui, de toute manière, quelle qu'elle soit, marquera un tournant dans sa vie. Si elle décide de garder cet enfant, je lui souhaite que son couple dure (18 ans, c'est l'âge de l'insouciance et des "expérimentations", on se tâte, on affine sa personnalité, on n'a pas atteint sa pleine maturité...), qu'elle ne connaisse pas la solitude (risque d'éloignement des ami(e)s) et qu'elle ne reporte pas dans quelques années sa frustration de n'avoir pu s'accomplir pleinement sur son enfant (cela se voit souvent), car il n'aura été en rien responsable de la décision de ses parents. Combien d'enfants s'entendent dire qu'ils n'étaient en fait pas désirés, et qu'ils sont la cause d'une vie merdique voire du divorce de leurs parents ? Certes, je ne suis pas optimiste, il se pourrait qu'"ado perdue" s'épanouisse en tant que mère, pourtant, au vu de son message, le doute plane. Effectivement, c'est de son corps qu'il s'agit, vous avez totalement raison Esme, néanmoins, il implique d'autres existences, celle du petit copain (en veut-il, lui, de cet enfant ?) et celle de l'enfant qui ne souhaite que des parents épanouis et qui l'aiment. L'épanouissement passe forcément par l'accomplissement de soi, puis, éventuellement, de son couple, enfin, la maturité aidant, l'esprit clair, on est prêt à accueillir un enfant dans les meilleures conditions possibles. C'est ce que je constate chaque jour. Un enfant qui vient au monde sans être désiré, c'est le condamner d'avance à porter un poids de culpabilité qu'il traînera toute sa vie.
Alors, l'avortement est une décision très dure à prendre, mais garder un enfant avec tout ce que cela implique en est une autre.
Ceme1 6Messages postés mardi 16 juillet 2013Date d'inscription 9 février 2017 Dernière intervention - 9 févr. 2017 à 15:35

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je trouve qu'on pousse trop à l'avortement dans notre société, j'étais enceinte à 18 ans et j'ai caché ma grossesse à mon entourage tellement j'avais peur qu'on me force à avorter. On aurait dit que c'était la seule solution à cette histoire. Comme si il n'y avait pas des milliards de raisons d'être heureux de rencontrer cette merveilleuse petite personne qui grandit discrètement en nous.

Répondre
Utile
+0
plus moins
Je trouve vraiment triste et asses choquant que tant de personnes lui conseillent l'avortement. Elle écrit très clairement que pour elle, ce n'est pas une option.
Rapelle toi que nous aovns besoin de bien moins que ce qu'on nous fait croire. Dans le monde, la plupart des gens ont bien moins de choses matérielles que nous, et bien plus d'enfants ! Je te recommande l'allaitement. A part le fait que c'est la façon normale de nourrir son enfant et tous les bénéfices santé et lien avec bibou, c'est gratuit ! Tu vas donc économiser des mois de biberons, lait en poudre, etc. Tu devrais trouver une famille qui pourrait parrainer ton enfant, une famille qui a un bébé, qui ne pense plus en avoir d'autre, et qui te passerait les vetements qui sont trop petits. Très utile ! Evite les petits pots, donne à ton bébé la meme nourriture qu'à toi, à peine mixée, le jambon, le poulet, émiettés, la viande hachée, le riz, les pates type lettres, fruits écrasés ou rapés, tout ça ne necessite pas de mixage. Ça facilite grandement la vie. On a tendance à te dire qu'un bébé necessite des purées très très lisses, que le moindre petit morceau est dangereux, alors que nous avons vécu des millenaires sans mixer. Cuisine sain, rajoute le sel dans ton plat et pas celui de bébé, et le tour est joué. Si tu nourrit ton enfant avec la meme chose que toi, tu ne verras presque pas de difference dans le budget alimentation. En fait, il y a plein d'astuces pour économiser, et souvent il suffit de faire plus simple et plus sain.
harfang59- 10 mai 2015 à 00:04
Vous ne parlez que du matériel (nourriture, vêtements). Avoir un bébé, c'est autre chose que ces considérations pragmatiques ! Interrogez les femmes qui ont une tripotée d'enfants et peu de moyens pour les élever, je me demande si elles tiendraient un discours aussi angélique et peu ancré dans la vraie vie.

"Ado perdue", une réaction à tout ce qui est écrit ici ?
Ceme1 6Messages postés mardi 16 juillet 2013Date d'inscription 9 février 2017 Dernière intervention - 9 févr. 2017 à 15:39

Absolument d'accord. j'ai allété et c'était génial. les enfants ont besoin qu'on les aime et qu'on les guide. ma fille à maintenant le bac, elle sait que les marques sur les vetements c'est moins important que l'amitié et sa vie dans une famille pauvre ne l'a pas rendu stupide bien au contraire.

Répondre

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !