Signaler

L'emmener chez le gynéco ? [Résolu]

Posez votre question Laurence - Dernière réponse le 27 juin 2013 à 11:21 par smiss
Bonjour,

ma fille de 15 ans m'a dit qu'elle avait un petit problème au sexe... J'ai donc pris rendez-vous chez mon gynéco mais j'hésite à l'accompagner. Vous en pensez quoi vous ?

merci
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
A mon avis, vous devriez la laisser seule, surtout qu'elle est en pleine phase d'adolescence: elle pourrait être embarrassée d'avoir à l'idée qu'un de ses parents est en train de la surveiller.
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Posez-lui simplement la question.
Proposez-lui de l'accompagner et de rester dans la salle d'attente pendant la visite.
Un premier examen peut-être un peu inquiétant pour une adolescente.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,
je suis d'accord, le mieux est de le lui demander! Proposez lui de l'accompagner et de rester dans la salle d'attente, expliquez-lui peut-être un peu comment ça se passe, et surtout essayez d'être à son écoute... Même si ce n'est pas simple, et qu'un ado peut tout à fait réagir dans le sens inverse de ce qu'il recherche!
Votre fille et vous êtes les mieux placées pour savoir.
Bonne journée,
smiss
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour et merci de vos réponses.

Le souci c'est justement que je lui ai demandé et qu'elle m'a répondu "je sais pas"... Comme elle est pudique, j'ai peur de la brusquer si je l'emmène !
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
'je ne sais pas" est une manière d'exprimer son inquiétude face à une situation avec laquelle elle n'est pas familiarisée.
Accompagnez-la et laissez-la décider au dernier moment de votre présence ou non pendant la visite.
A 15 ans ,on a encore besoin d'être rassurée ,même si on ne supporte pas toujours de l'admettre.

Personnellement,l'idée ne me serait même pas venue de laisser assumer seule une toute jeune adolescente: entourer d'une sécurisante affection n'est pas "brusquer"!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je pense qu'elle peut avoir besoin de temps pour y penser, mais si elle ne sait toujours pas... j'aurais tendance à l'accompagner, au moins pour la 1ère fois, tout en l'attendant dans la salle d'attente si elle est d'accord.
En effet, ce "je ne sais pas" a peut-être plus je pense le sens de "je voudrais bien, mais je n'ose pas te le dire" (parce que par ailleurs je demande de l'indépendance, parce que ça fait "bébé", parce que je ne sais pas comment font les copines ou "ce qui se fait", ...).
Si elle est pudique, elle est peut-être moins mal à l'aise pour parler de ses soucis avec vous qu'avec un "inconnu"? Vous pouvez la rassurer en lui disant que les propos resteront entre le médecin et elle, qu'elle lui pose toutes les questions qu'elle souhaite, que c'est normal de s'en poser ... tout en restant disponible si elle souhaite vous parler de ces questions, des réponses ou de tout autre chose.
Cela parait évident, mais dans le domaine je crois qu'il vaut mieux répéter des choses très simples que de passer à côté, sur un malentendu.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !