Signaler

Devenir parents ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 7 juin 2013 à 23:41 par Aurore
Bonjour à tous,

J'ai besoin de quelques avis pour y voir plus clair...

J'ai 30 et je suis en couple depuis 6 ans. Nous nous entendons à merveille, nous gagnons correctement notre vie et avons un petite maison depuis 2 ans maintenant. La plupart de nos amis deviennent parents.
Alors la question de devenir parents nous-même se pose!

Le problème c'est que je n'ai jamais été à l'aise avec les enfants, et lorsque je vois mes amis et leurs galères interminables avec les leurs...ben ca me donne pas vraiment envie de me lancer et idem pour mon homme qui se demande si on va tenir le coup.
Nous sommes travailleurs indépendants, et nous avons très peu de temps libre. Nous avons peur que cette épreuve nous empêche d'être efficaces dans notre travail. Nous avons peur de ne pas savoir nous y prendre.
J'ai l'impression d'être terriblement égoïste en disant ca, mais j'ai peur de ne plus avoir de temps pour moi après, de ne plus pouvoir partir en week end ou en vacances... J'ai l'impression d'être un monstre car toutes mes amies ne rêve que d'être mère.

D'un autre coté nous ne nous imaginons pas vieillir sans enfant! C'est un vrai casse-tête pour nous en ce moment!!

J'ai eu une enfance difficile, j'ai été une enfant battue et alors que j'avais réussi à mettre cette époque triste dans un coin de ma tête, je repense aujourd'hui sans cesse à la tristesse que j'éprouvais lorsque j'étais enfant moi même.

Suis-je seule dans ce cas? Avez-vous ressentit ce genre d'émotions vous aussi?
Afficher la suite 
Utile
+5
plus moins
Etre parents n'est en effet pas une question anodine. Vous vous posez de vraies bonnes questions et ce n'est pas égoïste de s'interroger.

Personnellement, avant d'avoir mes enfants, je n'étais pas à l'aise avec les enfants des autres, je trouvais également leurs galères effayantes.
Le problème c'est qu'à écouter tout le monde, on perd le nord, alors dites vous que les pb des uns ne seront pas forcément les vôtres (et vice-versa...). Quand on écoute certains se plaindre à longueur de temps de la nounou/crèche, du prix des couches, du lait, du pédiatre, des nuits catastrophiques, des rdv chez le médecin tous les 2 jours, du manque de temps, de sommeil, sans compter la météo!! c'est à dégouter l'humanité de se reproduire.
Mes enfants sont en bonne santé (quelques rhumes l'hiver comme tout le monde), ont fait leur nuit à 6 semaines (mais oui il y en plein comme ça, ce ne sont pas des exceptions), nous n'avons pas pu avoir de place en crèche mais nous avons une nounou en or à 2 pas de chez nous, bref, j'ai souvent tendance à voir le verre à moitié plein, mais c'est aussi ça les enfants ! Ce n'est pas que des contraintes...

Hormis les premiers temps (et encore!), vous pouvez partir en vacances, en week-end, vous pouvez même vous organiser des têtes à têtes en amoureux! Cela demandera un tout petit peu plus d'organisation, mais rien d'insurmontable!

Cela dit, mis à part ces aspects matériels, il faut aussi en être conscient que c'est une sacré responsabilité, que le couple peut subir des perturbations plus ou moins importantes, que cela chamboule pas mal de choses, mais une famille, ça se construit, ensemble, chaque jour en avançant avec les petits accrocs et les grandes joies.

Evidemment que le quotidien (avec ou sans enfants d'ailleurs) n'est pas toujours teinté de passion débordante, mais ce n'est pas non plus l'enfer à chaque instant. Comme je l'ai dit à une amie il y a quelques mois, un enfant certes, c'est tout plein de choses un peu contraignantes, mais c'est d'abord de l'amour. Je n'ai jamais ressenti pour quiconque cet amour-là (et j'ai été très très amoureuse), c'est juste inexplicable, unique et rien que pour cela, ça vaut le coup se lancer...

Ne faites pas un enfant parce que vos amis en font, ce doit être votre décision à tous les deux!
Peut-être est-ce trop tôt pour vous, peut-être avez-vous encore besoin de temps. Votre histoire personnelle n'est pas simple et en effet, devenir à votre tour mère pourrait réveiller vos souffrances passées, mais cela pourrait aussi peut-être vous aider à les guérir... Vous pourriez peut-être en parler avec un psy (il y en a dans les maternités) qui pourrait vous aider dans cette réflexion.

Je n'ai pas l'impression que vous soyez opposé au fait d'avoir un enfant, et vos interrogations sont tout à fait compréhensibles et légitimes .

Mon compagnon et moi les avons eu, et un soir on a fait le "grand saut", c'était vertigineusement bon et je ne regrette rien. Pour preuve, nous avons refait le grand saut 2 ans après.

Dernier ressenti très personnel, en tant que femme, et parce que mes grossesses se sont très bien déroulées (dont la 1ere à 38 ans, voyez ça laisse encore un peu de temps pour réfléchir ;-)), je trouve que c'est une aventure intérieure, intime, personnelle extra ordinaire qui a donné un sens à ma vie de femme. Si avant j'ai pu me demander "mais pourquoi suis-je une femme?", aujourd'hui, j'ai une bonne partie de la réponse.

Bonne réflexion, ne vous prenez pas trop la tête, prenez le temps d'en parler avec l'homme de votre vie, ne vous focalisez pas trop sur vos amis et leurs galères et un soir, qui sait...
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Je ne pense pas que c'est égoïste, certaines personnes ne veulent pas d'enfant même si c'est pas la majorité! Après ce qui m'interpelle c'est que vous dites quand même que vous ne vous voyez pas non plus vieillir sans enfant. Après pour les galères c'est sûr que ce n'est pas de tout repos mais en général c'est beaucoup plus supportable quand c'est les nôtres! Ma cousine comme vous n'était pas à l'aise avec eux, elle les regardait de travers, et n'en avait pas forcément envie mais son conjoint en voulait du coup elle s'est lancé, et elle aime de tout coeur son fils et ne le regrette pas! Elle parle même d'un 2ème, alors qu'elle n'en voulait qu'un. Et puis ils le rendent bien, ça compense les moments plus difficile! En tout cas c'est a vous de faire votre choix, pas parce que les amis en n'ont, et surtout se demander si vous voyez votre avenir avec des enfants ou sans, et ne surtout pas penser a la vie que vous pourriez perdre, car de toute façon elle changera. Mais vous aurez changé aussi et n'aurez plus les même priorités. Pour les week end c'est juste plus d'organisation mais pas impossible. Et pour votre passé éviter d'y penser si bébé il y a pensez plutôt a son avenir et au bonheur que vous pourrez lui donner!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Merci pour ces réponses. Je ressens vraiment l'amour que vous portez à vos enfants et je trouve ca émouvant.
BBtiboop, c'est vrai que j'ai encore le temps, j'ai d'ailleurs dit à mon homme que nous ne devions pas nous mettre la pression là dessus. Mais j'ai finalement l'impression qu'il a plus envie que moi et qu'il a même l'air pressé (et dire que lorsque je l'ai rencontré il m'avait "alors moi jamais je ne voudrais d'enfant!" lol). Actuellement j'ai de petits problèmes de santé (rien de grave, une jambe cassée), donc ca me permet de le faire patienter et moi ca me permet de réfléchir au calme ;)
En tous cas, j'espère pouvoir, comme vous le faites, donner autant d'amour un jour!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour!
d'abord votre questionnement est normal, et pas du tout égoïste. Devenir mère n'est pas une évidence à notre époque, puisque nous avons le choix! Ne vous laissez pas influencer par la pression sociale, mais posez-vous la question, avec votre amoureux, de comment vous vous projetez dans l'avenir. Vous dites que vous ne vous voyez pas vieillir sans enfant, c'est déjà un indice! Vous avez 30 ans, donc quelques années pour vous décider, mais attention cela passe vite, et déjà à 35 ans il est plus difficile et plus fatiguant de devenir maman (j'ai eu mon premier à 35 ans). Votre carrière professionnelle primera-t-elle toujours dans 10 ans? Vos souvenirs d'enfance malheureuse doivent-ils vous interdire de réussir en tant que mère? Ces choix vous appartiennent, et vous avez le droit de ne pas avoir enfant! Mais peut-être que l'aide d'un psy vous aiderait à démêler ce que vous souhaitez vraiment au fond afin d'assumer pleinement et sereinement votre décision, quelle qu'elle soit!
Je vous souhaite de trouver la réponse à votre difficile mais très légitime questionnement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je suis devenue maman il y a 8 semaines maintenant et c'est que du bonheur, alors bien sur au début il faut se lever la nuit mais ma fille fait ses nuits depuis 1 mois. Ensuite effectivement parfois sa pleure fort mais ça ne dure jamais longtemps, et oui on est fatigué et ça demande de l'organisation mais question sortie ça ne pose aucun problème, les petits bouts s'emmènent partout et lorsque ma fille me fait un sourire et commence à gazouiller, que j'ai l'impression qu'elle me raconte pleins de chose avec ses petites manières et bah ça efface tout et là tu sais pourquoi tu as eu cette envie de faire un bébé.

Effectivement quand on a commencé à en discuter avec mon compagnon ça m'a fait un peu peur aussi, le fait de se dire que l'on ne sera plus toute seule, qu'on aura moins de temps pour soit mais lorsque l'on a sauté le pas et bah après tu ne penses plus qu'à ça et tu attends le jours où tu découvres que tu es enceinte avec une grande impatience.

Prenez votre temps et tu verras cette envie de bébé viendra toute seule, naturellement et vous serez forcement heureux avec ce petit bout.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonsoir,

pour ma part je trouve ca plutot génial que vous vous posiez des questions.ca n'est absolument pas égoiste!! rien n'oblige quelqu'un a avoir des enfants!certains sont trés heureux sans enfants.
je suis maman de trois enfants que j'ai souhaité!! qd j'étais plus jeune pendant des année j'ai tannée ma soeur ainée en lui disant que je voulais des enfants et que je ne savais pas si c'était le bon moment??? (j'ai fait de longues études, du coup je ne les ai pas eu jeune).
elle a fini par me dire" le seul bon moment c'est quand les deux personnes du couple en ont vraiment envie".....
pour ma part je suis super heureuse avec une famille à 5, masi je pense que notre vécu d'enfant influence bienevidement beaucoup nos choix.
bonne route, avec ou sans enfants!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonsoir,

on peut ne pas envie d'avoir un enfant, et on n'est pas obligé (dixit Elisabeth Badinter). Beaucoup diront que c'est égoïste ; mais dans notre société actuelle, avec toute la violence et les dérives que l'on voit, est-ce vraiment raisonnable de donner la vie??

J'ai 44 ans et, avec mon compagnon (ensemble depuis 8 ans), nous avons décidé que nous n'aurions pas d'enfant. Je n'ai jamais eu envie de maternité, contrairement à mes amies. Je me demandais même si j'étais "normale". J'avais peur de vieillir sans enfant mais nous ne faisons pas d'enfant pour nos vieux jours. Si nous faisons des enfants, c'est pour qu'ils aient une vie heureuse.
Je parle d'enfants au pluriel, sciemment : je suis fille unique et orpheline de mère à 15 ans, avec un père formidable ; néanmoins, la notion de famille est facilement amoindrie : si j'avais eu un désir de maternité, je n'aurai jamais fait d'enfant unique : à réfléchir...

Aujourd'hui, face à cette question, je suis tout à fait sereine. Ne pas avoir d'enfant n'est pas synonyme de triste vie, c'est juste une vie différente et ce n'est pas égoïste,bien au contraire!!

Mes propos ne sont pas destinés à ne voir que les côtés négatifs. Ils sont juste le reflet d'une réflexion différente de la majorité de nos concitoyens. La maternité est un sujet très personnel, sur lequel personne n'a le droit de vous juger, quelle que soit votre décision. Bien sûr, vous pouvez écouter l'opinion des gens, mais la décision n'appartient qu'à votre couple.
Vous avez 30 ans, prenez votre temps, les gens vous diront qu'ils faut faire de enfants jeunes ; je vous répondrai qu"il faut faire des enfants mûrs.

Quoi qu'il en soit pour votre vie future, je vous la souhaite pleinement heureuse, avec ou sans enfant!!!

Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Et oui! A vous toutes, vous avez donné tous les arguments qui se baladent dans ma tête!

D'un coté, si j'essaie de me projeter dans le futur, je me vois avec mon homme et nos enfants. Mais d'un autre coté, je me demande si ce n'est pas juste la société qui veut qu'on ait cette vision là de la vie...

Je ne me sens pas mère et ce n'est pas vraiment que je ne me sens pas prête. Je veux dire que je ne pense pas qu'il y ait un événement qui puisse me faire changer. Ma mère me dit qu'elle ne s'est sentie mère que lorsque qu'elle a accouché et qu'elle a vu son premier enfant. Dois-je attendre d'accoucher pour me rendre compte si c'était ou non pour moi?!

Le seul point qui est en train de faire pencher la balance, c'est que mon homme a l'air de plus en plus pressé d'être père. Pour moi, c'est une magnifique preuve d'amour à laquelle je suis vraiment sensible.

Je vais prendre mon temps et voir comment tout ca évolue dans ma tête ;)
Et je vous remercie pour vos réponses et vos encouragements! Merci à toutes!
Aurore- 7 juin 2013 à 23:41
Votre distanciation ,indépendante de votre volonté, à l'égard de la maternité est peut-être moins anodine que vous le pensez.
Vu l'enfance qui a été la vôtre,il est essentiel de faire une thérapie avant de prendre une décision.
Profitez de cette période de questionnement pour mettre au clair tout ce qui pourrait vous empêcher de pleinement vivre le choix de la maternité.
Cela vous permettra de fonder une famille dans la plénitude.
Vous recevez une "magnifique preuve d'amour",préparez-vous à pouvoir donner le meilleur de vous -même aux enfants que vous déciderez d'avoir.

La lucidité dont vous faites preuve n'est pas de" l'égoïsme" mais une prise de conscience nécessaire des changements de style de vie.
Essayez déjà de voir comment vous organiser pour préserver des moments de liberté (entourage sur lequel compter etc).
Cela devrait vous rassurer d'anticiper sur la manière de résoudre vos inquiétudes...
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !