Signaler

Mon ado fume du cannabis ! [Résolu]

Posez votre question Anette - Dernière réponse le 18 mars 2016 à 17:41 par Nadia
Bonjour,

J'ai découvert hier que mon fils fumait du cannabis en cachette. Sur le coup, je lui ai crié dessus mais je pense qu'il ne comprend pas pourquoi.

Que faut-il faire ??? Je m'inquiete beaucou pour lui !!

merci
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
Bonjour, vous avez essayer d'en parler posément avec lui? Essayer de comprendre pourquoi il fait cela? Est ce pour faire comme ses copains? Pour faire le grand? Ou en est il accros? Expliquer lui ensuite ce que ca peut provoquer sur sa santé!! Trouver lui des exemples pour lui faire comprendre! Votre fils a qu'elle age?
Bon courage
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,

Je m'en veux de lui avoir crié dessus mais c'est vrai que sur le coup, j'étai très choquée !

J'ai essayé de lui reparler depuis mais il évite le sujet. Il est un peu insolent aussi alors il me dit de pas m'en mêler.

Il a 15 ans.
philippe..cretegny 495Messages postés samedi 5 mars 2011Date d'inscription 25 novembre 2016 Dernière intervention - 12 avril 2013 à 16:36
bonjour , oui mais nous en France on n'en veut pas et ça ne changera pas
Répondre
Aurore- 12 avril 2013 à 18:46
Une super perspective ,surtout pour certains jeunes chez lesquels la consommation les plonge dans la maladie mentales.
Sans parler que le cannabis fumé n'en a que le nom, trafiqué comme il l'est.
Répondre
philippe..cretegny 495Messages postés samedi 5 mars 2011Date d'inscription 25 novembre 2016 Dernière intervention - 13 avril 2013 à 10:56
bonjour , surtout que des études sérieuses on montré que le cannabis détruit les neurones , déchausse les dents
Répondre
JulieMcr- 14 avril 2013 à 10:12
Je suis d'accord avec Camille, il faut tout d'abord évaluer la fréquence. Si il fume de temps, en temps, en soirée, avec des amis, et que ce n'est pas très régulier, il teste ses limites, ce n'est pas très grave. Si vous commencez à trop le surveiller, il se braquera, et la situation ne fera qu'empirer! Accordez lui tout de même votre confiance, expliquez les raisons de votre inquiétude quand vous serez tous les deux, dans de bonnes conditions! Ne vous inquiétez pas trop, les jeunes testent tous!
Mais, si il fume régulièrement, à une fournisseur régulier et fume parfois tout seul, en semaine, cela commence à devenir inquiétant et surtout dangereux, il faut donc s'adresser à quelqu'un ou une association capable de le faire remonter la pente!
Bonne chance
Répondre
vdkh- 7 août 2014 à 23:32
Ma fille de 15 ans fumait tous les jours 2 a 4 joints par jour. quand nous l'avons ddécouvert, elle a arrêter mais nous a dit que durant certaine soirée elle en fumerait certainement. Elle ne nous a donc pas menti. Mais pour nous, il en est hors de question. Nous lui faisons des test d'urine chaque semaine et chaque lendemain de soirée. Elle est gentille avec nous dorénavant. Mais par ment on la sent triste, replier sur elle même. Je pense qu'elle nous en veut. Devons nous continuer a la surveiller comme cela ou lui laisser son indépendance sur ce point uniquement lors d'occasion comme le font nombre de jeune ?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour , en règle générale si un adolescent fume du cannabis , ça cache des problèmes ..!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Temps qu'il devient pas acro est qu'il devient pas dépendant de cette drogue je vois pas ou et le mal ?? C'est comme fumé une cigarette !! Je serais a votre place j'en parlerais calmement avec lui ... Lui montrée les risques ... Car cette en France on n'en parle très mal du cannabis mais comme au état unis c'est un médicament pour traiter certaine maladie ...
vdkh- 12 août 2014 à 01:46
Nous en avons déjà longuement parler, nous lui avons exposé les risques. Elle les entend, nous dit qu'elle est au courant, mais se refuse a nous promettre de ne plus jamaiss fumer. Et je ne sais pas si la laisser libre juste lors d'événement avec ses amis est juste. C'est comme si nous l'autorisions a se droguer non?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour à tous,
Mon fils, aujourd'hui, à peine âgé de 18 ans est accro à l'herbe (dite beu) depuis 21/2 ans. Il a commencé en 2e. J'ai tout tenté pour qu'il arrête. Tout a échoué : le dialogue, les sanctions, l'interdiction de sortir, divorcée, je l'ai confié 1 mois à son père qui n'a guère obtenu de résultat,
le médecin, une association sos drogue, le psy et même la police et la justice ne parviennent à aucun résultat.
Aujourd'hui, après plusieurs interpellations par la police, il est mis en examen pour consommation et détention de substance illicite (toujours de l'herbe).
La justice lui avait laissé une chance en le faisant participer à un stage de prévention et en le dirigeant vers une association spécialisée dans les addictions. Mais rien aucun résultat.

Aujourd'hui, je m'adresse aux jeunes consommateurs.
- Non, on ne maîtrise pas sa consommation, on se s'arrête pas quand on veut. C'est le cannabis qui prend le commandement de votre cerveau et de son besoin d'être sous l'effet du produit.
- A l'arrêt, on ressent tout le mal être qui s'est accumulé durant la consommation entraînant de la dépression, des crises de nerf, de l'agressivité. (j'ai vu mon fils en manque taper dans les murs jusqu'à se casser la main... véridique d'où 2 opérations avec broche......)
- Les ados qui consomment s'attirent de graves ennuis qui viennent s'ajouter à ceux existant.
Le cannabis est interdit en france, ne pas croire que la justice ne vous fera rien c'est faux elle vous laisse une chance 1 fois parfois 2 mais ensuite elle sanctionne : prison avec sursis puis prison ferme, même pour un simple consommateur.

Même si vous ne vous en rendez pas compte, le cannabis c'est comme des anti-dépresseurs ça agit sur les besoins de votre cerveau et cause des dommages. Le manque lié est à l'arrêt est terrible, il provoque de grosse dépression.

A l'arrêt, il faut être accompagné par un médecin et psychologue, et ça prend du temps avec parfois des rechutes, mais c'est la seule façon d'y parvenir.

Pour mon fils, le médecin lui donne de l'atarax (anxiolytique) car il essaie à nouveau d'arrêter dans le sens où le juge attend ses résultats d'analyse d'urine avant de se prononcer sur la sanction.
Il souffre d'insomnie, de crise sévère d'angoisse, de crise de larme, de mal être intense en se dévalorisant, d'agressivité verbale, et REGRETTE AMÈREMENT D AVOIR UN JOUR ACCEPTER LE 1ER JOINT QUI TOURNAIT ENTRE POTE.

Tous ses amis, sont dans la même situation, ils n'arrivent pas à arrêter. Ils ont pris conscience de leur addiction, que le cannabis régit leur vie, de la problématique pour trouver de l'argent, des discordes familiales que le cannabis et de l'angoisse de leurs parents.

Comprenez mes chers ados,
-Que fumer vous coûtera une fortune et que les dealers ne vous aiment pas que vous êtes leur buisness
- Le cannabis ou l'herbe sont fortement trafiqués (ajout de valium, de dérivé d'autre drogue pour mieux vous piéger). Les plantes ont été génétiquement modifiées pour obtenir des taux de THC beaucoup plus fort. Mon fils me racontait que l'herbe dite beu est aspergée au pulvérisateur de mélanges divers dans le but de vous rendre accro.
(Prouvé lors des tests urinaires de mon fils : présence de benzodiazepine (anti dépresseur) alors qu'il n'a jamais pris aucun cachet et ne fume que de la beu (jamais de chit)
Certains dealers coupent leur herbe avec des minuscules morceaux de verre pour alourdir la pesée.....ce qui provoque des coupures de la gorge jusqu'aux poumons d'où les crachats de sang.
Pour les dealers vous êtes des pigeons, tant que vous payez..... tout va bien.

Attention aussi si vous achetez à crédit, en cas de difficulté à rembourser vous serez tabassé voir un flingue sous nez. (c'est arrivé également à mon fils).

Alors vous l'aurez compris, ne fumez pas, on vous aime tel que vous êtes. Ne laissez pas vos potes ou dealers vous piéger.
Etre triste, avoir des problèmes est un phénomène normale, on a tous en nous ce dont nous avons besoin pour y faire face, faîtes confiance à votre corps, et puis il y a tous les bons moments aussi. C'est ça la vie, une multitude d'émotion, sinon on s'ennuierait, non?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
bonjour,
je vous conseille en tant que parents, de le faire arrêter çà. c'est une mauvaise expérience et mauvais pour la santé surtout des jeunes! il vaudrait mieux qu'il travaille à l"école! il faut, "à ce stade, en parler à un entourage proche (l'autre parent, à lui-même!) ou même à un médecin spécialiste des ados! il n'y a pas de honte !
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !