Signaler

Ma fille et mon gendre nous ont renié à la naissance du bébé

Posez votre question Nathperso11 - Dernière réponse le 24 juin 2017 à 08:40 par nath

Bonjour,

 

Nous avons été toujours très fusionnels avec ma fille, mon gendre, ils habitaient à 600kms et nous allions lorsqu'ils nous invitaient très souvent les voirs et eux venaient à la maison que nous leur laissions pour qu'ils fassent la fête avec leurs amis, nous partions à l'hôtel. Nous avons un fils et une fille de 10 ans d'écart, notre fils est l'ainé et sa soeur il ne faut pas y toucher.

 

 Mon gendre pour son travail a du se rendre à Paris, quelques temps après et avant son bac, le samedi elle nous demandait la permission de le rejoindre nous avons accepté pas de gaieté de coeur mais nous n'élevons pas les enfants pour nous, elle était mineure. Elle est partie le jeudi suivant, le samedi nous y étions pour nous porter caution et voir comment ils étaient, fort heureusement d'ailleurs car c'était catastrophique, moi la maman je suis intervenue auprès du loueur et il s'est bougé. Puis tous les ans ils nous invitaient quatre fois environ par an et nous ils venaient quand ils voulaient, ils ont les clefs de la maison, Ma fille nous a annoncé en janvier 2015 qu'elle était enceinte, nous étions très heureux et bien sur comme tout parents nous les avons gâtés enfin pour le petit ce qui est normal.  Je me suis fracturé le sacrum en trois morceaux et malgré cela le 1/8/2015 nous nous sommes rendus à la maternité(mais pas un mot pour me demander si j'avais souffert ou pas, j'avoue que le fait qu'ils ne nous adressaient pas la parole, nous n'avons pu demander comment s'était passé l'accouchement, bizarre l'ambiance) ou pour la première fois il y avait les parents de mon gendre qui habitent pas très loin de chez nous mais qui y étaient (mon gendre nous faisaient mal au coeur car il nous disaient que ses parents n'allaient jamais chez eux, pas de fêtes chez eux car ils sont casaniers, nous ne jugeons pas) les anniversaires de ma fille et mon gendre se passaient chez nous car nous avons un grand terrain, nous étions toujours entre 35 et 40 et passions de bon moments entre leurs amis et les notres qu'ils les avaient adoptés. donc le jour ou nous sommes arrivés à la maternité, alors que je souffrais d'avoir fait cette route, ma fille et mon gendre nous ont fait la tête, je n'ai eu droit à tenir mon petit-fils que 30mn, ils avaient émis le souhait de rentrer tous les trois chez eux et que nous y retournerions plus tard, cela bien avant l'accouchement, ce que nous comprenions. Arrivés à la maternité en bas, la mère de mon gendre nous invite à manger, nous refusions car sachant que notre gendre n'arrêtait pas de courir et on ne nous avait pas invité avant, c'est notre devise, on n'y va que sur invitation, nous avions prévu et donc nous avons refusé, le lendemain, rebelote la mère nous invite et nous dit cette fois vous venez, c'est moi qui ait préparé le repas, mon fils aura ça de moins à faire, nous apprenons que ma fille devait déjà sortir et comme nous voulions respecter leur promesse, je refuse, ils insistent et mon mari finit par céder, à table personne ne nous a adressé la parole, les beaux parents sont partis dès le repas terminé, j'ai aidé mon gendre et il nous demande de revenir le soir terminer les restes, je lui dis que ce n'est pas raisonnable et que ce n'était pas leur voeux, ma fille faisait la tête et je comprenais. Mon mari cède, nous y allons vers 19h, mangeons, là tout se passe bien avec mon gendre, ma fille nous a parlé un peu mais je n'ai pas eu mon petit-fils, j'ai rangé pendant que mon gendre aidait ma fille qui souffrait et nous sommes rentrés à l'hôtel aussitôt. Le lendemain on reprenait la route, le soir je recevais un sms de mon gendre pour me remercier d'avoir tout rangé. 3 ou 4 jours après on reçoit moults textos nous abreuvant de reproches mais sans nous dire lesquels, juste nous dire qu'ils nous reprochaient des choses, un premier mail de ma fille qui nous dit nous renier, je réponds que je ne comprends pas et que si nous avons fait quelque chose de mal qu'ils nous expliquent afin de nous excuser, rien que des mails et textos disant qu'on les accusait de tout mais cela ne voulait rien dire et malgré nos demandes pas d'explications. A ce jour, nous ne les avons plus revus, ils sont revenus sur la région, elle a refusé de me donner son adresse pour que j'envoie les cadeaux à mon petit-fils et me les a fait envoyer par un transporteur avec des affaires du petit chez ses beaux parents (ils habitent à côté, ce qui nous surprend c'est que les beaux parents sont toujours venus aux fêtes, nous avions de bonnes relations ) ,nous avons constaté mais est ce cela que c'est peu de temps après qu'ils soient rentrés chez eux que tout a commencé,  ce qui nous est revenu cher après toutes ces péripéties mais bon moi je passe, mon mari a du mal,je suis une maman, elle m'envoie de temps en temps des photos mais nous ne le connaissons qu'ainsi, nous ne savons pas comment il grandit, évolue, s'il sait que nous existons. Mon mari ne veut pas pardonner et maintenant depuis octobre alors qu'elle a invité son frère à manger chez elle mais nous ne l'avons su qu'après et étions heureux de voir que le lien n'était pas coupé, à lui aussi plus de nouvelles, ils ont refusé d'aller chez lui chercher les cadeaux de Noel, ne lui ont pas souhaité son anniversaire, inutile de vous dire que depuis deux ans, anniversaire, fête des mères, pêres, Noel, nous n'avons rien, ce ne sont pas des cadeaux que nous attendons, juste un petit mot et voir notre petit fils. Nous souffrons doublement, pour nous et notre fils. J'ai été longue, désolée mais je voulais vraiment vous exposer la situation et j'en ai passé, pourquoi cette attitude, si encore on comprenait, le 1/8/ c'est l'anniversaire du petit, je n'ai pas l'intention d'envoyer son cadeau chez les beaux parents mais ne sait comment faire, sa meilleure amie qui habite à 200kms de chez eux m'a dit de lui envoyer qu'elle ferait passer mais franchement je n'aime pas ça, que peut on faire ou dire pour que tout redevienne petit à petit normal, je sais que cela ne pourra se faire comme ça mais ils me manquent tant tous les trois et je ne peux en parler à personne, mon mari et mon fils ne veulent plus en entendre parler même si je sais qu'il souffre. Si quelqu'un à une idée je suis preneuse, je ne veux pas les mettre au Tribunal malgré toutes les preuves que nous avons, ma fille reste ma fille chérie et j'aime sans le connaitre mon petit fils. Merci à ceux qui liront et j'espère que si cela est arrivé ou arrive chez vous cela s'arrangera, pas comme nous.

 

Nath

Afficher la suite 
Utile
+2
plus moins
Bonsoir
Apparemment il y a une ou des incompréhensions, malentendus ou pire malheureusement, une envie de nuire.
Rien ne peut trouver réponse s'il n'y a pas de dialogue. Demandes a ta fille et son mari qu'il faut que vous parliez. Qu'il n'hésite pas a dire la vérité, la leur, pourquoi cette attitude. S'il ne répondent pas a ta demande, fais un courrier, une lettre a l'avantage d'être lue et relue, cela peu faire réfléchir. Tu couches sur papier tes craintes, tes interrogations, et ton désir de parente de garder ce lien naturel entre parents enfants petits enfants. Ne sois pas accusatrice ou amère dans ta lettre, mais mets ton ressenti.
Bonne chance.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins

bonjour

lekabilien ci-dessus a trouvé le mot qui me trotté dans la tête en milieu de lecture "malentendu"j'y rajoute tétu

a vous de trouver les bons mots par écrit pour le dissiper

ps: ca serait pas une question d'argent ? symptome de la mére qui arrete d'allaiter son enfant et qui le passe au biberon


--
ce qui semble évident pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres

 

anny- 11 mai 2017 à 15:26
Bonjour, j'ai le même problème, une seule fille qui ne me parle plus, 2 petits enfants que je n'ai pas vu depuis le 14 mai 2016 !!!!j'ai pris un avocat et nous allons au tribunal, je veux voir mes petits enfants. J'ai gardé Léo (son 1° enfant) jusqu'à l'age de 3 ans et demi, et c'est vrai nous l'avons trop gâtée
Répondre
TIN6 51Messages postés samedi 2 juillet 2016Date d'inscription 19 juin 2017 Dernière intervention - 21 mai 2017 à 15:54
Bonjour, Vous avez essayé de la contacter ? Et elle ne vous répond pas ? Vous avez pris un avocat, vous avez raison de le faire vite. Le fait d'avoir pris un avocat, ne l'a pas faite réagir ? Si vraiment elle fait la sourde oreille, vous avez raison d'agir. Vous ne dites pas, pour quelle raison vous n'avez plus de nouvelles de votre fille. Peut-être que vous ne le savez pas vous non plus. Vous pouvez nous en dire un peu plus ? On vous soutient.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins

Bonjour, 

je pense que durant tant d années vous avez ete trop gentils avec eux!!! Rien de plus ni de moins! Je compatis à votre "sort" , désolé de vous dire cela, mais si le comportement de votre fille alors que vous lui avez tjs tout donné, tout cédé (anniversaire, fête à la maison et vous a l'hôtel....) son comportement et telle une enfant pourrai-gâtée!!!! Je sais que vous allez ressentir peut être du mécontentement en lisant cela mais si elle vous renie sans meme vous donner d'explications alors que vous lui èn avez demandé, je confirme mes dires! C est comme quand un petit enfant capricieux qui boude et qui ne donne pas d'explication à sa maman de son "boudage" lorsqu'elle lui demande ce qu'il se passe!!!! Une mere au contraire si elle se montre indifférente aux bouderies de son enfant, tot ou tard L' enfant revient de lui-même vers sa mere car il se rend compte qu'elle ne lui prête pas attention, alors les rôles s'inversent, il se pose alors des questions du genre "tiens maman ne me demande pas pourquoi je boude? Quel est le Probleme?" Trouvant ça bizarre, l'enfant, automatiquement reviens de lui meme vers sa mere!!! C est pour ainsi dire presque mathématique. 

Portez moins d'importance à votre fille qui a été trop choyée-gatée je pense ( je suis mere je sais que C est dur à faire parfois) mais ça serai peut être un mal pour un bien.

cordialement.

nath- 19 mai 2017 à 16:30

Bonjour à vous toutes et tous qui m'ont répondu.

 

Pas facile de demander des explications quant on n'a pas d'adresse, elle ne veut pas nous la donner alors que nous savons qu'elle habite à côté de chez ses beaux parents et à 30 kms environ de chez nous,  puisque si j'envoie un mail, aussi gentil qu'il soit je l'agresse et elle ne répond pas, sachez que je prends tous vos conseils et que cela ne me vexera pas d'entendre des vérités que l'on a du mal à admettre. par contre ne pas envoyer de cadeaux, c'est une chose que je ne pourrai faire, ce serait priver mon petit-fils même si je ne le connais pas et non les parents.C'est mon avis, j'attends le mois de juillet pour lui écrire un mail, le dernier si elle ne répond pas pour lui demander qu'enfin après deux ans de silence, ils nous permettent de lui remettre en main propre, soit à notre domicile, soit dans un endroit neutre ce qui permettrait de voir le petit et de nous expliquer, ou même allez ensemble acheter le cadeau. Groseille, je vous assure que je ne vois vraiment pas ce qu'elle peut me reprocher, j'ai tout donné pour mon fils et elle et même je me suis rendue compte que plus pour elle que mon fils, j'essaie de compenser mais je sais que c'est impossible mais nous avons une super relation lui et nous. La seule chose qu'elle m'a reprochée dans un mail c'est que j'avais fais une dépression et qu'elle en avait souffert, ce que je peux comprendre, je lui ai expliqué que je ne l'avais pas désiré, mais je venais de perdre mon premier neveu que j'ai élevé et là ou il a disparu nous n'avons jamais eu le corps, ma maman avait un mois plus tard des problèmes cardiaques et trois semaines après mon mari un grave accident de travail, malgré tous j'avais essayé de continuer à travailler pour tenir mais hélas j'ai subi et aujourd'hui avec le recul je me dis que c'est normal un harcèlement moral d'une directrice et j'ai craqué, j'étais trop faible à l'époque, mais j'ai continué à m'occuper d'eux malgré les médicaments,, et c'est grace a elle justement que je me suis sevré, je l'ai toujours remercié de m'avoir aidé pour cela, donc oui je pense et suis sure qu'elle en a souffert mais je ne me rendais pas compte, par contre je suis restée  une maman très présente, et je me suis toujours soucié d'eux et l'ai accompagné dans toutes ses démarches, école, lycée, son départ impromptu pour rejoindre mon gendre, nous les avons aidés, je lui ai demandé en espérant qu'elle ne subisse jamais cela comment elle aurait réagit, pas de réponse, lors de mes opérations du dos (assez grave) elle n'est pas venue en train pour me voir, ne sait pas inquiéter lorsque je suis allée à la maternité pour ma triple fracture à savoir si j'avais souffert du trajet, oui vous avez raison je comprends que j'ai été trop fusionnelle, j'ai été élevé avec beaucoup d'amour et pour moi j'ai reproduis le schéma mais moi cela s'est bien passé, je sais qu'elle voit ses beaux parents qui avaient dit des choses sur nous, à savoir que j'aurai dis à mon gendre maintenant tu vas devoir te bouger alors que nous ne voulions pas manger chez eux car mon gendre courait partout, c'est sa mère qui nous a invité chez eux et nous n'avions jamais eu de problème avec eux, sincèrement je ne comprends pas. s'affirmer elle l'a fait, elle a un sacré caractère et quand elle dit non c'est non donc il avait toujours été convenu que lorsqu'elle aurait un enfant , hors de question que je joue la nounou, je l'aurai de temps en temps mais elle estimait qu'on les avait élevés et assez fait pour qu'on profite mon mari et moi, donc...... Je plains sincèrement toutes ces mamans et tous ces papas qui sont privés de leurs petits-enfants, c'est insupportable, par contre jamais je ne les mettrai au tribunal, ce serait une cassure définitive et cela je ne le veux pas car je reste dans l'espoir, à tort peut être mais .......Je vais malgré tout méditer même si il y a des jours ou je me dis c'est insurmontable, fort heureusement je peux vous parler,puisque ni mon fils ni mon mari ne veulent en parler, ce dont je vous remercie infiniment. Merci du fond du coeur à tous et toutes je donnerai des nouvelles en espérant qu'elles soient bonnes mais vous lire me fait du bien.

A très bientôt

Répondre
TIN6 51Messages postés samedi 2 juillet 2016Date d'inscription 19 juin 2017 Dernière intervention - 20 mai 2017 à 00:37
Bonsoir Nath, Peut-être juste le fait d'avoir refusé de manger chez eux au moment de l'accouchement, les a vexés, allez savoir. Surtout que ceux sont les parents de votre beau-fils qui vous invitez. Moi je ne vois pas autre chose. Ils ont du se monter la tête contre vous. Mais si c'est le cas leur réponse serait disproportionnée. J'ai 2 fils, et je vis quelque chose de similaire avec mon plus jeune. Je suis venue quelque fois en parler sur ce forum. Mon jeune fils a accepté de faire une thérapie familiale. Donc nous le voyons en moyenne une fois par mois. Il faisait comme votre fille, ne répondez à rien, SMS, e-mail, coups de fils. Ce serait trop long de tout raconter en détail, nous avançons et je connais plus ou moins les raisons pour lesquelles il agit ainsi. Franchement je n'y aurais jamais pensé. Je ne sais pas si cette thérapie marchera, car il ne fait pas trop d'efforts. Mais elle me permet de mieux comprendre. Mon mari fait comme le votre et votre fils, il ne veut pas parler de son fils, mais il vient avec moi à la thérapie. Par contre je peux en parler avec mon autre fils. Mon jeune fils vit en couple mais n'a pas d'enfants. Pour votre petit-fils, c'est vraiment un problème car votre fille ne vous répond pas. Je ne sais pas s'il y a un moyen légal pour connaitre son adresse. Peut-être allez à la mairie avec votre livret de famille, et dites que vous avez besoin d'avoir l'adresse de votre fille pour une raison importante, puisque vous connaissez la ville où elle habite. De cette façon vous pourrez lui envoyer une lettre recommandée en lui disant que vous aimeriez beaucoup la voir, qu'elle vous manque, que vous souffrez de son absence, et surtout que vous aimeriez connaitre votre petit-fils et pouvoir lui donner un cadeau. Vous verrez si elle vous répond. Maintenant vous gardez espoir que cela s'arrange et c'est bien, mais 2 ans cela fait long. Quand avez-vous vu votre fille pour la dernière fois ? Vous ne voulez pas aller voir le juge des affaires familiales pour voir votre petit-fils, c'est sûr il ne faut pas le faire d'emblée, il faut essayer d'arranger les choses à l'amiable. C'est pour cela qu'une lettre en recommandée est très utile. Expliquez bien tous vos ressentis, toute votre souffrance et tous vos désirs, surtout le désir immense de connaitre votre petit-fils. Et cet enfant a le droit de connaitre ses grands-parents. N'oubliez pas que peut-être lorsque cet enfant en grandissant demandera à connaitre ses grands-parents maternels, elle lui racontera que vous êtes morts. Le temps passe, et votre petit-fils grandit. Si votre fille ne veut pas obtempérer, faites quelque chose au niveau de la justice , pour le connaitre. La lettre doit être en recommandée et gardez-en un double avec l'accusé de la poste, ce sera utile devant un juge pour montrer votre bonne volonté d'arranger les choses. Si j'avais un petit-enfant, et que mon fils n'ait pas l'intelligence de nous laisser le connaitre, je bougerai. Je pense qu'il faut le faire le plus tôt possible, quand l'enfant est nourrisson. Mais j'espère que pour nous tout s'arrangera, on fait tout pour, même s'il ne montre pas de bonne volonté, il accepte de faire cette thérapie familiale ce qui est positif. Essayez de parler à votre fille de thérapie familiale, pour essayer de comprendre ce qui ne va pas entre vous. Courage et tenez-nous au courant.
Répondre
Nath- 27 mai 2017 à 17:38

Bonjour Tin6,

 

Merci de votre réponse, désolée de ne pas répondre plus tôt, je n'ai pas vraiment d'excuses même si j'essaie de m'occuper le plus possible pour ne pas sombrer, c'est surtout le soir que cela revient lorsque je vais me coucher et je passe souvent des nuits sans dormir. Non je n'ai pas pris d'avocat et ne le ferais pas, j'ai trop d'amour pour elle pour lui faire cela et j'espère qu'un jour elle le comprendra, si je le faisais la connaissant elle se braquerait d'avantage et ce serait fini, je garde toujours un espoir, je sais que demain je n'aurai pas un bonne fête maman de sa part et cela me fait mal, je l'aurai de mon fils mais il ne comprend pas que je sois aussi malheureuse que cela puisque lui est présent, bien que je lui ai expliqué que bien sur je suis heureuse de sa présence et qu'il ne peut remplacer sa soeur et vice-versa, malgré tout je garde vos conseils précieusement et lorsque cela ne va pas je relis vos posts, j'espère que la thérapie entamée avec votre fils et votre mari,vont aider au rapprochement et que tout redeviendra comme avant, ce serait une joie et un espoir pour moi de le lire,  moi il refuserait ainsi que ma fille, déjà elle ne me parle pas donc je ne vois pas comment je pourrais lui proposer . le fait que nous n'avions pas accepté de manger chez les enfants était que nous voulions respecter ceux qu'ils avaient demandé à savoir qu'ils voulaient se retrouver tous les trois dès la sortie de la maternité et nous estimions que ce n'était pas aux beaux parents de nous inviter sachant qu'ils n'étaient allés que deux fois chez eux en dix ans et mon gendre nous en parlait  et on voyait bien qu'il en souffrait, donc oui vous avez surement raison, peut-être avons nous vexé les beaux parents en refusant leur invitation, moi je ne me permettrais pas d'inviter d'emblée sans en avoir parlé avant avec les interessés d'inviter qu'elqu'un chez eux, eux si et plus je relis votre post et plus je me dis que c'est peut être cela qui les a vexés et qu'ils se sont vengés en faisant ces histoires que je trouve idiotes et qu'ils ne se sont pas rendus compte des conséquences que cela allaient engendrées. En attendant c'est nous qui souffrons, je sais que demain ils iront manger chez les enfants et verront leur petit-fils sans remords pour nous, j'ai du mal à les comprendre d'avoir fait cela car nous n'avions jamais eu de problèmes avec eux.

Je vous remercie du temps que vous nous accordez pour nous répondre .

 

J'attends avec impatience début juillet car je vais lui faire un mail pour lui proposer d'accepter après ces deux ans de nous permettre de remettre en mains propres à notre petit-fils son cadeau d'anniversaire et pour cela que l'on se rencontre comme ils voudront soit à la maison, soit en terrain neutre ou pourquoi pas aller l'acheter ensemble, d'ici là cela fait longtemps que je fais silence radio comme vous m'avez conseillé les unes et autres et j'espère beaucoup sur sa réponse, si c'est négatif je sais que j'aurai perdu la partie mais je lui montrerais que par leurs bétises notre petit-fils n'aurait pas un cadeau de notre part, je m'arrangerai avec le magasin pour qu'elle aille le récupérer.

 

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant, car vous seules me permettaient d'apaiser   cette douleur et me redonnaient espoir.

Répondre
TIN6 51Messages postés samedi 2 juillet 2016Date d'inscription 19 juin 2017 Dernière intervention - 30 mai 2017 à 09:22
Bonjour Nath, Un enfant ne remplace pas l'autre, votre fils est là, et c'est super, et heureusement, mais il ne peut pas remplacer sa soeur. Votre e-mail pour le mois de juillet est très bien. Dites-lui surtout combien vous l'aimez, combien elle vous manque, combien vous souffrez de ne pas la voir, et surtout combien vous aimeriez voir, embrasser votre petit-fils. Montrez-lui, faites-lui part de votre souffrance. Pour la psychothérapie familiale, c'est vrai qu'on ne va pas y penser d'emblée, c'est un membre de ma famille qui m'a conseillée d'en faire une, et mon fils a accepté. Sans la faire, je n'aurai pas pu m'imaginer la raison de son comportement. Vous pensez pouvoir régler le problème, sans crever l'abcès, je n'en suis pas sûre maintenant. Vous voulez un endroit neutre, cela ne suffira pas, car il faut un médiateur pour remettre les choses à plat. C'est là que la psy joue son rôle de révélateur du ou des problèmes, réels ou pas, et elle joue le rôle du médiateur. C'est un peu comme dans les conflits entre conjoints, le médiateur est essentiel. Vous serez peut-être surprise du fait que votre fille acceptera la psychothérapie, comme cela a été mon cas. Si elle accepte votre invitation, tant mieux, et surtout si le problème est réglé comme cela, très bien. Moi j'ai des doutes. Si elle refuse, proposez-la lui, vous verrez bien. C'est vrai que les gens ont le sentiment d'être fous que de faire cela. C'est entièrement faux, c'est une preuve d'intelligence plutôt, d'ouverture d'esprit. Si elle refuse tout, et fait la morte, c'est vous qui devez vous faire aider, pour pouvoir en parler avec quelqu'un. Faites une psychothérapie de votre côté à ce moment là, cela vous aidera. Courage, et tenez-nous au courant.
Répondre
nath- 24 juin 2017 à 08:40

Bonjour TIN6

 

Effectivement un enfant ne remplace pas l'autre, j'espère qu'il a compris mais des reflexions du genre, tu vois moi je pense à toi, je ne te laisse pas reviennent de temps en temps, je lui réponds que c'est très gentil sans parler de sa soeur car je sais ou il veut en venir, il lui en veut beaucoup et je le comprends. Ca y est j'ai envoyé le mail avant hier, le temps de commander et prendre mes dispositions si elle refuse, pas de réponse pour le moment mais je préfère, c'est qu'ils réfléchissent car j'ai bien noté que je souhaitais que la décision soit prise à deux et pas qu'elle pour éviter des réflexions au cas ou de mon gendre en pensant qu'on ne tient pas compte de lui.

 

Je vous tiendrai au courant dès que j'ai une réponse que j'espère favorable, on verra bien et si cela ne l'est pas et bien là je referai un dernier courrier ou je lui dirai bien des choses sans être agressive bien sur car je l'adore malgré le mal qu'elle nous fait mais je lui rappelerai certaines parties de sa vie avec en copie tous les petits mots qu'elle nous a fait . J'espère parce qu'elle nous a envoyé des photos juste avant la fête des pères sans qu'on ne se soit manifesté.

 

Encore merci de votre soutien.

 

Nathalie

Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !