Signaler

Fausse couche : ces mots qui font encore plus souffrir

Posez votre question LaurieMomo 1Messages postés mercredi 5 avril 2017Date d'inscription 5 avril 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 6 avril 2017 à 19:09 par xplom

Bonjour,

 

Je m'appelle Laurie. J'ai 27 ans et viens de vivre ma deuxième fausse couche précoce. Outre la douleur physique qui peut accompagner la fausse couche, c'est de la douleur morale et psychologique que j'aimerais parler.

Cette sensation d'être seule, malgré l'accompagnement de mon mari et de ma famille, ce sentiment qu'il nous manque quelque chose, lorsque l'on se sent vide, inutile, honteuse de ne pas réussir ces grossesses.

Quand on a peine à se regarder nue dans le miroir, de voir ce ventre qui ne porte plus rien, de nous en vouloir, d'en vouloir à ce corps qui nous a fait défaut. Et parlons de ces mots, de ces phrases toutes faites : Vous êtes jeunes, c'est mieux que ce soit maintenant, tu recommenceras, ce n'était "qu'un" embryon, au moins tu ne l'as pas vu.

Des phrases qui me font mal, qui en plus d'être moralisatrice me font culpabiliser,  j'ai l'impression que ma douleur n'est pas légitime, qu'elle n'est pas reconnue.

Des phrases auxquelles je réponds "oui, c'est vrai" alors que dans ma tête et dans mon coeur, j'ai envie de crier, j'ai envie de répondre que "oui, nous sommes jeunes, mais nous avons mal quand même. Oui c'est mieux maintenant que dans six mois, mais ça n'enlève pas ma douleur. Oui, je recommencerai, mais ce ne sera pas ce bébé et que NON CE N ÉTAIT PAS QU'UN EMBRYON, C ÉTAIT MON BÉBÉ !

Je souffre, je souffre parce que notre société ne reconnaît pas cette douleur, je souffre car ce bébé ne sera jamais reconnu sauf dans ma tête et celle de mon mari. Je souffre que cette épreuve soit encore trop tabou, qu'elle dérange.

Beaucoup de mots et de pleurs que j'avais besoin de déverser, de rédiger.

 

Merci aux forums de pouvoir nous le permettre.

Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins

bonjour

oui c'est dur , ma cherie en a fait 2 avant de donner naissance a nos 3 filles

parole du gynéco :

"quand on lance une fusée pour mettre un satellite sur orbite, y'a toujours un risque d'échec en cours de vol"

et ma petite derniére fête ses 18 ans demain

là ou je suis pas ok(avec le recule) c'est que ce n'est qu'un amas de cellule  et un rêve perdu

donc restez zen et patientez


--
ce qui semble évident pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres

 

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins

Je suis désolée pour toi.

J'ai 4 enfants, j'ai fait une fausse couche précoce.

Si c'est "facile" de se dire que ce n'est rien avec le recul, le temps... je sais aussi comme c'est dur à vivre sur le moment.

 

Pourquoi se retenir devant les professionnels ?

Ne te gêne pas pour dire ce que tu penses ! On peut rester poli et respectueux  (eux ne le sont pas en disant ça...).

Ne rien dire ou acquiescer contribue à se sentir mal (et aussi à ce qu'ils continuent avec ces petites phrases qui n'aident pas, bien au contraire.).

"Je n'en suis pas encore à cette étape."

"Merci de me laisser le temps de digérer."

Par exemple.

Ils voient ça tous les jours et oublient que pour la patiente ce n'est pas banal, c'est sa vie et c'est une souffrance.

 

Je te souhaite de vite tomber enceinte et d'avoir la joie de rencontrer votre bébé.

Khetla- 6 avril 2017 à 14:22

Bonjour Laurie 

Ton message m a touché et j'espère que ma réponse tapportera un peu de reconfort.

Je suis maman dun petit garcon dun an et avant de l avoir, jai connu une fausse couche. Jai par ailleurs eu beaucoup de chance que ma grossesse ait fonctionne des la 2eme tentative au vu de mes risques

Il est tout a fait legitime de pleurer ce bebe qui nest pas ne meme si ta fausse couche etait precoce. le psychologue qui ma accompagnee expliquait que cetait du au deuil de ton projet de parentalite. et cet enfant tu las aime pendant quelques semaines.

Si je peux te donner un conseil,jai eu des seances d acupuncture pour relacher tout mon chagrin et ai ete enceinte dans le mois suivant. Nhesites pas a te faire accompagnee par un  psychologue, c'est important de laisser sortir toute sa colère et tout son chagrin.

Si tu as besoin de parler, nhesites pas...

Khetla

Répondre
xplom 20073Messages postés mardi 17 septembre 2013Date d'inscription 22 mai 2017 Dernière intervention - 6 avril 2017 à 19:09

ça je confirme , les toubibs y vont pas avec des pincettes pour annoncer la nouvelle, je crois même qu'ils ont séché les cours de psychologie feminine (et pour le papa aussi)

25 ans aprés je lui en veux encore de son brut de coffrage pour la façon d'annoncer les infos ...

evidement ma cherie a changer de gyneco, pas pour avoir bébé 1 mais pour le suivi 

ma chérie c'est pas une carte vitale et une mutuelle...pour aller jouer au golf

 

Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !