Signaler

Ma belle fille confie ma petite fille uniquement à ses parents. [Résolu]

Posez votre question Louisedecorot 15Messages postés vendredi 10 mars 2017Date d'inscription 16 mars 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 avril 2017 à 10:53 par zouzouelianeus2

Ma petite fille a deux ans et demi est l'unique enfant de mon fils. Sa maman, sa compagne, ne me l'a jamais confiée. Je vois ma petite fille uniquement chez eux, tous les deux mois (j'habite à 20 mn).
Les deux parents ont toutes sortes de motifs pour ne pas la laisser chez moi. Et mon fils me rend visite  seul rarement... Le principal motif est que ma petite fille a eu peur de mes deux chiennes (qui adorent les enfants, elles sont habituées). Elle est intimidée par mes chats : elle n'est venue que trois fois chez moi en deux ans et demi avec ses parents qui l'ont gardée sur leurs genoux, une heure ou deux, temps de la visite. La mère a peur des chiens.
Ma maison ne conviendrait pas (?) mais je ne sais pas pourquoi ! Ma belle-fille a dit qu'elle viendrait voir un jour s'il y a des changements satisfaisants. Mais ma petite-fille va régulièrement, depuis bébé, en séjour chez ses grands parents maternels (week-end, dix jours, etc) qui habitent à deux heures de chez eux. Elle les voit très souvent. Je ne l'avais pas vue depuis Noël, et invitée à lui rendre visite le 20 février, la crise: elle a peur de moi, refuse de me regarder, se sauve, éclate en sanglots quand sa mère me laisse 10 mn avec elle. Encore pire que précédemment. Visite suivante, elle s'amuse avec moi, mais refuse de m'embrasser pour bonjour et au revoir. Elle est mal à l'aise, se cache, m'observe bizarrement. Je suis une étrangère.
Ma belle fille qui souhaite à présent que cette relation se normalise, planifie les rencontres, tous les deux mois, six semaines, et les conditions sont chez elle, sous son contrôle. J'ai le sentiment d'être une grand-mère non fiable, genre malade mentale peut être, qui rencontre sa petite-fille sous surveillance et sous l'autorité de la maman. Je suis bien plus cadrée que la nounou. Dans ces conditions, ma petite fille ne semble pas à l'aise, et moi non plus : c'est un "forcing", une pression de sa mère à manisfester de l'affection pour sa mamie, et moi, je me sens humiliée.
Je ne veux pas de ces méthodes. J'ai signifié à mon fils qu'il y avait une grande injustice de partage entre ses parents à elle et moi, une forme d'ostracisme à mon égard. Je lui ai dit que cette méthode de me faire jouer à la baby-sitter sous contrôle est artificielle (c'est la mère qui dirige le choix des activités) et ne donne pas d'autre résultat que du malaise (ma petite fille a vomi le soir même), même si je fais beaucoup rire ma petite fille le temps du jeu.
Je soupçonne aussi que ma petite-fille entend parfois des propos à mon sujet parce que la scène de sa visite de l'été dernier et mes animaux est étrangement détaillée dans son esprit sous un aspect négatif et rejet ! c'est le récit de sa mère et non son souvenir. D'un côté, elle a entendu les motifs que sa mère oppose à me la confier, discussion entre les parents et sa mère la gronde quand elle n'a pas le comportement normal d'une petite-fille avec sa mamie ! Quelle m.......

Je leur ai dit que la prochaine fois que je verrai ma petite fille, ce sera chez moi, à eux de décider quand. Je me sens blessée, j'ai une  autre petite fille (fille de ma fille) qui va avoir sept ans, qui m'adore, me saute au cou de joie quand elle me voit, et est toujours pressée qu'arrivent les vacances pour être avec moi : nous avons un amour fort de petite fille et de grand-mère.
Parler à mon fils ne sert à rien, il se soumet à chaque décision de sa compagne qui organise toute leur vie et gère l'agenda. Il prend son parti sans intervenir en ma faveur.
Je sais que l'on a coutume de recommander aux grands parents de la patience, de prendre sur eux et de rester à leur place. Mais là, le problème est que je n'ai pas ma place !
Voilà, ma décision est prise. Il est possible que j'attende longtemps avant de revoir cet enfant. Mais je veux une relation saine avec ma petite-fille,  relation où elle se sentira bien, où j'ai la place d'une grand-mère et pas d'une personne douteuse à qui on ne confie pas un enfant.

Qu'en pensez-vous ? Donnez-moi un témoignage, un avis.

Afficher la suite 
Utile
+3
plus moins

Bonsoir,

 

Ce que vous décrivez est une situation très fréquente. 

Il est bien possible que la petite ait été bousculée par l'un des chiens, qu'elle ait pris peur. Si l'enfant n'est pas remis rapidement au contact de l'animal, je crains que la petite garde un traumatisme. Il sera aggravé par ce que lui raconte sa maman. L'enfant est une éponge. Sa maman pouvait la rassurer et aller jouer avec elle, chez vous.

La maman aurait-elle souffert d'une situation analogue? Votre fils pourrait y répondre.

Au fond, si la plus grande (6,5 ans) pouvait venir chez vous en même temps que la petite, cela passerait peut-être mieux auprès des parents...

Les parents de la grande, rencontrent-ils les parents de la petite?

Vous avez le droit de vous exprimer auprès de votre fils en parlant de la tristesse de cette situation, de son impact sur vous.

Ne critiquez jamais les parents. Parlez uniquement de ce que vous ressentez. 

 

Louisedecorot 15Messages postés vendredi 10 mars 2017Date d'inscription 16 mars 2017 Dernière intervention - 11 mars 2017 à 08:50

Merci de votre réponse.

Ce qui est important et vous le soulignez à juste titre, c'est de ne pas critiquer les parents. Par contre je me suis permis de dire qu'il était injuste que ma petite-fille soit hébergée très souvent par les parents de ma belle-fille. Et moi, j'ai un droit de visite tous les deux mois, chez eux. Une injustice, une discrimination. Et ma petite fille est distante avec moi.

Vous faites bien de poser la question, les parents de la grande et de la petite se rencontrent-ils ? Et bien non, ma belle-fille n'apprécie pas ma fille, elle a reproché à mon fils d'avoir prêté de l'argent à ma fille quand celle-ci s'est trouvé en difficulté. Elle reproche à ma fille de ne pas venir leur rendre visite. Mais elle a été ravie de pouvoir annuler une invitation de ma fille, parce que la petite était malade. Il semblerait qu'elle veut mon fils pour elle toute seule et le contrôler et que les sentiments qu'il a pour sa mère et sa fille la gênent. D'où ses critiques et ses reproches.

Quand à recevoir mes deux petites filles en même temps chez moi, c'est non. Je suis invitée en visite accompagnée de la grande, chez eux !

Je suis contrôlée et surveillée !

Merci encore une fois de  votre réponse ! j'ai besoin de ne pas me sentir seule dans cette situation difficile et d'avoir des conseils et des avis.


 

Répondre
Anna- 16 mars 2017 à 14:52

Bonjour,

Je me permets de vous répondre même si je suis une belle fille, et que j'ai des réactions assez similaires à celles de votre belle fille. Jespere sincèrement ne pas vous froisser avec mon petit témoignage.  Si vous en êtes arrivée à écrire ce texte c'est que vous en souffrez et que je l'espère, vous navez pas le même comportement que ma belle mère. ..

Quand on confie ses enfants à qui que ce soit, même aux grands parents, nous avons besoin d'être sûre que ces derniers y soient bien, et évidemment en sécurité.  Aujourd'hui j'en suis arrivée à accepter de voir ma belle mère uniquement parce que je n'ai pas le choix, c'est la mère de mon mari et oui, la grand mère de mes enfants.  Mais je vous assure qu'avant chaque rencontre, c'est terrible. J'ai peur. Je me sens mal, je n'en dors plus. Pourquoi? Parce que cela fait 20 ans qu'elle est méchante, qu'elle me fait subir des choses qu'une belle fille n'a pas à accepter. Du coup, il est vrai, je l'avoue, que je ne lui laisse plus mes enfants. A chaque fois que je l'ai fait (pour faire plaisir à mon mari car les enfants n'étaient absolument pas demandeurs et non à cause de moi...) il sest passé qqch. Quand elle les avait je n'avais pas le droit de téléphoner pu d'avoir de contact avec eux.  Donc si j'appelais pas de réponse.  Je ne vous dis pas ds quel état j'étais.  Ensuite j'ai appris lorsqu'ils ont grandi qu'elle les laissait seuls à la maison, 1h parfois + alors qu'ils n'avaient que 4 et 7 ans... sans compter toutes les fois où elle nous a fait ses crises de nerf lorsque noys n'étions pas d'accord avec elle ou que nous ne pouvions pas venir qd elle le voulait. 

je n'interviens pas pour vous raconter ma vie. Seulement pour vous dire que ma belle mère aussi pourrait à présent écrire ce texte. Mais il faut avant de juger, connaître tout ce qui a pu se passer avant. J'ai du mal à croire qu'une belle fille ait ce comportement si tout s'est toujours bien passé entre vous. Pardonnez moi si je vous froisse, ce n'est absolument pas mon intention.  Si vous lui avez fait du mal, dans ce cas je comprends sa réaction pour l'avoir subi moi même et le subit encore à présent.  Parfois les belles mères ne se rendent pas compte, enfin c'est ce que je me dis. J'aurais tellement voulu avoir une relation saine avec elle.  Mais maintenant le point de non retour est atteint. Je la déteste. Je suis navrée de vous choquer si cet le cas. Mais je pense qu'au bout d'un moment on paie toutu simplement pour le mal qu'on a fait... 

 

Répondre
Louisede Corot- 18 mars 2017 à 13:50

Bonjour, Anna,
J'AIMERAIS SAVOIR ! Moi aussi, je ne comprends pas ce qui se passe, alors que tout va bien entre elle et moi ! Nous avons des relations amicales harmonieuses. Elle m'accueille avec un grand sourire et nous papotons autour d'un thé. Nous avons des sujets d'intérêts communs. Aucun problème !

Est-elle très anxieuse au sujet de sa fille ?

Voilà ce qui lui fait PEUT ETRE peur chez moi : mon père est décédé en 2014 et il y a eu de gros problèmes à la suite de ce décès. Ma mère et mes frères se sont paratgé l'argent de l'héritage avant le décès de mon père et ainsi m'ont spoliée et là, vraiment, ils ont été très méchants avec moi. Ils ont dit beaucoup de mal sur moi pour me discréditer et me faire passer pour "folle" qui racontait des mensonges au sujet de la spoliation.
J'ai renoncé à les poursuivre en justice par égard pour ma mère qui aurait été impliquée. Mais le choc a été violent, perdre mon père que j'adorais et découvrir la spoliation, c'est à dire une rupture inévitable. J'ai fait une dépression nerveuse qui heureusement n'a duré que six mois.

Est-ce que c'est ça ? Je ne sais pas !

Je suis absolument désolée pour vous. Ma première belle-mère  (elle est décédée et mon premier mari aussi) était méchante. Elle allait jusqu'à me dire que j'avais épousée son fils pour son argent. Je laissais le soin à mon mari de gérer la relation des enfants avec elle. Je faisais confiance à mon mari, il connaissait sa mère et savait ce qu'il devait faire.

Je ne connais pas votre histoire en détail. Quand je garde mon autre petite-fille en vacances (7 et demi maintenant), ses parents lui téléphonent une fois tous les deux jours. La petite s'amuse et se sent bien avec moi, elle n'a pas envie de leur téléphoner ! Ils ont confiance en moi, je ne laisserais jamais la petite courir le moindre risque ! Le partage de temps de vacances chez les grands parents paternels et maternels est égal et juste.

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+4
plus moins

bonjour

le motif des animaux est peut -étre donné pour ne pas vous heurter avec la vrai raison qui est autre......(vecu perso)


--
apprendre c'est écouter ceux  qui savent et ignorer ceux qui croient savoir 

 

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
LouisedeCorot- 31 mars 2017 à 14:38

 Bonjour, TIN6,

J'ai envie de citer : "Quand on veut noyer son chien, on dit qu'ii a la rage".

Face à une personne de mauvaise foi - et c'est le cas de ma belle fille qui avance et avancera des motifs infondés  - il est vain de discuter.
Si je l'acculais à revenir sur sa position - si c'était possible, ce dont je doute - la situation serait PIRE.
Elle pourra m'accuser de paranoïa, enfin j'entends déjà tous les arguments que cette personne pourra fabriquer. Même retourner la situation en se présentant comme la victime d'une belle-mère insupportable (consultez les plaintes des belles  filles sur cette page et sur d'autres forums).

C'est très déstabilisant d'être "jugée" de Mamie non fiable, à la limite de l'incompétence ! Sur le coup, c'est douloureux ! puisque mon fils y est associé.
Tout ce que je pourrais tenter pour me justifier, pour inverser la tendance à ce stade serait un signe de faiblesse face à une personne dont le caractère est de dominer.

Voici un conseil que m'ont donné plusieurs de mes proches : l'éviter. En tout cas, éviter d'être seule avec elle (elle se tient mieux en présence de mon fils !).
Et prendre mes distances.

Enfin, ce que je pense et que ce que m'ont confirmé mes proches : le remède,
C'EST L'HUMOUR ! par petites touches, avec le sourire, en légèreté.
Je ne suis pas capable d'humour actuellement… mais ça va me revenir.

LE RIRE est le grand remède à presque tout ! depuis que ma grande petite fille (celle de ma fille) est née… depuis bébé, nous n'avons cessé de rire, à tous ses âges. Huit ans maintenant. Avant de dormir, on se glisse toutes les deux sous la couette, pour notre séance de rire.  Nous rions tellement, parfois jusqu'aux larmes, que mon compagnon ou mon frère viennent frapper à la porte pour nous dire de rire plus discrètement (avec eux-même envie de rire). (Je fais beaucoup rire la petite de mon fils, chaque fois que j'ai l'occasion d'être avec elle.)
Ce passage dramatique dont j'ai parlé ici, ça va changer croyez-moi.  Pour l'instant, je prends mes distances…
Mais dans quelques temps, je reviendrais vous voir, chères internantes dont le soutien que vous m'avez apporté m'a été tellement précieux ! pour de bonne nouvelles !
JOIE.
Merci, vraiment, du fond du cœur de votre soutien.

Répondre
agate31 LouisedeCorot - 3 avril 2017 à 10:49

Bonjour,

Louise excusez moi d'avoir fait un parallèle entre vous et ma belle mère.

J'aurais des choses à dire si je voulais l'accabler, mais ceci est votre post, attendant soutien et solutions.

Je voulais juste dire que parfois on ne se rend pas compte que l'on blesse les gens (excusez moi) et qu'on ne peut jamais faire confiance au couple enfant/animal, 40secondes suffisent, mais vous le savez.

Je pense que votre belle fille ressent votre mépris pour ses peurs et que lui montrer que bien sûr vous connaissez les risques et justement parez à ceux-ci améliorerait les choses.

Je vais m'effacer car à priori je ne vous apporte pas d'aide, mais vous m'en avez apportée.

Ma belle mère était correctement assise sur une chaise et voulait jouer à faire sauter la petite mais celle-ci ne tenait pas encore sa tete (ma belle mere se refuse à tenir la tête des bébés malgré la demande d'une de ses amies choquée de la voir faire avec mon ainée) avec le poids de la tete la petite a basculé.

Vous avez raison, j'ai été imprudente je n'aurais jamais dû laisser cette femme toucher mes enfants.

Votre belle fille a de la chance, montrez le lui, montrez lui votre compréhension, votre vigilance, votre tristesse, votre amour,...

Anna moi aussi je dors mal avant chaque entrevue avec ma belle mère, mais je me suis rendue qu'il n'y avait que moi qui me l'imposait.

Mon mari l'appelle de temps en temps, mais ils se disputent après 1h passée ensemble, il préfère jouer à l'ordinateur ou sortir voir des copains qu'écouter ses médisances sur ses amies et voisinnes, histoires que je suis la seule à écouter patiemment, (je pourrais le répéter aux personnes concernées mais certaines font téléphoner ma nièce à sa mère en cachette lors des séjours de ma nièce chez ma belle mère, je ne voudrais pas mettre ça en péril).

Mes enfants adorent mes parents, leur grand père paternel et une ancienne voisine âgée avec qui nous avons gardé contact, ils pourraient aussi voir la compagne de leur grand père qui est toujours attentionnée pour eux et souffre de la situation (entrevue interdite jusque là par ma belle mère).

Ma belle mère ne doit pas se rendre compte des efforts que je fais pour elle (week end entier ou je fais ménage et repas pour elle, sa fille et son conjoint pendant qu'ils jouent avec les petits) me critique beaucoup en face et plus encore dans mon dos (j'ai des retours par des tierces erpsonnes).

Je vais donc arrêter de faire des efforts, le mieux est que je n'ai rien à faire! Je n'ai rien à craindre de la justice et je vais faire 3 heureux et 4 indifférents, je suis libre!

Merci à vous!

Anna, grosses pensées à toi.

Bonne continuation dans vos vies à tous, je vous souhaite bonheur et sérénité.

Agate

 

 

Pour moi

Répondre
LouisedeCorot- 3 avril 2017 à 13:00

Bonjour Agate31,
Est-ce que vous écrivez ici avec plusieurs pseudos ?
Soyez-en sûre, vous m'apportez de l'aide, vous lire et vous répondre me permet de voir un peu plus clair dans ma propre situation !!!
Dans ce message du 3 avril, je constate que votre belle mère abuse ! Je regrette de vous avoir dit que vous aviez une certaine responsabilité en ce qui consente l'accident du bébé. Elle est complètement folle de faire sauter un bébé sur ses genoux.
Vous en avez une toute fait indirecte : vous manquez d'assurance et de fermeté vis à vis de cette femme ! et elle vous pourrit la vie. Vous êtes beaucoup trop gentille à vos dépends. A ce que je lis, vous êtes la seule à vous la supporter… et vous lui faites la cuisine et le ménage ? Vous supportez ses médisances, sans l'envoyer promener ? Oui, il faut mettre un terme à tout ça. On vous dirait prise dans un panier de crabes.  C'est un tyran !
Votre belle-mère n'a aucun droit de vous interdire d'aller voir la compagne du grand-père. Relevez la tête. Je comprends mieux maintenant comment cette situation peut vous faire souffrir. J'ai eu une belle-mère infecte, la mère de mon mari aujourd'hui décédé, elle est décédée aussi. J'étais jeune et je me fichais de ce qu'elle racontait parce que par ailleurs, j'avais un bon entourage et des occupations qui me donnaient la pêche.
Mais vous, il me semble que vous êtes bien seule. Votre mari se désiste. Vous ne pouvez pas compter sur le reste de la famille pour vous comprendre. Alors, prenez du temps pour vous, avec vos enfants, pour vous faire plaisir, et laissez tomber le ménage et les heures à l'écouter radoter.
En ce qui concerne mes animaux, je suis sûre de moi. Je n'en ai jamais eu peur et je connais bien leur comportement. Les enfants sont en sécurité chez moi. Je ne dirai pas la même chose des chevaux, dont je crains les réactions parce que je ne les comprends pas ! Donc, si une personne  a peur des chats et des chiens… bien sûr,  je devrais en tenir compte.
Ma belle fille, en fait, a un comportement anxieux, d'hyper-contrôle de l'enfant, d'angoisse probablement. Elle se fait des films à mon sujet, et me considère comme n'étant pas fiable. Et bien, je n'ai vraiment plus envie de supporter ce comportement. Je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus que ce que j'ai fait jusqu'à présent pour lui donner des garanties et là, j'en ai assez. Je ne peux pas lutter contre ses préjugés qui sont blessants, n'est-ce pas ?  
L'enfant est le centre absolu de sa vie et  elle veut maîtriser et organiser sa vie dans les moindres détails Il faudra bien qu'elle évolue et se rende compte que cette enfant va progressivement exister de façon autonome et rencontrer d'autres adultes qu'elle, qu'elle ne pourra pas contrôler : à l'école à la rentrée de septembre, pour commencer. Donc, je vais laisser passer du temps.
Merci chère Agate de vos messages. Donnez-moi des nouvelles. Courage, vous pouvez améliorer votre vie.

!

 

 

Répondre
Viviane920 27Messages postés jeudi 19 novembre 2015Date d'inscription 4 mai 2017 Dernière intervention r juge - 30 mars 2017 à 19:12

Bonjour,

Si vous avez laissé le chat seul avec vos enfants, vous ne pouvez que vous en prendre à vous même ; c'est exactement le défaut de surveillance que vous imputez à Louise. Un chat, surtout âgé, ne griffe pas un enfant si on l'a laissé en paix. 

Personnellement j'ai peur des chiens ; quand nous allions chez des amis avec un chien, j'ai toujours pris sur moi pour essayer que mes enfants n'aient pas la même crainte.

Maintenant que je suis belle mère, je fait de mon mieux pour faire cohabiter nos nos deux chats avec ma belle-fille qui est allergique. La chambre est sanctuarisée (pas de chats, jamais). Pour la petite fille toute fraîche, jamais seule avec les chats et autant que possible, les matous dans le jardin. On transige quoi.  

Je suis complètement d'accord avec Louise : un enfant surprotégé va devenir un adulte anxieux et craintif. 

Répondre
Anna agate31 - 28 mars 2017 à 15:47

C'est incroyable, j'en ai la tête qui tourne, nous vivons exactement la même chose avec nos belles mères. ..

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins

Vous m'avez l'air d'avoir un raisonnement très sain. Je pense que vous avez raison de dire à votre fils que vous trouvez cette attitude blessante. Même si vous avez des méthodes éducatives différente des leurs, les enfants s'adaptent très bien et c'est pour eux une source d'enrichissement de découvrir différents modes de fonctionnement. Il est un peu étonnant que votre fils qui a du avoir une éducation un peu bohême se satisfasse d'un fonctionnement très rigide, mais c'est le mystère des couples. Il faut respecter votre belle-fille, ce que vous faites, mais je suis de celles qui pense que le lien se créée mieux entre grands-parents et petits enfants hors la présence des parents. Si votre belle-fille est en plus jalouse de sa belle-soeur, ou du lien de son mari avec sa soeur, c'est bien compliqué. Qu'en pense l'éventuel grand père ? En tout cas bonne chance à vous. 

Louisede Corot- 18 mars 2017 à 14:34

Viviane920
Je suis une mamie seule. Le père de mes enfants est décédé.

Ce serait plus facile certainement si leur père était là.

Oui, mon fils a choisi une compagne qui, il le pense, va lui garantir une existence "normale". Elle organise tout, décide de tout, elle est une parfaite maîtresse de maison : aucune "prise de tête". Il se sent chouchouté. C'est en réaction aux difficultés que nous avons rencontrées, il a perdu son père, jeune et ma vie avec les deux enfants n'a pas été facile du tout.

C'est son choix. Il veut mieux faire que sa sœur en éducation, sa fille sera "parfaite". En attendant, mon autre petite fille est en pleine santé, solide et dynamique et n'a pas peur d'affronter des situations difficiles. La surprotection d'un enfant, avec surinvestissement et exigeances ne va pas sans conséquences : sa petite à bientôt trois ans ne sort pas de son lit toute seule, elle le peut facilement mais a peur. Elle est timide avec les gens jusqu'à éclater en sanglots.

Comme quoi "normalité" et "enfant parfait"...

Répondre
LouisedeCorot- 1 avril 2017 à 14:28

AUX BELLES FILLES :

Vous avez été quelques belles filles ici à vous plaindre de vos belles mères à qui vous ne confiez pas vos enfants. Non seulement elle ne voient pas ou rarement leurs petits enfants mais leur fils s'éloigne d'elles.

Peu vous importe qu'elles souffrent, vous avez trouvé toutes sortes de motifs :

- Sont-ils des motifs sérieux recevables devant un JAF - juge aux affaires familiales -. Réels et sérieux (alcoolisme, drogue, violence et maltraitance sur les enfants)
- ou d'autres qui traduisent l'antipathie qu'elles vous inspirent et votre difficulté à supporter une personne âgée, certaines que vous êtes à être la seule adulte à savoir ce qui est  bon pour vos enfants.

Vous ne pensez pas que vous donnez l'EXEMPLE à vos enfants qu'il est permis de rompre la relation avec une des grand-mères ?

Et quand vous serez grand-mère à votre tour, si chez l'un de vos enfants, sous l'influence de son conjoint ou de sa conjointe, le couple donne la préférence à la famille de ce conjoint ou conjointe en vous laissant de côté… en vous délaissant, vous serez dans la situation des belles mères que vous accablez aujourd'hui.

Comme vous avez donné l'EXEMPLE que c'est légitime, justifié, NORMAL, vos enfants feront de même avec encore plus de facilité que vous, sans aucun scrupule, dans le déni de la douleur qu'ils provoquent : "Avec mamie chose, c'était bien comme ça, alors !".
Vous allez récolter les fruits de ce que vous avez semé.

Ne dites pas que ça n'arrivera jamais avec vos enfants. Nous, les mamies qui avons élevé nos enfants dans l'esprit de famille, avec le principe que les mamies recevront les petits à temps égal… ça nous est arrivé ! Et cela nous paraissait IMPOSSIBLE.

Alors, d'autant plus à vous, qui leur avez montré que discriminer une mamie, c'est tout à fait JUSTIFIE !

Le mal que vous avez fait, il y a de fortes probabilités qu'on vous le fasse un jour.

Répondre
zouzouelianeus2 15Messages postés lundi 27 mars 2017Date d'inscription 12 avril 2017 Dernière intervention - 4 avril 2017 à 10:53

bravo  je suis tout a fait d'accord avec vous

Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !