Je vais faire des séances d'hypnose, qui a déjà tenté l'expérience ? [Résolu]

Utilisateur anonyme - 4 oct. 2010 à 13:33 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 6 oct. 2010 à 23:23
Ce sera avec un psychothérapeute.
Afficher la suite 

8 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 4 oct. 2010 à 17:33
0
Utile
L'hypnose est une technique très efficace mais c'est souvent pour l'effet inverse, à savoir que l'on est à la recherche d'indications (en cas d'amnésie, par exemple) ou de souvenirs (régressions pour évacuer traumatismes, etc). Dans votre cas, vous avez recours à l'hypnothérapie pour oublier - c'est peut être délicat de répondre sur un forum mais oublier quoi ?
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 4 oct. 2010 à 19:14
0
Utile
oublier une vie conjugale de femme trompée qui a fini par demander le divorce pour retrouver sa liberté à 58 ans
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 5 oct. 2010 à 01:24
+1
Utile
je viens juste de lire ce que vous souhaitez oublier...à priori, je doute fort que l'hypnose vous soit d'un grand secours...en revanche, consulter un Psy vous serait beaucoup plus utile car, on oublie pas...on oublie jamais...on apprend à vivre avec notre fardeau, ça prend du temps et surtout : il faut verser des litres de larmes pour évacuer les douleurs accumulées, par la parole...c'est dans ces moments que l'on reconnait nos vrais amis, ceux avec lesquels on partage tout...je vous souhaite bon courage !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 5 oct. 2010 à 23:15
0
Utile
Bonjour, je ne pense pas qu'il soit possible d'oublier une souffrance mais l'exprimer auprès de proches, de spécialistes (psychologues) est à mon avis un pas vers une certaine forme d'apaisement . S'exprimer sur ce site ! ...vous avez déjà fait beaucoup ... Je vous souhaite bon courage ...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 5 oct. 2010 à 23:22
0
Utile
Bonjour, je ne pense pas qu'il soit possible d'oublier une souffrance mais l'exprimer auprès de proches, de spécialistes (psychologues) est à mon avis un pas vers une certaine forme d'apaisement . S'exprimer sur ce site ! ...vous avez déjà fait beaucoup ... Je vous souhaite bon courage ...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 6 oct. 2010 à 09:49
0
Utile
Comment ne pas savoir ce que l'on sait...? C'est la quadrature du cercle dont l'hypnose a peut de chance de nous faire sortir...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 6 oct. 2010 à 20:35
0
Utile
vous avez en parlé, c'est super, c'est déjà un premier pas vers la guérison et là croyez-moi vous êtes sur le chemin de la libération. Il ne sert à rien de vouloir oublié car aussi dur soit-il un échec permet d'avancer car vous devez avoir pour but de positiver cette échec qui va vous rendre plus forte. Il est certain qu'être une femme trompée est terrible, le divorce traumatisant, mais dites-vous que cette malheureuse expérience vous rendra beaucoup plus forte, le bonheur vous le retrouverez car votre dignité, elle est présente. Courage, puisez en vous l'énergie nécessaire pour affronter la vie qui vaut malgré toutes les embuscades d'être vécue, je suis certaine que vous en avez la force puisque maintenant vous en parlez. Mes amitiés et gros bisous
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 6 oct. 2010 à 23:23
0
Utile
Retrouver sa liberté à 58 ans: mieux vaut tard que jamais et c'est courageux. L' hypnose, je verrais plutôt ça pour libérer le refoulé, mieux comprendre ce qui nous à fait souffrir pour le "digérer" et éviter de se remettre dans une répétition de situation douloureuse. Affronter une réalité plutôt qu'oublier( si ça veut dire faire comme si on pouvait effacer) par contre "mettre de côté " sciemment "pour mieux continuer sa vie, si l'hypnose permet de gagner du temps, pourquoi pas. Surtout le faire dans le cadre d'une psychothérapie, être accompagné dans sa démarche par un professionnel. Les amis les plus chers et les mieux intentionnés sont utiles par leur empathie, leur écoute, mais sont-ils les mieux placés pour guider le travail sur soi nécessaire? Je pense que cela peut mettre en danger la relation amicale et manquer d'objectivité. E.C
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme