Signaler

Comment atténuer son chagrin à la perte d'un être cher ? [Résolu/Fermé]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 11 nov. 2015 à 17:44 par colle
J'ai perdu l'homme de ma vie, mon papa, il n'avait que 63 ans, trop jeune pour mourrir ; il a combattu des tempêtes contre vents et marées mais a perdu face à la maladie.
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
je suis sincerement desolee je pense que tu es jeune il existe des associations qui aide les personnes en deuil il faut faire le pas c'est dur mais il faut le faire d' autre personne sont dans cette douleur et a plusieurs nous sommes toujours plus fort courage
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
trop dur de ce dire qu ont ne revera plus! meme les moments ou il ralait nous manque....le monde s ecroule....et a tous ca il faut realiser....c est tres dur...
Utile
+0
plus moins
passer beaucoup de temps avec les proches et les Vrais Amis et, parler...et pleurer...verser des litres de larmes !....au bout d'un certain temps, on réalise qu'on apprends à vivre avec...ou plutôt sans l'Être Cher : c'est le fameux Travail de Deuil...c'est la solution la plus Efficace car, elle est la plus Humaine... toute tentative de fuir le Deuil est vouée à l'échec : j'ai personnellement vécu ce genre de tentative...ma vie n'en a été que plus douloureuse pour, finalement, faire ce Travail : désormais, c'est chose faite...il ne reste que les bons souvenirs...Courage !

Utile
+0
plus moins
on n'oublie jamais ....trop jeune pour mourir ..c est sur mais il a fini de souffrir et bien que vous ne le voyez pas materiellement il est a vos cotés votre papa visualisez le heureux souriant , et ne pleurez pas car vous l empechez de se détacher d 'ici bas.......... je vous souhaite beaucoup de courage...si cela est trop penible voyez votre medecin ou achetez des fleurs de bach le RESCUE en spray on trouve ce produit en mag bio cela peut vous aider....
Utile
+0
plus moins
Bonjour Christelle je vous présente mes sincères condoléances...il n'y a pas de recette miracle chacun réagi à sa façon ,pas de larmes,réactions pas une ,colère envers des personnes qui auraient du venir aux obsèques ,les personnes ne téléphonent pas ,les amis virtuels sont là ...j'ai vécu ceci il y deux ans ...des mois se sont écoulés ....faut laisser le temps au temps...cordialement sylvie
Utile
+0
plus moins
j'ai perdu aussi mon pére (le 6 aout 2005)à l'age de 53 ans dans un terrible accident de voiture alors que j'étais enceinte de son 1er petit-fils.la peine,la douleur et surtout la colére s'atténue peu à peu .il faut surtout repenser aux meilleurs moments passés avec lui ,moi perso il m'arrive d'imaginer comment mon pére aurait réagit à telle ou telle chose s'il était encore avec nous (une maniére de continuer à le faire vivre)et même si certains pourraient en rire il m'arrive de lui parler dans notre malheur nous sommes une famille trés soudée et l'on se soutient les uns des autres le plus important sachez en parler à quelqu'un pour faire sortir un peu de cette frustration(pour ne pas sombrer dans la depression) et regarder la vie continuer dans les yeux pétillants des enfants
Utile
+0
plus moins
Seul le temps atténue la douleur ... Il l'estompe un peu ... C'est tout , ou bien c'est que l'on a appris à vivre avec ... Je ne sais.
Utile
+0
plus moins
Bonsoir. J'ai perdu ma maman, d'un accident de voiture, j'avais 17 ans, cela a été très très dur, mais on y pense tout le temps, même encore maintenant j'en rêve la nuit, je la voit devant moi, et heureuse de la revoir, "je lui dis -" tu es revenue, " puis, je me réveille, elle n'y est plus. Courage pour vous aussi, je vous embrasse
Utile
+0
plus moins
Ma maman n'avait que 52 ans, quand elle est décédée
Utile
+1
plus moins
Mon père a choisi de partir le 12 octobre 1993 ! le jour de mes 38 ans, il venait d'en avoir 63 lui aussi , et ma mère est décédée le 30 juillet 2002, elle avait 77 ans ! ils étaient séparés depuis 1978 mais Ils sont toujours fort présents autour de moi, tous les deux ! le temps fait les choses dans l'ordre ! la peine est toujours là, mais le chagrin s'estompe, il faut prendre la relève en étant parents et grands parents à notre tour ! bon courage à vous !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Pour moi faire le Deuil c'est impossible?J'ai perdu deux enfant un à 13 ans et mon deuxième à 20 ans ,;;7 ans plus tard. Plus le temps passe et plus ils me manquent,ma vie est un enfer.Jene vie pas je SURVIE. Des larmes j'en aient tellement versées que je n'en aient presque plus.Des souvenirs pleins la tête je n'arrive même plus à penser,mon cerveau se détruit petit à petit. Je tiens c'est en pensant à mes PETITS ENFANTS.La famille pas vraiment là pour vous aider.Les enfants oui mais ils ont leur vie.
Virg- 31 août 2015 à 19:34
Je vous admire, courage
Prenez soin de vous
Utile
+1
plus moins
Chère Christelle, je rejoins Marie-Jeanne et Frédéric - votre papa est désormais en paix, délivré de ses souffrances - ne le gardez pas prisonnier de votre souffrance et encouragez le à progresser vers la lumière ... Même si sa présence vous manque, je suis convaincu qu'il continue de veiller sur vous - une belle façon pour vous d'honorer son souvenir est de vous investir dans quelque chose qui lui tenait particulièrement à coeur ... Activité, engagement ... cela peut être mille choses qui vous permettront de poursuivre ce qu'il avait entrepris et de créer un lien fort à l'épreuve du temps. "Nous ne faisons que passer, comme les nuages traversent le ciel" .. Bon courage - je vous souhaite de trouver très vite la sérénité ...
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Lorsque mon père est décédé, j'ai cru que je ne supporterais jamais son absence. Puis le temps a passé et j'ai bien dû me faire à l'idée que je ne le reverrai plus ! Aujourd'hui, je pense toujours très régulièrement à lui, mais avec le sourire. Je ne pense qu'aux moments heureux que nous avons vécus ensemble, et ils sont nombreux.
Utile
+0
plus moins
Son chagrin il est bien vivace au moment du décès de la personne qui vous est chère, il n'y a que le temps qui fait que la douleur s'atténue. Au point de vue spiritualité aussi, si nous croyons que l'esprit reste vivant et que la personne ne nous quitte pas notre peine peut être moins douloureuse. Mais là est une autre histoire, tout le monde n'a pas la foi pour se dire que la mort n'existe pas. Avec le temps (Maman est morte en 2001) à présent je peux parler d'elle sans pleurer, chaque jour j'ai une pensée pour elle, et parfois je sens qu'elle est présente.
Utile
+0
plus moins
De tout cœur avec vous au même âge ,même conditions ,mais c'était MAMAN. Allez sur mes albums photos ,un est pour Maman et vous lirez l'épitaphe qu'elle a elle même confectionné.....Votre Papa n'est plus sur ce sol,mais il est présent. Il veille sur vous et votre Amour l'aide à quitter les siens. Le chagrin s'attende ,on compose avec dans la vie.Il y a des moments qui nous rappellent en arrière: les souvenirs........Mais vous ne le touchez plus , vous n'avez plus de dialogue.....par contre parlez lui . Je ne suis ni folle ,ni membre d'une quelconque secte . Ma philosophie et mes réflexions m'ont beaucoup aidées à "accepter" et comprendre. Votre chemin vous le construirez vous avec les instruments à votre portée. Avec mon soutien soyez en assurée. Cordialement

Utile
+0
plus moins
c'est vrai qu'en période de fêtes, les souvenirs reviennent nous tarauder...à cause de ce phénomène, je Déteste Noël !
Utile
+0
plus moins
j'ai perdu ma mère, elle avait 61 ans- bientôt j'irais la rejoindre- mais d'abord j'ai des bêtes à m'occuper- que DIEU me prête vie-
Utile
+0
plus moins
j'ai perdu ma mere tres jeune j'avait 6ans.j'ai eu du mal mais on dit toujours de se souvenir des meillieur moment que l'on a passer avec la personne perdu et que quoi qu'on face elle ou il sera toujours dans norte coeur et nos souvenier.si tu arrive pas a en parler ,tu peux ecrire un journal pour exprimer tes penses les plus profonde ou en parler dans des groupes des la meme situation que toi.toutes mes condauleance.
Utile
+0
plus moins
Bonjour, Je vous présente mes sincères condoléances. La perte d'un être cher fait mal, mais petit à petit, les bons souvenirs, les souvenirs heureux atténuent la douleur. Elle aide à avance. Les souvenirs vous aidera à avoir moins mal, même si la cicatrice ne peut pas se refermer entièrement. J'espère que cela pourra vous aider. Surtout, quand on perd quelqu'un, ne pas rester seul. Il faut se raccrocher à un but, à un point d'ancrage....
Utile
+0
plus moins
pour plus ou moins répondre à simone ,ma mére de son coté comme vous "survie" et le seul truc qui la fait avancer c'est ses petits-enfants ,elle est pressée comme elle dit de le rejoindre mais pas au point bien-sur de parler de suicide bon courage à tout ceux qui vivent cette tragédie et dites-vous qu'on est jamais seul

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !